Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

800 manifestants à Tarbes

jeudi 16 novembre 2017 par Rédaction
Diaporama
AGRANDIR

Nouvelle journée de mobilisation syndicale ce jeudi 16 novembre 2017. La CGT, FO, Solidaires, la FSU ont appelé salariés à manifester dans la rue contre les réformes "libérales" du gouvernement Philippe. A Tarbes, à 10h, devant la bourse du travail, ils étaient environ 800 au départ du cortège qui a traversé le centre-ville, derrière une banderole où l’on pouvait lire « Non à une régression des droits sociaux, oui à une véritable sécurisation de l’emploi » pour s’achever place de Verdun où Fabienne Montier (CGT 65) a lu une déclaration au nom des organisations syndicales.

Déclaration CGT, FSU, FO, SOLIDAIRES

Chères et chers camarades, chères et chers amis,

Contrairement à ce que voudraient faire croire gouvernement et Medef, la mobilisation contre les contenus extrêmement nocifs des ordonnances est toujours au rendez-vous puisque nous sommes encore aujourd’hui dans les rues de Tarbes !

Dans sa déclaration commune du 24 octobre dernier, l’intersyndicale faisait le constat que la politique actuellement menée vise à accroitre toujours davantage les inégalités au profit d’une minorité.

C’est bien ça le nœud du problème, au risque de le rabâcher, il existe un principe simple de la lutte des classes, plus le MEDEF et les actionnaires s’enrichissent et plus ils attaquent les droits des salariés !

Ainsi, alors que la France est championne d’Europe des dividendes versés aux actionnaires avec 54 milliards d’euros distribués l’an dernier, trouvez-vous normal, VOUS, que pour la catégorie représentant 1%, les Premiers de Cordée (comme dit MACRON), il faille faire de nouveaux cadeaux tels que :

- L’augmentation du Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi de 4 Milliards (qui toute déjà 20 milliards par an à la collectivité avec le résultat que l’on cannait sur l’emploi, c’est-à-dire quasiment nul !),

La Suppression de l’Impôt sur la Fortune : 3,5 Mds, cadeau !

Vous pensez que c’est fini ? qu’ils en ont eu assez ? Non ça continue !

- La Fin de la taxation des dividendes : 1,8 Md, cadeau !

- le plafonnement de la taxation du capital : 1,3 Md, cadeau !

- la Baisse de l’impôt sur les sociétés 1,2 Md, cadeau !

- la Suppression de la taxe sur les salaires supérieur 152 000 €/an : 300 millions cadeau !

- Sans compter évidemment l’Evasion fiscale dans les paradis fiscaux estimée à 80 milliards qui sont revenus sur le devant de la scène.

Le prix de l’addition de tous ces cadeaux, ce sont les 99 autres % qui payent, c’est-à-dire NOUS :

- Avec en premier lieu la poursuite de la démolition du code du Travail,

- La hausse de la CSG : 4,5 milliards,

- La baisse du budget de l’Etat et son lot d’abandon de Service Public : 7 milliards,

- La baisse budget de sécurité sociale et son lot de réduction des accès aux soins : 4,2 Mds,

- La baisse des dotations aux collectivités : 3 Milliards,

- La baisse des APL : 1,7 Milliards

- La Suppression des contrats aidés : 1,5 Mds

- La Gel des pensions des retraités : 380 Millions

- L’Augmentation forfait hospitalier : 200 Millions

- Et la poursuite de l’austérité salariale avec le Gel du salaire des fonctionnaires

Prendre aux pauvres pour donner aux riches, cela a un nom : c’est une politique de classe !

Rien ne justifie toutes ces régressions sociales !

Il est grand temps de mettre un coup d’arrêt à cette politique et d’exiger de véritables mesures de progrès social en faveur des salarié-e-s, des jeunes, des retraité-e-s. On l’a dit, la France 5ème puissance économique, en a largement les moyens :

Il est possible de réduire le temps de travail, d’augmenter les salaires et de renforcer les garanties collectives ;

  1. il est possible de développer les services publics pour améliorer le quotidien des populations dans tous les territoires ;
  2. il est possible de renforcer la protection sociale des populations par une reconquête de notre Sécurité sociale solidaire, universelle, à partir des richesses créées par notre travail.

Il est aussi possible de gagner et de faire reculer ce gouvernement de pantins au service du MEDEF ! Pour cela, il faut lutter !

Partout où on lutte, on gagne !

C’est notamment le cas sur notre département, sur la plate-forme courrier de Pierrefitte, après une grève de 8 jours, les salariés de La Poste ont fait reculer leur direction et ont gagné des avancées avec de l’emploi et une amélioration des conditions de travail.

Alors je m’adresse à vous toutes et tous au nom de nos organisations syndicales respectives. Pour gagner, nous devons davantage élargir et mettre les salariés en mouvement. Chacun d’entre nous doit y contribuer !

C’est avec cette volonté que nous appelons de nos vœux à d’autres mobilisations !

Partout créons les conditions de l’unité des travailleurs, des privés d’emplois des retraités et de la jeunesse !

Partout travaillons à élargir ce mouvement !

Amis et camarades, retroussons nous les manches et débattons activement dans nos syndicats, dans nos entreprises en Assemblée Générale et retrouvons nous encore plus nombreux à la prochaine mobilisation !

A très bientôt !