Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Le Stado-TPR dans les clous financièrement et hors clous sportivement

samedi 2 décembre 2017 par Rédaction

Triste image de voir une assemblée générale aussi vide que les travées de Trélut contre Romans. Seule une petite cinquantaine d’actionnaires s’étaient déplacés pour cette assemblée générale ordinaire qui ne se déroulait pas en temps de crise financière comme lors des deux dernières. Le froid et la neige annoncés ont peut être fait le reste....

L’ordre du jour :

Le rapport du Conseil d’Administration de l’exercice clos le 30 juin dernier

Le rapport du Commissaire aux comptes

L’examen et l’approbation des comptes et du bilan

L’affectation du résultat

Le rapport du Commissaire aux comptes sur les conventions règlementées

Questions diverses

Vote à l’unanimité

Tous ces points ont été votés à l’unanimité, ce qui a touché le Président Nunes : « Je vous remercie, ça fait du bien... »

Un bénéfice comptable de 2612 euros

Il est vrai que les nouvelles étaient plutôt bonnes avec un exercice du 1 juillet 2016 au 30 juin 2017 qui dégage, au niveau comptable, un bénéfice de 2612 euros. Un résultat positif encourageant après l’énorme déficit de 1,650 000 M€ engendré par l’affaire Lescloupé qui a entraîné la rétrogradation du TPR en Fédérale 1. Et ce grâce à l’apport en compte courant de l’abandon d’une créance de 100 000 € par CDA Sud-Ouest dirigée par Davy Saint-Laurent et aux 400 000 €, remboursables sur cinq ans, avancés par Antoine Nunes et quatre gros actionnaires. La Société Gallego du Président Nunes, s’est porté garante de créances d’un montant de 153 000 €. Le capital social est passé de 675 635 à 807 373 euros. Autre bonne nouvelle, la Convention avec la Ville de Tarbes, de la mise à disposition gratuite des installations du Stade Trélut, a été renouvelée pour trois années supplémentaires

Approbation du Commissaire aux Comptes

Des comptes annuels jugés par le Commissaire aux Comptes : « réguliers et sincères, qui donnent une image fidèle du résultat de l’exercice écoulé, ainsi que de la situation financière et du patrimoine. »

Un fonds propre de 204 000 €

Le Président Nunes est intervenu pour ’’traduire’’ le langage comptable à l’attention de l’Assemblée. « Le total des produits entre l’Association Amateur et la SASP est de 3 378 616 M€ pour un total des charges de 3 154 741 M€, soit un excédent de 223 875 € qui a permis d’augmenter les fonds propres de 204 000 €. Si on ajoute les 1 650 000 € de déficits antérieurs, cela fait plus de 5 M€ investis au total. » Des efforts financiers conséquents non récompensés par la décision fédérale d’interdiction de participation aux phases finales d’accession en Pro D2 la saison dernière. Cette année, Tarbes dispose donc d’un fonds propre suffisant pour disputer les phases qualificatives si l’équipe se qualifie sportivement. Cette année, le budget de la SASP est 2 275 000 M€, en diminution de 500 000 € par rapport à celui de la saison dernière.

Manque d’engouement des entreprises

En cause la lassitude du groupe Gallego qui ne veut pas servir de vache à lait indéfiniment et le manque d’engouement des entreprises nationales implantées localement malgré l’engagement de nouveaux commerciaux par le club. « Depuis cinq ans, j’ai beaucoup souffert dans ce club et je n’en ai pas retiré beaucoup de plaisir alors que j’ai injecté plusieurs millions d’euros » confie Antoine Nunes. « On ne peut pas continuer comme ça si personne au niveau du Département ou du Territoire n’investit dans le club. »

Audition positive de la DNACG

Comme tous les autres clubs, Tarbes a été auditionné cette semaine par les Commissions de Contrôle de la Ligue et de la FFR qui n’auraient rien relevé de particulier. Les comptes rendus des auditions seront notifiés aux clubs avant la fin de l’année. L’an passé Limoges et le TPR avaient été recalés pour des fonds propres insuffisants. Cette année le TPR dispose de 204 000 € au lieu des 100 000 exigés. La confiance règne donc au niveau financier mais il n’en est pas de même au niveau sportif. « Les voyants financiers sont au vert cette année mais pas encore les voyants sportifs » souligne Antoine Nunes.

