Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Tarbes-Basket-Landes, dimanche à 15 h 30 au Quai de l’Adour

vendredi 17 novembre 2017 par Rédaction

Le derby du Sud-Ouest

Les équipes :

Basket-Landes

N° 4 Hortense Limousin

N° 5 Queralt Casas  

N° 6 Alexia Plagnard

N° 7 Marie-Michelle Milapie

N° 8 Claire Parisi

N° 9 Céline Dumerc

N° 10 Kadiatou Sissoko  

N° 11 Cierra Bravard  

N° 12  : Maja Skoric

N° 21 Miranda Ayim  

Coachs : Cathy Melain - Julie Barennes

Tarbes

N° 3 Aby Gaye

N° 4 Léa Deconinck

N° 5 Ana Suarez

N° 7 Christelle Diallo

N° 9 Clarisse Sahun

N° 11 Adja Konteh

N° 12 Shauna Beaubrun

N° 13 Angela Bjorklund

N° 15 Michelle Plouffe

N° 32 Tima Pouye

N° 99 Naomie Nbandu

Coachs : François Gomez-Lionel Oustry

Préserver l’invincibilité au Quai

Après l’exploit contre Bourges (71-61) et la démonstration contre le Hainaut (87-54) le TGB voudra conserver son invincibilité contre Basket-Landes, lors du derby du Sud-Ouest qui attise la passion des supporters. Le Quai de l’Adour connait, à cette occasion, une des meilleures affluences et ambiances de la saison. Une victoire est indispensable pour rester en haut de tableau car les Tarbaises, survoltées au Quai de l’Adour, s’endorment à l’extérieur avec autant de défaites que de déplacements à l’Open de Paris contre Lyon (74-45), à Montpellier (84-72), à Nice (66-60) ou à Villeneuve d’Ascq (70-59). Ce derby, c’est l’occasion pour le TGB de se replacer dans le haut d’un peloton compact emmené par Villeneuve d’Ascq (4 victoires, - 1 match), Hainaut et Nantes 9 points (3 victoires). Les Tarbaises, avec 8 points (2 victoires), sont à une longueur à égalité avec Montpellier (3 victoires, - 1 match), Lyon, Nice et Mondeville. Bourges et Charleville-Mézières 11 points (6 victoires) mènent la course devant Basket-Landes 10 points (5 victoires), et La Roche-Vendée ferme la marche avec 6 points (6 défaites). Compte tenu des oppositions (cf plus haut), un TGB victorieux reviendrait à hauteur de Nantes et du Hainaut, qui sont en danger contre Charleville-Mézières et Bourges, et passerait devant Nice ou Lyon qui s’opposent et Mondeville en danger face à Villeneuve d’Ascq. 

Sur un air de revanche

Durant ces dernières ces dernières saisons, le rapport de force s’est inversé entre les deux équipes et force est de constater que les Landaises sont devenues la bête noire du TGB. Les Tarbaises restent sur trois échecs la saison dernière, deux en championnat et un en Coupe de France. Dépassé lors du match Aller (77-51), Tarbes était en mesure de l’emporter au match retour jusqu’à ’’l’agression’’ de Cierra Bravard sur Aby Bishop à 2’40’’ de la fin. L’Australienne avait fini aux urgences et avait eu plusieurs jours d’ITT suite à un violent coup de coude à la tempe et Basket-Landes, qui était bousculé 73-75, avait fini par s’imposer 78-84. Deux jours après, la Coupe de France avait été une formalité pour les Landaises 63-72 face à un TGB lourdement handicapé par plusieurs absences. Un épisode qui n’a pas été oublié du côté de Tarbes et l’Américaine, qui a rempilé, risque d’être bien accueillie. D’autant que sur le parquet, Aby Gaye et Christelle Diallo ont des moyens physiques que n’avaient pas l’Australienne, plus longiligne. Si les deux intérieures tiennent la raquette, le TGB a les moyens avec Michelle Plouffe, Adjah Konteh et Angie Bjorklund, de s’enflammer. Il faudra aussi qu’Ana Suarez et la jeune Tima Pouye contrarient Céline Dumerc et Alexia Plagnard, les dépositaires du jeu landais. Face à une des meilleures meneuses du Monde, Tima Pouye aura l’occasion de s’étalonner. C’est l’occasion, aussi pour une jeune joueuse, qui alterne le très bon et le moins bon, de se transcender face à l’ancienne capitaine tricolore et de prouver qu’elle a du caractère, au delà d’un potentiel énorme. Adja Konteh et Angie Bjorklund, transparentes à Villeneuve d’Ascq, devraient être doublement revanchardes, car elles étaient sur le parquet l’an passé lors de l’impressionnant ko de Bishop.

Bon parcours landais en LFB et en Eurocup

En championnat, après la défaite surprise contre le Hainaut 53-67 lors de l’Open de Paris, les Landaises se sont bien reprises avec trois victoires consécutives contre Nice 57-50 et Lyon 61-58 et en déplacement à la Roche-Vendée 59-76. Après un échec à Bourges 73-51, Basket-Landes a renoué avec la victoire contre Nantes 68-65. En Eurocup, les Landaises comptent trois victoires contre CEKK Ceglèd (70-69 et 59-76) et Gernika Bizkaia (72-64) pour une défaite à Giron (78-47). En Coupe de France, Basket-Landes, (sans Céline Dumerc), s’est fait éliminer par Toulouse 84-83 après prolongation. Les ex-Tarbaises Lucie Carlier (19 points) et Sylvie Gruszczynski (15 points) avaient pris une part important dans l’exploit toulousain.

