Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Christophe André souhaite rester au TPR si Agen ne monte pas en Top 14

mardi 30 mars 2010 par Rédaction

Un communiqué du TPR a annoncé que Christophe André avait confié au groupe son intention de rejoindre Agen la saison prochaine. Mais rien n’est encore fait comme le 3ème ligne, joint au téléphone, nous l’a assuré.

"Avec Agen, rien n’est fait et c’est loin d’être fait. Mon choix est de partir en Top 14, pour tenter le haut niveau. Tarbes m’a demandé de donner une réponse rapidement et j’ai opté pour cette réponse là, mais je n’ai encore rien signé avec Agen. C’est peut-être un risque de ma part ..."

 Jean-Jacques Lasserre : A priori, si vous ne signez pas avec un club du Top 14, vous préfèreriez rester à Tarbes où jouer ailleurs en Pro D2 ?

"Si je ne signe pas à Agen, ma priorité ce sera Tarbes s’il n’y a pas d’autres clubs du Top 14. Je me sens très bien ici où j’ai passé de très bonnes années, car même au niveau du jeu, si c’est pour jouer en Pro D2 autant rester à Tarbes."

D’autant que Christophe André, originaire de Saint Lary, comme son compère de la 3ème ligne Loïc Bernad qui vient de resigner, joue avec l’ensemble des jeunes du Centre de Formation qui constituent la force du club et qui sont pratiquement tous encore sous contrat.

 Jean-Jacques Lasserre : Comment expliquez-vous les débuts de saisons difficiles du TPR, après des fins de saisons remarquables ?

"Inconsciemment, avec les enjeux, on se met peut-être trop de pression et ça nous bloque un peu au niveau du jeu. C’est vrai qu’on a tendance, quand le maintien est assuré, à jouer plus libérés et on arrive à faire des choses bien sur le terrain. Il faudrait se servir de ça pour faire un bon début de saison l’année prochaine."

 Jean-Jacques Lasserre : Est-ce-que les problèmes du club, au niveau financier et de l’encadrement en début de saison, vous ont perturbé ?

"Ça nous a un petit peu perturbé au début, parce qu’on ne savait pas qui allait entraîner les avants, mais la situation s’est vite réglée et tout s’est bien passé ensuite."

 Jean-Jacques Lasserre : Comment allez-vous aborder cette fin de saison et notamment le prochain match à Aurillac ?

"C’est clair qu’on a une revanche à prendre sur Aurillac et qu’on aimerait bien les taper là bas. Après on veut rester sur cette bonne dynamique où on arrive à produire pas mal de jeu et pourquoi pas, aller chercher la victoire à Aurillac et remporter 6 matchs sur 6 !"

 Jean-Jacques Lasserre : Ce qui voudrait dire que vous voulez battre Agen au risque de lui interdire la montée directe et de l’obliger à passer par des barrages aléatoires ?

"Si on peut remporter les 6 matchs ce serait avec plaisir !"

 Jean-Jacques Lasserre : Comment vivrez-vous ce dilemme lors du dernier match contre Agen ? Avez-vous envisagé déjà cette hypothèse ?

"Oui, bien sûr mais d’abord, il faudrait que je joue ce match. Les entraîneurs ne voudront peut-être pas me mettre dans l’embarras et ne me mettront pas dans l’équipe. Par contre si je joue, j’oublierai ce contexte car je suis encore Tarbais et ce sera à Agen de se la gagner !"

 Jean-Jacques Lasserre : Peut-être aussi que si les dirigeants tarbais veulent vous garder et si vous voulez rester avec vos copains, ça vaudra le coup de les battre ?

"Peut-être, aussi... (rires), c’est sûr.