Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Les ours attaquent partout dans le département

dimanche 13 août 2017 par Rédaction

Malgré un calme apparent, la colère des éleveurs ne cesse de monter du Val d’Azun au Val Louron. Les ours Néré, Rodric et Goiat qui devraient être dans l’Alt Aneu pour « développer le tourisme » sont en fait dans le val Louron comme dans un garde-manger.

Il y a quelques jours, plusieurs brebis sont tuées à Liantran au-dessus du lac d’Estaing, une autre constatée dimanche matin au-dessus de Plaa de Prat. Et ce n’est pas terminé …. Au « parking » d’Ariousec il a été trouvé, et le constat réalisé, un bélier de Loïc Gerbet et une brebis de Dominique Cazajous, les deux imputables à l’ours. Décidément l’ours Néré a faim et en profite également pour jouer avec les brebis qui finissent par mourir.

Du côté de la vallée d’Aure, Rodric est toujours actif tandis que Goiat s’installe là où il ne devrait pas être avec au menu brebis de qualité et probablement un cheval Mérens. Est-ce la Catalogne ou la France qui reçoit les subventions européennes au titre de LIFEPiros ?

Certains éleveurs envisagent de redescendre. Mais le coût de nourrissage en vallée est très important. Sachant qu’aucune mesure de protection n’est possible ou respectable contrairement à ce que disent abusivement les écologistes, faudra-t-il prendre d’autres mesures ?

Petit rappel juridique

Rappelons que contrairement à ce qui se fait (ou ne se fait pas) depuis des dizaines d’années, c’est à l’Etat de prendre des mesures de protection et non aux éleveurs. L’article L 131-1 du Code Rural http://www.pyrenees-pireneus.com/Pastoralisme/Droit/Article-L113-1-Code-Rural.html n’a jamais été appliqué. Il stipule notamment :

« Par leur contribution à la production, à l’emploi, à l’entretien des sols, à la protection des paysages, à la gestion et au développement de la biodiversité, l’agriculture, le pastoralisme et la forêt de montagne sont reconnus d’intérêt général comme activités de base de la vie montagnarde et comme gestionnaires centraux de l’espace montagnard.

« En conformité avec les dispositions des traités instituant la Communauté économique européenne, le Gouvernement, reconnaissant ces rôles fondamentaux de l’agriculture, du pastoralisme et de la forêt de montagne, s’attache à :….

« 8° Assurer la pérennité des exploitations agricoles et le maintien du pastoralisme, en particulier en protégeant les troupeaux des attaques du loup et de l’ours dans les territoires exposés à ce risque. »

Alors qu’attend l’Etat ? L’argent pour payer des bergers qui n’existe pas encore ou pour payer des cabanes aux normes du droit du travail ?

Louis Dollo

Mobilisation des éleveurs contre l’ours le 26 août

Le ton monte sur la chaîne des Pyrénées suite aux nombreuses prédations pendant que d’autres font courir le bruit mensonger de la réintroduction de deux ours femelles dans le Béarn (ça devient une habitude chez certains individus qui ne représentent qu’eux-mêmes à travers une association).

Les éleveurs d’Occitanie sont invités à participer à une action de sensibilisation des automobilistes sur la problématique de l’ours en se rassemblant le samedi 26 août au péage de Lestelle de Saint Martory sur l’A64 de 10h à 13h.

Cette mobilisation est organisée par la Fédération Régionale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FRSEA) Occitanie / Pyrénées / Méditerranée à laquelle s’associe les Jeunes Agriculteurs.

Chaque département doit contacter sa Fédération pour l’organisation du déplacement.