Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

HAUTE ROUTE PYRENEES 2017- DU PAYS BASQUE AU BÉARN : UNE PREMIÈRE ÉTAPE HAUTE EN COULEURS

lundi 14 août 2017 par Rédaction
=======================

Des centaines de cyclistes amateurs du monde entier se sont élancés d’Anglet, dimanche à l’aube pour prendre part à la première étape de la Haute Route Pyrénées 2017. Longue de 174 kilomètres et 3,450 mètres de dénivelé positif, la première des sept étapes au programme s’est déroulée sous un grand soleil et des températures idéales.

Avec près de 1,500 mètres de dénivelé positif à travers les collines embrumées du Pays Basque avant même d’atteindre le pied du premier col, les coureurs ont tenté de rester en petits groupes pour s’entraider et garder de l’énergie avant les vraies difficultés de la journée.

La route étroite et pentue qui s’élève vers le sommet de Burdincurucheta, le premier col de la semaine avec des rampes à plus de 12%, a rapidement vu le peloton s’étirer alors que chaque coureur s’installait dans son propre rythme.

Souriant au sommet du Col de Bagargui, l’Espagnol Alberto Vinagre Antuña était ravi d’avoir grimpé ses premiers cols de la Haute Route : « Je suis enchanté d’avoir franchi mes premiers cols mais on verra si je serai toujours souriant à l’arrivée de l’étape. »

« C’est une belle manière de débuter l’étape mais les 60 premiers kilomètres n’étaient pas de tout repos. J’ai essayé de rouler avec un groupe et de le suivre dans ces montagnes russes », a-t-il ajouté. « Mais après les 10 premiers kilomètres d’ascension à 11-12%, j’avais du mal à retrouver mon souffle. »

Après une descente rapide depuis le sommet, les coureurs se sont dirigés vers le pied du Col du Soudet, dernière ascension de la journée. Alors que les températures commençaient à grimper et que le brouillard matinal disparaissait, les coureurs ont pu apprécier les paysages qui s’offraient à eux tout au long de l’ascension.

La dernière descente depuis le sommet du Soudet a mené les coureurs jusqu’à la ligne d’arrivée située à Oloron Sainte-Marie, une des nouvelles villes étape de la semaine. Après avoir franchi la ligne d’arrivée avec le sourire, le Danois Morten Tornoe Pagh nous a fait part de son ressenti sur cette première journée : « J’ai essayé de garder un rythme régulier sur chaque ascension et je suis très content de moi, » a-t-il déclaré. « Les paysages étaient incroyables dans la deuxième descente, j’en ai pris plein les yeux. »

Le Britannique James Green était lui aussi très heureux de sa première expérience : « Je ressens à la fois un mélange de joie d’avoir terminé cette première étape mais aussi de satisfaction par rapport à ma performance. Je commence à ressentir la fatigue maintenant la ligne d’arrivée franchie mais l’adrénaline coule toujours dans mes veines » a-t-il déclaré avant d’avouer qu’il a pour objectif de finir dans le top 100 à la fin de la semaine.

À l’avant de la course, le Français Cyril Tiné et l’Américain Ted King ont remporté l’étape main dans la main et devront batailler dès demain pour s’emparer du maillot de leader.

Laura Spencer s’impose dans la catégorie féminine alors que l’équipe Suédoise Team Nordic Lights remporte l’étape au classement par équipe.

Après avoir profité des douches, du repas coureurs et des massages à Oloron Sainte-Marie, les coureurs ont été transférés à Pau où ils passeront la nuit avant de participer à la deuxième étape. La boucle de 158 km autour de Pau compte 2,750 mètres de dénivelé comprend les célèbres cols d’Aubisque et de Marie Blanque.

Galerie Photos