Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Entretien avec Michel Uriarte

jeudi 25 mars 2010 par Rédaction

C’est une chance de pouvoir profiter du savoir du meilleur entraîneur français

Le Président Uriarte n’a pas souhaité répondre sur les raisons du non renouvellement du contrat de François Gomez, pour ne pas risquer de nuire à la fin de saison de l’équipe qui a tout pour décrocher le titre cette année. Car Bourges, le club aux 9 titres, n’est plus ce qu’il était avec 4 défaites cette saison. Du jamais vu depuis une douzaine d’années et Tarbes, qui n’a perdu que 2 fois contre Bourges et Arras, fait la course en tête depuis le début de la saison.

Michel Uriarte ne craint pas que l’annonce du départ de François Gomez nuise aux résultats. "Non, parce que les joueuses et l’entraîneur et le staff technique sont de véritables professionnels." La suite lui a donné raison car après une sévère défaite à Arras, l’équipe s’est imposée à Aix et contre Basket Landes, dans ce qui pouvaient être des matchs pièges pour une équipe démotivée.

Michel Uriarte attend beaucoup de la venue d’Alain Jardel. "A mon avis il a, en France, le plus gros palmarès des entraîneurs et nous devons en profiter. C’est une chance, maintenant qu’il est en fin de carrière avec l’équipe de France, de profiter de son savoir. Que le club, dans son entier, puisse profiter de son expérience." Pour ce qui est de l’âge, Michel Uriarte s’amuse : "Cela n’a gêné personne que j’ai 65 ans pour reprendre le club et m’occuper des finances". L’occasion aussi de rappeler que lui et l’équipe dirigeante sont tous des retraités bénévoles. D’autant qu’à 65 ans, Alain Jardel est un passionné, et qu’il vient de prouver, avec l’équipe de France des moins de 21 ans Championne d’Europe 2009, que son message passait bien au niveau des jeunes.

Au sujet du recrutement, il est trop tôt pour en parler, pour les même raisons que celles de l’éviction de François Gomez. Tout ce qu’avouera Michel Uriarte, c’est qu’il recevait les joueuses une par une pour discuter de leur avenir. La venue d’Alain Jardel, entraîneur mythique qui a dirigé toutes les internationales françaises en activité, pourrait être un plus même si les temps changent. "Cela ne se passe plus entre les joueuses et les entraîneurs par affinité, il y a les agents et les contrats. Il ne faut pas oublier qu’on est dans un monde pro où on ne fait pas de sentiment." Pour autant, pour une jeune joueuse en devenir, s’entraîner sous les ordres de l’homme qui a formé le plus d’internationales lorsqu’il était à Mirande pourrait s’avérer un atout.

Jean-Jacques Lasserre