Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Le TPR se paye Narbonne (23-11)

dimanche 28 mars 2010 par Rédaction


GALERIE PHOTOS

Le TPR se paye Narbonne

Tarbes bat Narbonne 23-11 (Mi-temps : 16-6)

Pour Tarbes : 2 essais Etcheverria (27ème) et Worthington (56ème), 2 transformations et 3 pénalités d’Apanui (16ème, 25ème, 31ème). 2 cartons jaunes pour Hurou et Duhen (39ème).

Pour Narbonne : 1 essai Vunisa (71ème), 2 pénalités de Pottas( 23ème, 40ème). 2 cartons jaunes pour Martinez (39ème), Bulada (46ème).

Narbonne, après Oyonnax, Grenoble et Lyon est le troisième "gros" à perdre ses illusions à Trélut. Et sans faire une fixation sur l’arbitrage, on peut dire que les Narbonnais ont échappé à l’humiliation grâce à M. Pomarède et ses assesseurs qui ont fermé les yeux sur les fautes languedociennes en seconde période. Malgré des conditions difficiles, terrain gras, ballon glissant, fortes rafales de vent et pluie intermittente, les deux équipes n’ont pas hésité à envoyer du jeu au près et au large. Si ce jeu de mouvement est le crédo de Narbonne depuis le début de la saison, les Tarbais ne sont pas en reste depuis quelques semaines. Derrière un pack qui a mis la mêlée narbonnaise au supplice et a dominé en touche, les trois-quarts tarbais ont souvent perturbé la défense adverse.

Le match s’est joué en 6’, entre la 25ème et la 31ème minute. Tarbes avait pris l’avantage 3-0 (16ème) après un premier échec d’Apanui sur une glissade et Narbonne avait égalisé peu après (23ème). Mais sur le renvoi, les Tarbais récupéraient le ballon et bénéficiaient d’une pénalité que réussissait Apanui 6-3 (25ème). 2’ plus tard le TPR marquait un splendide essai suite à une échappée de Werner Loftus et un ballon rapidement joué pour Apanui qui servait Etcheverria dans l’intervalle pour un essai de 60m ! A 13-6, les Tarbais forts en défense, présents dans les rucks, comme à l’habitude, tenaient le bon bout. D’autant qu’en suivant, Apanui portait le score à 16-6 (31ème). Vexés les Narbonnais tentaient de réagir et sortaient la boîte à gifles. Une agression sur Lacrampe faisait disjoncter Duhen qui écopait d’un carton jaune tout comme Hurou et Martinez pris par la patrouille.

Mais à 13 contre 14 et contre le vent, ce sont les Tarbais qui prenaient les Narbonnais à la gorge et les emportaient en mêlée fermée, leur mettant un gros coup au moral. C’est justement derrière une mêlée narbonnaise sur le reculoir dans ses 22 mètres, qu’allait venir l’essai qui allait tuer le match, avec un ballon perdu sur un placage percutant et relevé par Lacrampe pour ses trois quarts et Worthington qui plongeait dans l’en-but. A 23-6, le match était plié et Tarbes aurait encore pu alourdir le score si M. Pomarède n’avait pas remis les Narbonnais en selle en pénalisant les Bigourdans à tour de bras et en fermant les yeux sur les fautes narbonnaises. A force, Narbonne finit par faire sauter le verrou en bout d’aile et ramenait le score à 23-11. Tarbes reprenait alors le match à son compte, négligeant 3 pénalités sous les poteaux pour jouer deux mêlées et une pénaltouche, sans conséquence sur le score mais qui humilièrent un peu plus les visiteurs.

Jean-Jacques Lasserre

Interview de Jérémy Hurou

Interview de Razvan Mavrodin, entraîneur des avants

Interview de Philippe Bérot, entraîneur principal
[rouge]Réactions narbonnaises[/rouge]

Chapeau à la mêlée tarbaise

Narbonne qui était venu à Tarbes pour accrocher la 4ème place est tombé de haut en Bigorre. Mais si la déception se lisait sur les visages, les propos reconnaissaient sportivement la supériorité du TPR.

Si Richard Crespy se refusait à tout commentaire, Patrick Arlettaz ne se faisait pas prier pour analyser la rencontre.
"On est déçu car on venait ici pour rester dans les cinq premiers et la seule chose à dire, c’est qu’au vu de notre prestation, on ne mérite pas d’être dans les cinq premiers ! C’est une grosse déception au vu de la saison qu’on a fait jusqu’à présent, mais sur ce qu’on a montré contre Tarbes, si on reste lucide, on mérite de regarder les demi-finales à la télé mais sûrement pas de les disputer ! Sincèrement, ce soir, on était en dessous de ce que l’on est capable de faire, mais si Tarbes avait été en dessous de nous, on aurait gagné ! Ce qu’on peut dire c’est que les Tarbais ont été bien meilleurs que nous, mais je ne pense pas que ce soit leur meilleur match de la saison." L’entraîneur audois se refusait à trouver des excuses liées aux conditions climatiques ou à l’arbitrage. "Il n’y a pas de conditions climatiques bonnes ou pas, quand on vient pour jouer une demi-finale et l’arbitre en Pro D2 gâche toujours les matchs des deux côtés. Ce n’est ni l’arbitre ni les conditions climatiques. On n’a pas été bon, on a eu une conquête totalement défaillante et quand on joue si on n’a pas les ballons pour s’exprimer, ce n’est même pas la peine d’entrer sur le terrain."

Henri Ferrero, le Manager du RCNM est beau joueur. "Les Tarbais nous ont vraiment pris en mêlée et ils nous ont dominé en touche. On perd sur deux renvois, mais quand on a si peu de ballons on ne peut pas faire d’avantage même si derrière on s’est bien démené mais Tarbes était très bien organisé. On a essayé de les basculer mais on n’a pas réussi et aujourd’hui, il n’y avait pas photo et Tarbes était bien supérieur à nous ! On possède en général une bonne mêlée et chapeau à la première ligne tarbaise qui a fait une grosse partie."

Recueilli par Jean-Jacques Lasserre