Pas dans les clous sportivement

A une journée de la fin de la phase Aller, Tarbes occupe la neuvième place à 7 points de la cinquième place qualificative. Les Tarbais sont plombés par leurs deux défaites à Trélut contre Chambéry et Romans, à peine compensées par un succès à Strasbourg. Avec deux matchs consécutifs à jouer à domicile contre les deux promus Rouen et Strasbourg, plus les réceptions des ’’gros’’, Aix, Chambéry, Albi et Bourgoin, les Tarbais ont les cartes en main. Un début de saison contrarié par de nombreuses blessures devant (Taulava, Havea, Armary, Bernad...) qui perturbent un groupe assez jeune et réduit en nombre, finances obligent. Mais aussi des carences individuelles et un manque d’envie et d’engagement, notamment contre Chambéry et Romans, qui ont profondément irrité le Président Nunes.

Questions diverses

Sur l’Affaire Lescloupé

L’affaire Lescloupé a été abordée et le Président Nunes, après avoir rappelé les faits, a indiqué qu’en l’absence d’un juge d’instruction, demandé par la défense lors de l’audition du 3 janvier 2017, l’affaire était toujours au point mort.

Sur le sportif

Beaucoup de questions aussi au niveau sportif auxquelles Antoine Nunes et le Manager sportif Jean-Paul Gerbet ont répondu. « Même si l’argent ne fait pas tout, l’an passé les deux promus en Pro D2, Nevers et Massy disposaient respectivement de 9,8 M€ et de 8,7 M€ de budget en Fédérale 1..., » a rappelé le Président tarbais. Tout en reconnaissant que « cela n’excusait pas les résultats actuels. » et que : « Les joueurs sont fautifs, l’encadrement est fautif et le Président est fautif », trop occupé par ses affaires. Sans jeter la pierre aux Bigourdans qui vont voir jouer la Section paloise en Top 14, Antoine Nunes regrette qu’ils ne viennent pas soutenir aussi les Tarbais « qui défendent le maillot du Stado et les couleurs de la Bigorre. »

L’infirmerie se vide  

Jean-Paul Gerbet reconnaît : « Avec trois victoires pour six défaites, il y a des questions à se poser mais il ne faut surtout pas baisser les bras. » D’autant que les Tarbais vont récupérer Taulava, après ses deux matchs de suspension et qu’Armary et Pees font leur retour de blessures. Bernad et Havéa devraient reprendre en janvier pour les matchs Retour. Même si un nouveau coup dur s’est abattu sur l’équipe avec la blessure d’Esteves (déchirure), l’infirmerie se vide.

Joueurs avertis

Plusieurs joueurs ont été reçus par le Président Nunes en présence de Jean-Paul Gerbet et de Philippe Lacave et le message devrait avoir été reçu. Il est reproché à ces joueurs un manque flagrant d’investissement.

Appel au seizième homme

Jean-Paul Gerbet a aussi lancé un appel au public pour qu’il vienne soutenir les joueurs. « Vous ne pouvez pas savoir comme ça fait du mal de voir des tribunes vides, comme contre Romans. On dit que le public, c’est le seizième homme et j’y crois. »

Choix difficiles

Malgré le manque d’engagement contre Romans, le manager fait remarquer que ce sont des erreurs d’arbitrage qui ont fait basculer ce match perdu d’un point. D’autres se sont régalés lors du match contre Aubenas et regrettent « qu’ils ne jouent pas tous les matchs comme ça. » A ceux qui demandaient des changements de joueurs, Jean-Paul Gerbet réplique : « Ce n’est pas facile, car certains, même s’ils ne sont pas bons sur le terrain, sont des leaders de vestiaires et ils sont fédérateurs. » Mais annonce de nombreux changement dans le groupe.

Jean-Jacques Lasserre