Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Décès de Christian Paul, maire de Bordères-sur-l’Echez et vice-président de la communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées

lundi 21 août 2017 par Rédaction


C’est une nouvelle que ses nombreux amis redoutaient depuis quelque temps après son hospitalisation d’urgence dans les premiers jours du mois de juillet. Malgré une robustesse à toute épreuve, une envie de se battre jusqu’au bout, Christian Paul, "La Masse" c’était son surnom, nous a quittés ce lundi.

Né le 2 juillet 1950 à Bordères sur l’Echez, Christian Paul a suivi sa scolarité à Tarbes, au lycée technique Jean-Dupuy où il a obtenu un BTS en chimie. Il poursuit par une capacité en droit. Mais à l’époque, c’est surtout sa passion pour le rugby qui dévore sa jeunesse. Il débute au Stado, réalisant rapidement un parcours prometteur. Il glane quatre titres de champion de France chez les jeunes, opérant en 3e ligne centre (quelquefois en seconde ligne) où ses percussions font des ravages. Ça lui vaut le surnom de « La Masse ». En 1973, il est champion de France avec le Stado, un club auquel il était très attaché. En 1974, il est international. Puis par la suite, il est entraîneur, président, membre du comité directeur de la FFR.

Son père Roger Paul qui fut maire et conseiller général communiste de Bordères-sur-l’Echez souhaitait que son fils travaille à l’Arsenal ou à la SNCF. Christian sera représentant dans le commerce des produits chimiques pour l’industrie, directeur régional et créera sa propre société. Il fut aussi un temps hôtelier à Lourdes, au passage de la Fontaine, après avoir exploité aussi le café Le Régent à Tarbes

Il est attiré alors par les démons de la politique. Mais , il ne suivra pas la même voie que son père. En 1998, il se présente sans étiquette aux cantonales. Et l’emporte au second tour dans une triangulaire avec 34,51% devant Francis Tarissan (PS) 34,45% et Jean Buron (PC) 31,04%. Un recours de Francis Tarissan se traduit par l’annulation de l’élection. Au premier tour, Christian Paul sort en tête avec 1100 voix devant Jean Buron (1021) et Francis Tarissan (958). Christian Paul est élu au second tour avec 1793 voix contre 1746 à Jean Buron. En 2001, il rejoint le groupe PRG. Ses domaines préférés sont le sport, le développement économique et l’aménagement. Il a beaucoup pesé pour favoriser l’implantation de la SPL à Bordères, spécialisée dans la logistique (350 emplois) ainsi que dans l’essor des établissements Lafforgue. Au renouvellement de 2004, Christian Paul doit s’incliner face au socialiste, maire d’Ibos Daniel Frossard.


En 2008, il conquiert la mairie de Bordères-sur-Echez au terme d’une triangulaire avec 40,02%, devant Jean-Bernard Gaillanou (PS) 32,60% et Francis Tarissan 27,38%. En 2014, il est réélu avec 61,22% face à Jean-Bernard Gaillanou (PS) 38,78%.

Il sera par la suite vice-président du Grand Tarbes sous la présidence de Gérard Trémège. Puis depuis le 9 janvier 2017, vice-président de la communauté d’agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées sous la présidence de Gérard Trémège, dont il était très proche.

Sacré combattant, respecté sur les terrains de l’ovalie et de la politique, Christian Paul a dû s’incliner après 6 opérations contre un cancer foudroyant du pancréas. Il avait 67 ans. C’est un homme charmant, convivial, aimant plaisanter qui s’en va. Il va beaucoup manquer…

Notre rédaction présente ses très vives et sincères condoléances à son épouse, à ses enfants et petits-enfants.