Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

PRÉ-OPEN LFB 2017 – AQUITAINE (source LFB)

lundi 25 septembre 2017 par Rédaction

PRÉ-OPEN LFB 2017 – AQUITAINE

Basket-Landes vainqueur de l’Open d’Aquitaine

Finale

Lyon - Basket Landes 51-73 (34-32)

Le premier quart-temps est à l’avantage des filles de l’ASVEL. Plus entreprenantes, elles font la course en tête et mènent 22-15 après 10 minutes de jeu. Les partenaires de Queralt Casas, piquées au vif, réagissent. Elles parviennent à combler une partie de leur retard. A la pause, Lyon est devant mais son avance est minime (34-32). Le retour des vestiaires est un cauchemard pour les Lionnes. Et un rêve pour les Landaises. Les filles de Cathy Melain font tomber la grêle sur les têtes rhodaniennes et prennent le large. Lyon n’a marqué que 8 points dans ce quart-temps alors que les filles du Sud Ouest en ont planté 23 (40-55, 30’). Ce confortable matelas permet à Basket Landes de gérer le dernier quart-temps tout en confortant son avance 51-73.

Match 3ème place

Charleville-Mézières - Hainaut Basket 88-63 (21-15 ; 24-16 ; 19-17 ; 24-15)

Un début de match timide des Green Girls offre rapidement l’avantage aux joueuses de Charleville-Mézières. L’adresse est au rendez-vous pour Bouderra et Paget (21-15, 10’). Le deuxième quart-temps commence fort pour les Flammes, ce qui oblige Fabrice Fernandes à prendre un temps mort d’entrée pour casser la dynamique ardennaise. L’écart est de + 15 à la mi-temps (45-31). Bis repetita au retour des vestiaires, les Flammes ne perdent pas leur avance et Ana Maria Filip s’installe confortablement dans la raquette des Nordistes. Saint-Amand riposte par l’intermédiaire de Marizy et Bruner mais les pertes de balles du Hainaut leur coûtent cher. Le dernier quart-temps débute avec un différentiel de 16 points en faveur du FCB (64-48, 30’). Les dix dernières minutes ne changent rien à la physionomie de la rencontre, Romuald Yernaux et ses joueuses terminent sur la troisième marche du podium.

Demi-finales

Lyon - Hainaut Basket 81-68

Dès les premières minutes de jeu, les joueuses de l’ASVEL et du Hainaut se répondent coup pour coup dans la raquette, 10-6 pour Lyon après 5 minutes. Du côté de Saint-Amand on cherche la solution extérieure mais les joueuses de Fabrice Fernandes vont devoir régler la mire (18-13, 10’). A la mi-temps, Lyon mène 40-38. L’ASVL impose de suite son tempo et s’envole vers un 8 à 0 au bout de deux minutes. C’est sans compter sur les Green Girls qui ne lâchent rien, grignotent peu à peu leur retard et reviennent à -4 (64-60, 30’). Emoussées après leur retour, les joueuses du Hainaut ne tiennent plus les offensives Lyonnaises. Marième Badiane, en grande forme, porte son équipe jusqu’à la victoire dans ce premier match du Pré-Open LFB 2017 d’Aquitaine.

Basket Landes - Charleville-Mézières 58-49

Les Landaises étaient attendues à Boé pour un match de préparation à « domicile ». La première possession est pour les joueuses de Cathy Melain et le rythme se fait sentir d’entrée, les Landaises veulent faire bonne impression. La défense est à l’honneur dans les 20 premières minutes, quelques dribbles endiablés de Casas font lever le public et Ayim se régale sous l’arceau. Les Ardennaises se maintiennent à flot avec l’adresse extérieure de Loyd et Chevaugeon mais le rouleau compresseur du Sud-Ouest est en marche (33-19). La deuxième mi-temps commence en dents de scie, les deux équipes enchaînent les bonnes phases et les séquences hasardeuses. Le score reste en faveur des Landaises qui voient quand même l’écart se réduire (43-31, 30’). Les joueuses de Charleville-Mézières ne réussissent pas à contenir le jeu collectif de leur adversaire sur la durée. Le retour au tableau d’affichage dans les dernières minutes reste anecdotique.

PRÉ-OPEN LFB 2017 – INDRE-ET-LOIRE

Nice bat le champion de France !

