Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Elections sénatoriales : 854 électeurs vont élire deux nouveaux-elle-s sénateurs-trices

vendredi 22 septembre 2017 par Rédaction

Dimanche, deux sièges de sénateurs sont à pourvoir dans les Hautes-Pyrénées. Les deux sortants Michel Pélieu qui a brièvement succédé à François Fortassin, décédé le 15 mai dernier, et Josette Durrieu, élue depuis le 27 septembre 1992, ne se représentant pas, le département va envoyer à la Haute Assemblée deux nouveaux visages. Ils sont 12 à briguer ces deux sièges. 

C’est la première fois que cette élection intéresse autant de candidats. Et c’est aussi la première fois qu’un tel scrutin va se dérouler après le big-bang présidentiel provoqué par l’élection d’Emmanuel Macron. Droite et gauche ont été pulvérisées, le rubicon a été franchi dans tous les sens. Bref, cela laisse penser à certains que tout est possible.

Quelles sont aujourd’hui les tendances ? Le ticket Maryse Carrère-Michel Pélieu (PRG) semble grand favori. Rappelons qu’au 1er tour des élections sénatoriales de 2011, François Fortassin (PRG) avait été élu dès le 1er tour avec 445 voix (54,14%). Suivaient dans l’ordre Josette Durrieu (PS) 362 voix (44,04%), Gérard Trémège (Parti Radical Valoisien) 314 voix (38,20%), Simone Gasquet (PCF) 122 voix (14,84%), Jean-Philippe Govillot (Parti de Gauche) 93 voix (11,31%), Dominique Lidar (NC) 57 voix (6,93%), Olivier Clément Bollée (EELV) 36 voix (4,38%) Jean-Pierre Atoch (FN) 11 voix (1,34%).

Avec 12 candidats, une élection au premier tour paraît relever de l’exploit. Dans ce cas, il faudra au tandem Maryse Carrère-Michel Pélieu attendre sereinement le second tour.

Par contre pour le second siège, l’incertitude demeure. Les accords PS-PRG n’étant plus d’actualité, Viviane Artigalas (PS) est-elle en mesure de succéder à Josette Durrieu ? Elle aura sans doute à souffrir du passage de l’élue socialiste Virginie Siani dans le camp d’Emmanuel Macron et de La République en Marche. En tant que présidente de l’association départementale des maires, elle a laissé un mauvais souvenir aux maires ruraux, notamment dans les anciennes communautés de communes du Pays de Lourdes, de Batsurguère, du Montaigu, qui lui reprochent de ne pas les avoir soutenus dans leur combat contre la grande agglo et d’en avoir écarté certains lors de la constitution du schéma départemental de coopération intercommunale. Alors que se profile ces temps-ci la constitution d’une amicale des maires ruraux des Hautes-Pyrénées qui ferait le pendant de l’actuelle association départementale présidée par Viviane Artigalas.

Virginie Siani (LREM) aura-t-elle convaincu les maires du bien-fondé des réformes d’Emmanuel Macron, de la pertinence de la suppression de la taxe d’habitation, des baisses de dotation de l’Etat ? Les remontées du terrain ne lui semblent pas être favorables.

Autre prétendant sérieux à ce second siège Gilles Craspay qui se présente sous l’étiquette Parti Radical (valoisien). Il compte beaucoup sur la fusion annoncée des deux partis (radical de gauche et radical valoisien) pour rafler la mise. En même temps, il pourrait voir certains électeurs de droite se porter vers d’autres candidats, vers Bernard Verdier (candidat sans étiquette) et Jacques Béhague notamment. Deux candidats qui sont partis bien tard en campagne. 

Erick Barrouquère-Theil (PCF) et Sylvette Le Moal (PCF) ne s’attendent pas à créer la surprise mais leurs voix seront déterminantes pour le second tour. « On ne votera pas à droite », a déjà déclaré le premier.

Les candidats du Front National et de Debout les Hautes-Pyrénées devraient fermer la marche.

Rappel des résultats du second tour de 2011

Josette Durrieu (PS) 474 voix (58,30%), Gérard Trémège (PRV) 337 voix (41,45%), Jean-Pierre Atoch (FN) 2 voix (0,25%)

Inscrits 851. Abstentions 4. Votants 847. Blancs et nuls 34 Exprimés 813.