Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Haute Route Pyrénées 2017 : L’épopée pyrénéenne s’achève en apothéose à Toulouse

samedi 19 août 2017 par Rédaction

Le peloton de la Haute Route Pyrénées 2017 est entré triomphalement dans Toulouse cet après-midi après avoir parcouru près de 900 kilomètres et grimpé 18,900 mètres de dénivelé positif en sept étapes chronométrées à travers cette chaîne de montagne sauvage et préservée.
La cinquième édition de la Haute Route Pyrénées a une nouvelle fois donné l’opportunité à des centaines de cyclistes amateurs de découvrir des ascensions peu connues mais remarquables comme Spandelles ou l’Hospice de France et de se mesurer à des cols mythiques du monde du cyclisme tels que le Tourmalet, l’Aspin, l’Aubisque ou le Port de Balès.
Pour le Britannique Dan Sims, les étapes trois à cinq ont été les moments forts de la semaine avec notamment le contre-la-montre sur Superbagnères. « J’ai vécu une semaine incroyable, la meilleure que j’ai jamais passée sur le vélo », nous a-t-il confié sur la ligne d’arrivée à Saint Lys où le peloton s’est rassemblé avant de rejoindre Toulouse en convoi. « Les trois jours au milieu de la semaine ont été mes préférés. Les paysages sont vraiment spectaculaires, l’organisation au top et c’est super de s’entraider entre coureurs. »
Originaires de plus de 50 nationalités différentes, les coureurs ont fait preuve de courage et de détermination pour remplir l’objectif qu’ils s’étaient fixé au moment de leur inscription il y a plusieurs mois : finir dans le top 100 ou simplement finir chaque étape dans le temps imparti, récolter des fonds pour une cause qui leur tient à cœur ou se prouver à eux-mêmes qu’ils sont capables de relever un tel défi et en sortir grandi.
« Ça fait 10 mois que je pense à ce jour. Être devenu finisher de la Haute Route est un sentiment indescriptible  », a déclaré le Britannique Alastair Roberts avec un grand sourire.

Après avoir été porté en triomphe par ses coéquipiers de l’équipe H4U Team, l’Espagnol Javier Orna était ému d’avoir terminé l’aventure : « C’est une expérience unique. Nous n’avions aucune idée à quel point ça allait être fantastique. Ça n’a pas toujours été facile mais je suis tellement heureux d’avoir cette médaille autour du cou maintenant. »
« Nous avons partagé l’expérience de A à Z avec mon équipe et nous avons vécu des moments inoubliables sur le vélo mais aussi à côté », a-t-il ajouté. « Nous serons de retour l’année prochaine et cette fois-ci j’espère qu’on sera encore plus nombreux ! »
La Britannique Louise Venables était elle aussi très heureuse d’avoir terminé sa première Haute Route : « C’était super ! La semaine est passée si vite que j’ai du mal à me rappeler des premières ascensions et descentes. »
Elle a ajouté : « Tout le monde peut participer à la Haute Route avec un entrainement suffisant. Sur place, l’organisation veille après nous continuellement donc on a juste besoin de pédaler. »
À l’avant de la course, la compétition pour endosser le maillot de leader a été intense tout au long de la semaine. L’Italien Gherardo Marcolin remporte finalement la Haute Route Pyrénées 2017 avec 7 minutes d’avance sur le Français Cyril Tiné et 27 minutes sur le Britannique Dan Moignard.
Chez les femmes, l’Américaine Laura Spencer a roulé fort en début de semaine pour prendre une avance conséquente sur ses poursuivantes. Elle a ensuite géré son effort pour remporter l’épreuve devant l’Australienne Megan Scott et la Néo-Zélandaise Gretchen Miller.
Alors que la majorité des coureurs célèbreront ce soir à Toulouse la fin de leur aventure dans les Pyrénées, une vingtaine de cyclistes amateurs prendront dès demain la direction de Nice pour participer à la Haute Route Alpes qui les mènera sept jours plus tard à Genève avant d’enchainer avec la Haute Route Dolomites qui aura lieu du 2 au 8 septembre entre Innsbruck et Venise.
Le Britannique Alexis Pepall est l’un de ces 20 passionnés qui a décidé de relever le défi de la Triple Couronne en 2017. « C’est le défi d’une vie !  » a-t-il déclaré. « Et d’une certaine manière je pourrais apprendre à mes enfants ce qu’est la persévérance. Des amis d’Hong Kong et d’Australie viendront me rejoindre dans les Dolomites et j’ai hâte de partager mon expérience avec eux. »
Suivez la Haute Route 2017 sur notre site internet hauteroute.org ainsi que sur nos comptes officiels Facebook, Twitter et Instagram.