Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Assemblée générale de la Fédération départementale du Bâtiment et des Travaux Publics

vendredi 17 novembre 2017 par Rédaction

Ce jeudi en fin d’après midi, à l’auditorium de la CCI, la Fédération départementale du bâtiment et des travaux publics a tenu son assemblée générale sous la présidence d’Antoine Nunès, en présence de Béatrice Lagarde, préfète des Hautes-Pyrénées Béatrice Lagarde, de nombreux élus et de chefs d’entreprise.

Après le mot d’accueil de François-Xavier Brunet, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie, Antoine Nunès, président de la Fédération départementale du BTP, a prononcé son discours de politique générale sur le BTP. Il a annoncé sa réélection à la présidence du BTP65, précisant que ce sera son dernier mandat, après il passera la main. Suivirent les interventions de Didier Yédra, président du syndicat des Travaux Publics 65 et vice-président de la Fédération du BTP 65, de Michel Pélieu, président du conseil départemental, de Gérard Trémège, maire de Tarbes et président de l’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées.

Une table ronde a réuni ensuite autour du thème « Le BTP, outil de la cohésion territoriale » Béatrice Lagarde préfète des Hautes-Pyrénées, Jeanine Dubié députée des Hautes-Pyrénées, Bernard Plano, président du syndicat mixte Pyrénia. Gérard Trémège, Michel Pélieu et François-Xavier Brunet n’ont pu rester, appelés par ailleurs par des obligations. »

Antoine Nunès a souligné que dans le département « nous ne sommes pas trop mal lotis, il y a une légère évolution d’affaires (…) Nous sommes persuadés que dans la situation actuelle, les lignes du terrain de jeu doivent bouger ! Notre Conseil d’administration a mené une réflexion sur nos atouts et les idées neuves pour les porter. Il y a deux ans nous avions abordé la question de l’économie du blanc dans notre département, puis celle de Lourdes l’année dernière. Aujourd’hui nous nous inquiétons de notre place face à la métropolisation et nous souhaitons réfléchir tous ensemble à l’avenir ».

Pour Didier Yédra, après une diminution entre 2011 et 2015, aujourd’hui une petite stabilité s’instaure. « L’amélioration des infrastructures touristiques, transport et d’accueil des entreprises jouera sur l’attractivité du territoire », a-t-il par ailleurs déclaré.

La table ronde a tourné autour de plusieurs questions concernant les enjeux contemporains des orientations des politiques d’aménagement, d’urbanisme et de développement territorial centrés sur la problématique des villes petites et moyennes et de leurs relations aux grandes villes et métropoles. « Qu’entend-on par petites villes et villes moyennes », « le devenir des villes petites et moyennes », « les trajectoires et les divergences économiques contemporaines des territoires », « les dynamiques socio-économiques de la France et de son système urbain », « Les dynamiques socio-économiques des territoires et plus généralement les territoires de la croissance sont-ils dépendants de la « taille » d’une ville et plus généralement d’un territoire ? », « les villes petites et moyennes doivent-elles lier le développement et le renouveau aux métropoles de leurs ensembles régionaux respectifs ? « les villes moyennes face à la métropolisation », « la reconquête des centres villes (exemples Pau et Saragosse) », « comment penser l’avenir et le développement socio-économiques des villes moyennes ? » « les politiques du logement face à la fracture territoriale ».

 Béatrice Lagarde, préfète des Hautes-Pyrénées, a clos les travaux.

Diaporama
AGRANDIR