Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Sénatoriales : Virginie Siani et Philippe Viau sont En Marche

mercredi 20 septembre 2017 par Rédaction

A cinq jours de l’élection sénatoriale, Virginie Siani et son suppléant Philippe Viau se sont adressés à la presse.

« Cette campagne a été courte et intense. Aujourd’hui il est impossible de prédire quels seront les candidats élus dimanche.

Nous avons rencontré 80% des maires du département durant cette campagne. Nous avons surtout eu à répondre aux questionnements des grands électeurs sur les réformes en cours. Ils se sont adressés à nous comme étant du parti du président de la République.

Le plus souvent leurs inquiétudes portent sur la compensation de la taxe d’habitation, nous les avons rassurés car cela sera compensé à l’euro près.

Ensuite la réserve parlementaire n’est pas non plus supprimée, elle reste toujours à destination des collectivités territoriales.

Certes, la dotation générale de fonctionnement a beaucoup baissé ces dernières années, en 3 ans on a perdu 11,5 milliards, en 2018 elle restera stable, elle ne baissera pas.

Pour la CSG, même s’il y a une hausse de 1,7%, ceux qui en étaient exonérés le resteront, idem pour ceux qui paient la CSG réduite elle ne bougera pas et pour ceux qui travaillen, t ils auront une baisse de 3,15 points de la cotisation salariale, ce qui fait que pour un smicard il aura 285€ net de bénéfice par an. Les retraités ne paieront pas la taxe d’habitation.

La grande interrogation ce sont les lois existantes et dans toutes les mairies c’est la loi NOTRe, loi créée par le gouvernement précédent et faites sans concertation avec les élus », a indiqué la candidate.

Pour Philippe Viau : « La loi NOTRe a été appliquée sans concertation avec les élus. Au milieu de cette réforme, on nous avait parlé de bassin de vie et après on a demandé de mettre en cohérence des choses qui ne sont pas cohérentes et dans notre territoire cela ne fonctionne pas d’où notre engagement Virginie et moi. »

« Certains maires sont inquiets de la disparition des petites communes à cause de la loi NOTRe, mais sans le bénévolat qui est fait dans ces petites communes, l’Etat ne pourrait jamais financer ce service public. Il est vrai que dans les grands centres urbains il est prévu une diminution des conseillers municipaux mais cela ne concerne pas les petites communes.

Je pense que durant toutes ces semaines nous n’avons pas été illégitimes et nous avons notre place dans cette élection.

Notre feuille de route est d’aller vers les élus, les informer des réformes en cours, des lois en cours et obtenir les remarques des élus afin de pouvoir faire des amendements sur ces lois si nous sommes élus. Pour les lois déjà en place nous devons discuter avec les élus pour voir comment les améliorer, les rendre adaptables surtout dans un département comme le nôtre .Il s’agit d’un contrat de confiance entre les électeurs et nous, un contrat d’échange permanent pour les 6 années à venir en confiance et réciprocité », a commenté Virginie Siani.

Philippe Viau conclut : « Nous avons eu des échanges francs et honnêtes avec les élus  ».

Nicole Lafourcade