Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Tarbes-Romans, ce vendredi à 20h45 à Trélut

vendredi 17 novembre 2017 par Rédaction

Tarbes en quête de rachat

Les Tarbais, conscients d’avoir manqué leur sortie à Aix et vexés d’avoir reçu une leçon de rugby et d’engagement, sont en quête de rachat devant leurs supporters. Le staff a reconduit le même groupe à l’exception de Taulava (suspendu) et de Mudariki, remplacé par Greyling et Basile, mais a effectué six changements, dont cinq devant, dans le quinze de départ : Trois en première ligne, un en seconde ligne, un en troisième ligne et un chez les trois-quarts. Esteves, conscient de l’intérêt de ce match, a donné la priorité au Stado et a décliné la sélection avec l’équipe du Portugal. Les deux entraîneurs ont reconduit le même groupe sous la contrainte des absences (Taulava, Armary, Bernard, Vergallo, Pees) mais aussi par souci de redonner leur chances à des joueurs humiliés, qu’ils espèrent revanchards. Nicolas Escouteloup veut montrer sa confiance à Domolaïlaï, (passé complètement à côté du match à Aix), en le mettant dans le quinze de départ pour lui donner l’occasion de se racheter devant son public. Le Fidjien mérite bien ce respect de la part d’entraîneurs plutôt psychologues. Pour apporter un peu plus de puissance en l’absence de Taulava et surtout agrandir la touche, Mickaël Lacroix descend en troisième ligne à la place de Gal. « Un poste où il jouait régulièrement à Castres » rappelle Nicolas Escouteloup qui a fait un choix stratégique : « Il apportera un peu plus de puissance en mêlée et un peu plus de densité sur les ballons portés. » L’ex-auscitain, qui a aussi joué en troisième ligne à Auch, passera en huit sur les mêlées défensives. Greyling apportera sa polyvalence sur les deux postes. David Bonnecarrère, déjà capitaine de touche, est promu capitaine de l’équipe. Une belle récompense pour le meilleur joueur tarbais depuis le début de la saison. Un dernier entraînement aura lieu ce vendredi matin.

La composition tarbaise

Tarbes : 1 Dadunashvili, 2 Manso-Moyano, 3 Koberidze , 4 Percival, 5 Domolaïlaï, 6 Lacroix, 8 Bonnecarrere (Cap.), 7 Paris, 9 Bats, 10 Claverie, 11 Esteves, 12 Bréthous, 13 Vinusa, 14 Rubio, 15 Domec

Remplaçants : 16 Loncan , 17 Kasakashvili, 18 Greyling, 19 Gal, 20 Millon, 21 Latisnères-Palacin, 22 Paulet, 23 Basile

Les Tarbais conscients de leurs erreurs...

Mais Isoa n’est pas le seul dans ce cas et tous les joueurs ont failli comme le confirme Jonathan Bréthous : « On a tous fait notre auto critique. On est conscient qu’on n’a pas été bon et qu’on n’a pas mis les ingrédients pour accrocher un point de bonus. La vidéo a confirmé tous nos déchets, notamment défensivement, et un défaut d’engagement. » Si tout part de devant, les trois-quarts portent aussi leurs parts de responsabilités. « Nous, entre trois-quarts, on a fait une vidéo dès dimanche pour évacuer notre contreperformance, pour passer très vite sur ce match contre Romans. Pour s’y donner à 120% et avoir un résultat positif. » Le centre, réfute toutes les excuses, la sortie de Taulava, l’hostilité du public, les ballons pourris dans les rucks... « Non, non, on n’a pas d’excuse. On n’a pas été bon dans ce que l’on avait travaillé, on a joué à l’envers et en plus, on n’a pas été assez vaillant collectivement pour les contrer en défense. » Jonathan insiste : « Il n’y a pas d’excuses à trouver. On n’a pas été bon et on s’est fait punir par une très bonne équipe d’Aix sur des ballons de récup, alors qu’on savait que c’était leur point fort. »