Huit joueuses complémentaires

Cathy Melain s’appuie huit joueuses complémentaires, dont six (Ayim, Dumerc, Plagnard, Bravard, Casas, Milapie) étaient déjà dans le groupe la saison dernière et se connaissent par coeur. L’internationale U18 Sissoko et la serbo-croate Maja Skoric arrivées l’inter-saison complètent l’équipe. Une équipe solide à l’intérieur (Ayim, Bravard, Milapie) et à l’extérieur avec Casas, Sissoko et Skoric, même si cette dernière est loin de son rendement de l’an passé. Sans oublier ce qui se fait de mieux en duo à la mène avec Dumerc et Plagnard. De plus, a part Milapie, les sept landaises tirent à 3 points, même si c’est avec assez peu de réussite jusqu’ici. Le danger peut donc venir de partout si on laisse cette équipe installer son basket. Les plus dangereuses sont l’internationale espagnole, Casas (11 points de moyenne, record 14 points, 5 double en 6 matchs), Ayim, l’internationale canadienne (12 points de moyenne, record 20 points, 5 double) et l’Américaine Cierra (10,5 points de moyenne, record 16 points, 10 rebonds, 3 double dont un double-double)....

Basket-Landes en pleine mutation...

Après son départ, il y a deux ans de sa mythique salle de 1 000 places de Laloubère à Saint-Sever, (où joueuses et arbitres sentaient le souffle du public), pour l’Espace François Miterrand de 2 400 places à Mont-de-Marsan, Basket-Landes a perdu son entraîneur emblématique Olivier Lafargue. L’homme, qui a façonné le club landais depuis la Nationale pour le mener en Coupe d’Europe, a rejoint Bourges, le plus grand club de basket féminin français de tous les temps. C’est Cathy Melain, 242 sélections, 8 fois Championne de France et 3 fois d’Europe qui le remplace. A 42 ans, l’ancienne ailière de l’équipe de France, a dirigé le Centre de Formation de Bourges et coaché les U16 et U18 de l’équipe de France. Les plus anciens des supporters tarbais se souviendront qu’elle a débuté sa carrière au TGB aux côtés de la magique Andréa Stinson. Cathy Melain forme avec Julie Barennes le seul duo d’entraîneurs féminin de LFB. Julie Barennes, joueuse historique de Basket-Landes, représente l’ADN du club après le départ de Lafargue. C’est aussi une forme de continuité technique puisqu’elle était aux côtés de Cathy Melain en équipe de France U16 et U18.

...assure la continuité dans l’effectif

Avec cinq départs, dont trois importants, Jovanovic (Bourges), Barennes (arrêt), Loyd (Charleville-Mézières), plus les jeunes Rousseau et Gandega en LF2, Basket-Landes a fait dans la continuité en conservant huit joueuses dont les cadres Ayim, Dumerc, Bravard, Casas, Milapie, Plagnard et deux jeunes Limouzin et Parisi. Skoric 14,8 points, 7 rebonds en Eurocup et 15,7 points, 6,5 rebonds en Hongrie avec CEKK Ceglèd et l’internationale U18 Sissoko (Centre Fédéral) ont rejoint le groupe.

Effectif

Poste 1

Céline Dumerc : 35 ans, 1,65 m, internationale, (5,7 points de moyenne, record 10 points)

Alexia Plagnard  : 27 ans, 1,70 m, internationale U20, (6,2 points, record 14 points, 2 double)

Hortense Limousin : 19 ans, 1,65 m, internationale U18 (0,67 point de moyenne, record 2 points)

Poste 2

Queralt Casas  : 25 ans, 1,75 m, internationale espagnole (11 points de moyenne, record 14 points, 5 double)

Claire Parisi  : 18 ans, 1,70 m

Poste 3-4

Kadiagou Sissoko : 18 ans, 1,86 m, internationale U18 (5,5 points, record 10 points)

Maja Skoric  : 28 ans, 1,85 m, Serbo-Croate (4,5 points de moyenne, record 9 points)

Poste 4-5

Miranda Ayim : 29 ans, 1,90 m, internationale canadienne (12 points de moyenne, record 20 points, 5 double)

Marie-Michelle Milapie  : 21 ans, 1,92 m, internationale U18, A’ (5 points de moyenne, record 2 x 8 points)

Cierra Bravard : 28 ans, 1,90 m, USA, (10,5 points de moyenne, record 16 points, 10 rebonds, 3 double dont un double-double).

======================

Compte tenu des matchs internationaux disputés mercredi tous les matchs se déroulent ce dimanche 19 novembre.

Roche-Vendée-Montpellier

Nantes-Charleville-Mézières

Nice-Lyon

Hainaut-Bourges

Mondeville-Villeneuve d’Ascq

Tarbes-Basket-Landes, dimanche à 15 h au Quai de l’Adour