Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Basket : L’Union en mutation

dimanche 27 août 2017 par Rédaction

Vincent Lavandier (Angers) succède à Alex Casimiri

Les Garçons de l’Union ont repris l’entraînement le 15 août alors que les Filles ne reprendront que ce lundi 28. Le groupe n’était pas encore au complet lorsque nous avons assisté à l’entraînement. Cette année l’Union Tarbes Lourdes repart pratiquement de zéro après le départ de son coach historique Alex Casimiri pour Charleville-Mézières (Pro B). Une lourde perte pour le club bigourdan car le Franco-Américain avait imposé son style et sa patte depuis son retour à Tarbes en 2010, après une escapade en Pro B à Limoges et en NM1 à Toulouges. Sept riches saisons au plan sportif, avec trois montées successives et un ancrage en NM1 avec trois qualifications en Play-Off et une demi-finale la saison dernière. Le Président Didier Yedra a trouvé en Vincent Lavandier un coach expérimenté (meilleur coach 2013-2014) qui vient de passer cinq années à Angers (NM1) qu’il a réussi à faire monter en Pro B, il y a trois saisons. Malgré son âge, le nouveau coach de l’Union à trente ans de basket derrière lui*. Il a été notamment l’assistant de Jacques Monclar (Paris Basket Racing) et de Grégor Beugnot (Elan Chalon) en Pro A et a volé de ses propres ailes à Al Neuville les Dieppe (NM2), à Trappes (NM1) et dernièrement à Angers.

Une montée en Pro B, deux Final Four et deux descentes avec Angers

Cinq années angevines qui se sont terminées dans la douleur avec une descente en fin de saison en NM2, suite aux nombreuses blessures qui ont pénalisé l’ABC qui a terminé quinzième (13 victoires, 21 défaites). Vincent Lavandier a réussi l’exploit de hisser le club en Pro B et de disputer deux Final Four de NM1, malgré des moyens financiers limités, dans un riche environnement sportif (Football, Hockey sur glace et Basket Féminin en Ligue). Vincent Lavandier est peut être le successeur idéal puisqu’il est habitué à travailler sans grand moyen financier et à faire progresser ses joueurs. Un travail reconnu par son ancien vice-président Thierry Boisseau. « il faut souligner l’investissement de Vincent à 200 % pendant les années passées à l’ABC. Un entraîneur qui a su allier la formation, le développement des joueurs, le scouting, un énorme travail avec l’équipe fanion et le club. » 

Un profil idéal

De ses débuts comme responsable du Centre de Formation d’Evreux (Pro A), Vincent Lavandier a gardé un goût pour la formation qui sera profitable à l’Union. C’est un coach capable de faire franchir un palier à des jeunes joueurs en devenir. Le profil que recherchait le Président Didier Yedra (AUDIO) dont le club, chaque année, perd ses meilleurs joueurs et n’a pas des moyens financiers suffisants pour recruter des joueurs expérimentés de haut niveau. Un Président, déçu par le départ précipité de Casimiri, qui conclut avec humour sur une accession en Pro B qu’a manqué son ex-coach. Une accession possible sportivement, mais irréalisable financièrement dans un environnement économique très difficile où les deux clubs pro de rugby et de basket féminin, ont déjà du mal à boucler leurs budgets. Vincent Lavandier est prêt à s’investir à l’Union et l’ombre d’Alex Casimiri ne lui fait pas peur. Il débarque en Bigorre en connaissance de cause et connaît les difficultés récurrentes de l’Union-Tarbes-Lourdes à conserver ses joueurs. « On a gardé quatre joueurs de l’an dernier (Ludovic Vaty, Eric Bosc, Xane d’Almeida, Florian Lesca) et j’ai réintégré Valentin Yedra, qui revient de blessure et Luc Archimède quui revient à L’Union. On a recruté six joueurs et en définitive, on a un groupe équilibré de six anciens et de six nouveaux. On est dans la moyenne de la NM1 ! »

Un jeune meneur américain et un intérieur canadien expérimenté

Un recrutement basé sur quatre jeunes joueurs d’avenir et sur deux joueurs un peu plus expérimentés au niveau inférieur mais capables de franchir un cap en NM1, sous la férule de Vincent Lavandier.

Greg Pryor (21 ans, 1,88 m, poste 1-2) un universitaire américain passeur et shooteur (12 points de moyenne, 2,8 passes décisives) avec Chattanooga en NCAA . Assez adroit puisqu’il tournait à 45,8% à deux points et à 38,6 % à 3 points. Ajoutez 2,5 rebonds et 1,6 interceptions et vous obtenez le profil d’un joueur qui pourrait être une révélation en NM1. Un profil qui permet d’en faire la doublure d’Almeida qui devrait effectuer son retour de blessure en novembre, et de jouer ensuite aux côtés du meilleur meneur de NM1.