…. mais revanchards

C’est un groupe traumatisé mais revanchard qui a repris l’entraînement ce lundi confirme Mickaël Etcheverria  : « Un groupe touché dans son amour propre, parce que prendre 40 points ça ne fait jamais plaisir. Et de la façon dont on les a pris encore plus. Un groupe à l’écoute, sous pression, avec l’envie de bien faire. » L’entraîneur des trois-quarts croit en la réaction du groupe. « Je pense qu’il y aura une réaction vendredi soir. Il la faut après la façon dont on s’est comporté à Aix. On ne peut pas réitérer ce genre de prestation deux fois et les joueurs en sont conscients. » Surtout devant une équipe de Romans que Mickal Etcheveria¨respecte : « C’est une équipe assez solide, avec une bonne mêlée, de bons ballons portés. Ce sera à nous de les agresser, de les déplacer et surtout de tenir le ballon pour ne pas se retrouver, comme à Aix-en-Provence, à courir après le ballon. »

Mettre la pression sur l’adversaire

Nicolas Escouteloup complète cette analyse : « Contre Romans, il faut qu’on mette la pression qu’on est arrivé à mettre à Bourg et à Aubenas. Il faudra arriver à déplacer le ballon, à prendre l’adversaire sur les ballons portés. Il faudra rivaliser dans le combat et en conquête, tout ce qu’on n’a pas fait à Aix où on a été largement dominé en touche notamment. Il faut prendre de la confiance à ce niveau là, pour retrouver de la sérénité et avoir de bons ballons à exploiter et bien les exploiter. » Romans n’occupe pas le haut de tableau et ne possède pas la troisième attaque et la troisième défense par hasard. « C’est une équipe costaud et puissante, qui ne se sort pas en défense, qui est capable de marquer des essais, comme à Rouen où ils en ont marqué six, dont deux sur interceptions. »

Le point sur les absents

Le retour de Bernad (mollet) a été retardé d’une semaine à quinze jours, tout comme ceux de Pees (entorse cheville) ou d’Armary (acromio). Vergallo (genou) en a encore pour trois semaines un mois. Duny opéré du nez devrait revenir la semaine prochaine. Havea poursuit les entraînements sans opposition et devrait être apte à jouer pour la reprise. Autre absent Taulava, qui suite au carton rouge, risque de un à deux matchs de suspension. La décision sera rendue mardi prochain et le Tongien devrait rejouer contre Rouen ou à Bourgoin, si la commission de discipline est clémente. Le talonneur Kevin Ducasse, qui avait du mal à s’intégrer, a quitté le club pour des raisons personnelles.

Romans ambitieux

Johann Authier a effectué six changements dans le groupe qui vient de concéder un match nul contre Albi, dont trois dans le quinze de départ. En seconde ligne Vugnuat remplace Goumat, à la mêlée Faure à la place de Faltrept et à l’aile Tuatagaloa au lieu de Vainikolo. Mège, Lontongo, Brison, Vainikolo, Vaudaine et Colliat, sortent du groupe. Royer, Sharashdize, Humbert, Sirbe (l’ancien tarbais), Lacour, Tuatagaloa y rentrent. Les Drômois affichent leur ambitions de ramener quelque chose de Bigorre après la déconvenue tarbaise en Provence.

La compo de Romans :

1 Iapteff, 2 Larrieu (Cap), 3 Goze, 4 Vugnuat, 5 Cotte, 6 Fontaine, 7 Lespinasse, 8 Souquet, 9 Faure, 10 Perkins, 11 Tuatagaloa, 12 Coux, 13 Quinnez, 14 Reynaert, 15 Vaffier

Remplaçants* : Royer, Sharashdize, Humbert, Sirbe, Goumat, Barrière, Lacour, Besson, Faltrep

*Le staff choisira les remplaçants parmi ces neuf joueurs

Jean-Jacques Lasserre