Finale : Nice - Villeneuve d’Ascq 72-58

Les Nordistes prennent les commandes avec une Marielle Amant bien présente (7-14, 5’). Akonga sort K-O suite à un choc avec Touré mais ça n’empêche pas les Guerrières de garder la tête (16-24, 10’). Les efforts déployés par les joueuses ne sont pas récompensés et il faut attendre plus de 3’ pour voir les premiers points du quart-temps (18-24). La fin de période est plus animée et un triple au buzzer de Strunc ramène Nice au contact (33-34, 20’). Nice revient avec les meilleures intentions. La troupe de Jimmy Vérove repasse devant sur un panier de Géraldine Robert mais Sy-Diop veille (44-46, 26’). Le niveau est monté d’un cran. Sy Diop et Jovanovic côté nordiste, Cooper et Robert pour le Cavigal, s’illustrent. A 10 minutes du terme, c’est le CNB 06 est en tête (53-51). Les deux équipes ne veulent pas lâcher même si Nice paraît un peu mieux dans son basket (61-54, 35’). Brunckhorst enfonce le clou derrière les 6m75, Nice est à +10 (64-54, 37’). Une avance qui leur permet de remporter la finale du Pré-Open 2017 d’Indre-et-Loire.

Match 3ème place

 

Mondeville - Roche Vendée 55-79 (8-22 ; 16-17 ; 19-22 ; 12-18)

Les Vendéennes démarrent fort avec une belle agressivité offensive et profitent surtout des errements mondevillais (0-10, 4’). Hejdova stoppe l’hémorragie (4-12, 5’) mais après 10 minutes, le trou est déjà fait (8-22). Appliquées, les filles de Manu Body font fructifier leur avance grâce à Kristen Mann alors que l’USOM ne peut compter que sur les exploits de Lisa Berkani pour avancer (24-39). Si l’identité du vainqueur de ce match ne fait aucun doute, les deux coaches en profitent pour peaufiner la stratégie collective. Berkani et Tadic ramènent un peu leur équipe mais le RVBC trace sa route (61-43, 30’). Le dernier quart-temps est une formalité à gérer pour des Vendéennes qui n’ont laissé aucune chance à l’USOM aujourd’hui à Tours. Romain Lhermitte a du travail et doit encore intégrer Stephanie Talbot arrivée hier de WNBA.

 

Mondeville - Nice 58-67 (14-8 ; 22-14 ; 13-18 ; 9-27)

S’appuyant sur une défense solide lui apportant du jeu rapide, l’USOM prend les devants (7-2, 5’). De son côté, Nice subit la pression et se montre maladroit aux tirs (14-8, 10’). C’est tout l’inverse pour Lisa Berkani et Romana Hejdova qui régalent de loin (27-10, 13’). Les Azuréennes reviennent un peu grâce à la combattante Géraldine Robert mais c’est bien l’USOM qui est devant à la pause (36-22). Jimmy Vérove a visiblement trouvé les mots dans le vestiaire. Ses protégées repartent pied au plancher par Cousseins-Smith et Coulibaly (38-29, 23’), Mondeville semble perdre un peu le fil. Après 30 minutes de jeu, le Cavigal est sous la barre des 10 points (49-40). Joyce Cousseins-Smith de loin puis à l’interception relance la partie (50-47, 32’). Nice prend le contrôle à 6 minutes de la fin et, à l’expérience, le garde jusqu’au bout (58-67). Le CNB 06, qui pointait à -19, revient de loin.

Villeneuve d’Ascq - Roche Vendée 79-75 (22-23 ; 21-16 ; 22-17 ; 14-19)

Le Champion démarre fort (8-3, 3’) mais la néo-Vendéenne Kristen Mann se montre à son avantage dans ce premier quart-temps. Elle permet au RVBC de mener (14-15, 7’). Une courte avance qui tient jusqu’à la fin du premier quart-temps (22-23, 10’). Les deux équipes se rendent coup pour coup à l’image de Leedham et Tayeau à 3 points. Le rythme est retombé et les attaques se font moins tranchantes. L’ESBVA finit mieux et regagne les vestiaires avec 4 points d’avance (43-39). Villeneuve d’Ascq continue d’appuyer là où ça fait mal mais une fois encore, Mann et Ngoyisa tiennent la baraque côté RVBC (48-46, 24’). Aucune des deux équipes ne parvient à se détacher. Un rush nordiste dans la dernière minute, avec un tir à 3 points au buzzer de Jovanovic, donne de l’air à l’ESBVA (65-56, 30’). La Serbe récidive de loin, Tayeau lui répond. Les Guerrières parviennent à prendre une dizaine de point d’avance mais le RVBC n’abdique pas (75-70, 38’). Le dernier mot revient quand même aux Nordistes qui auront eu toutes les peines du monde à l’emporter (79-75).