Willis Castard (21 ans, 1,80m, poste 1-2), qui vient des Espoirs d’Evreux, évolue lui aussi sur ces deux postes.

Lien Phillips, un solide intérieur canadien (27 ans, 2,03 m, 100 kg) qui affichait des stats impressionnantes à Windsor (16,1 points et 12,7 rebonds de moyenne). Auteur de 16 double-double ! Son arrivée en France, à Bordeaux (NM1) en 2014, n’a pas été une réussite puisqu’il a été coupé en cours de saison. Mais le canadien a su rebondir à Prissé-Macon (NM2) où il faisait l’unanimité. D’abord par ses double-double, dont un 19 points/19 rebonds, mais aussi par son intégration dans le jeu, sans jamais tirer à lui la couverture. « Sur le plan basket comme sur le plan humain, c’est un super mec » dit de lui son ancien coach. En février 2017 il tournait à 16,5 points et 8,5 rebonds de moyenne. L’arrivée à Tarbes du Canadien n’est pas fortuite car il a l’habitude de suivre sa compagne Jessica Clemençon qui vient de signer à Colomiers. C’est un joueur très régulier (aucun match en 26 journées à moins de 10 points, 16 matchs à plus de 15 points, 8 matchs à plus de 20 points). Un intérieur polyvalent très performant au rebond et capable de sanctionner les défenses à 3 points.

Guillaume Valayer (20 ans, 2,00 m), un Espoir de l’Elan Béarnais, vient compléter la raquette. Un 3-4 qui tournait à 12,1 points, et 8,8 rebonds de moyenne, sorti MVP du camp LNB 2017.

Erwan Ruiz (21 ans, 1,97 m) un ’’petit’’ nouveau venu de Saint Chamond (Pro B) qui sera la doublure de Florian Lesca dans le jeu extérieur.

Mickael Mohamed (26 ans, 1,90 m) un des meilleurs postes 2 de NM2 à 13,9 points de moyenne dont huit matchs à plus de 19 points, complètera cet effectif prometteur mis en place par Vincent Lavandier.

Du plaisir avant tout

Pas de pression particulière de résultats pour le nouveau coach « Les objectifs sont simples au départ. C’est de faire progresser l’équipe et de donner du plaisir au public de Tarbes et de Lourdes. Le premier objectif, c’est de créer une cohésion d’équipe afin que les joueurs prennent du plaisir pour en donner aux gens qui viennent nous voir. La NM1 est une division très compliquée. J’ai réussi à monter en Pro B avec l’avant-dernier budget et quand on est sportif, on est toujours très ambitieux. Mais quand on est un peu plus réfléchi, l’ambition c’est de prendre du plaisir, de gagner les matchs un par un, et de voir en fin de saison. »

Connexions bigourdanes

Le nouveau coach a des connexions avec la Bigorre puisqu’il a été un des référents d’Emilie Gomis, et qu’il connait depuis longtemps Pascal et Jelka Pisan pour avoir joué en cadets à Rouen avec un et avoir été entraîné par le père de l’autre... « On n’a pas eu le temps de se revoir mais c’est un plaisir de retrouver Pascal que je voyais chaque fois qu’on jouait à Tarbes. On s’est parlé au téléphone, du passé et du futur... C’est un plaisir de le retrouver. »

Matchs de préparation

Après deux semaines de préparation, les Bigourdans ont réussi une belle prestation ce vendredi à Boulazac (Pro A) en s’inclinant de neuf points (74-63) face à l’équipe entraînée par Claude Bergeaud. Deux jours après l’Union jouera contre Dax (NM2) à Orthez avant de recevoir les Dacquois le 1er septembre à Lourdes à 18h30. 

 

*Parcours de Vincent Lavandier

1995-1997 : ALM Évreux (Pro A), en charge du Centre de Formation.

1997-1999 : SPO Rouen, head coach de l’équipe féminine (NF1).

1999-2000 : AL Neuville les Dieppe (NM2), head coach.

2000-2001 : Poissy (Pro B), assistant de Philippe Ruivet puis head coach à partir de mars.

2002-2003 : Paris Basket Racing (Pro A), assistant de Jacques Monclar.

2003-2006 : Élan Chalon (Pro A), assistant de Grégor Beugnot.

2006-2007 : Trappes (NM1), head coach.

2007-2008 : Lagardère Paris Racing (NF1), head coach.

2009-2012 : JL Bourg (Pro B), assistant de Fabrice Courcier.

2012-2017 : Angers (NM1 et Pro B) head coach

Jean-Jacques Lasserre