Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Le Stado TPR à Rodez ce samedi à 17 h, en lever de rideau du Challenge Vaquerin

vendredi 11 août 2017 par Rédaction

Les Tarbais encore un peu justes

Commencée le 10 juillet dernier, la préparation du TPR est passée, depuis une dizaine de jours du physique seul, au ballon et à la muscu. Les choses sérieuses vont débuter dès ce samedi par le premier des trois matchs de préparation prévus au programme. Un match, contre Rodez à 17h00 (en lever de rideau de Sale-Castres), qui tombe peut-être un peu tôt, avec seulement une quinzaine de jours pour préparer les lancements et les formes de jeu. « C’est peu, même si on a multiplié les séances ces derniers jours, mais ce n’est pas suffisant pour aborder un premier match » avoue Nicolas Escouteloup. D’autant que contrairement à un premier match de préparation, qui se joue en tiers temps avec une quarantaine de joueurs, là ce sera un vrai match de 80 minutes avec un groupe agrandi malgré tout à 28 joueurs. Ce qui permettra malgré tout de doubler pratiquement tous les postes même si cette rencontre amicale entre dans le cadre du Challenge Vaquerin et ne permet pas de faire une plus large revue de l’effectif.

Etat d’esprit et rigueur avant tout

Mais les joueurs et le staff, semblent pressés d’en découdre pour connaître la valeur du groupe. Un groupe largement remanié à l’inter-saison, mais qui s’appuie sur une large ossature d’anciens et qui semble bien vivre ensemble. On sent déjà beaucoup de complicité entre nouveaux et anciens. Mais c’est au feu du combat, même amical, que le groupe se révèlera. « On va demander de l’enthousiasme, de l’intensité, de l’envie... Qu’ils nous montrent qu’ils ont envie de jouer et de faire des choses ensemble », insiste Nicolas Escouteloup. Ce que veulent juger avant tout les entraîneurs, c’est l’état d’esprit de ce groupe. « C’est sûr qu’on ne sera pas prêts rugbystiquement. Mais on sera exigeant sur le peu qu’on a fait. On demandera de la rigueur sur ce qu’on a mis en place. » Les tarbais doivent s’attendre à un match compliqué. « Rodez a déjà joué un match et sera mieux rodé avec un effectif un peu plus stable » reconnaît le coach des avants tarbais qui veut que les joueurs « mettent les ingrédients pour accrocher ce match à l’extérieur. »

Rodez, place forte du Jean Prat

Le groupe sera servi. Rodez est une équipe rugueuse avec une grosse mêlée qui est une place forte en Jean-Prat malgré quelques ennuis financiers. Malgré les huit points de pénalité infligés par la FFR, Rodez a manqué sa qualification d’un rien à Saint-Jean-d’Angely (32-29), lors de la dernière journée, en encaissant un essai durant les arrêts de jeu. Bobigny y a concédé un bonus offensif au terme d’une lourde défaite (32-9). Durant l’inter-saison les Ruthénois se sont renforcés avec les arrivée du 3ème ligne écossais Swanson (Dax), du seconde ligne Gaune (Tricastin mais formé à Bourgoin et Pau), du talonneur André, ex-international U 17, U18, U19 (Decazeville et Pôle Espoir d’Ussel), du pilier Hedry (Espoirs Mont-de-Marsan), du centre Mazet (Nevers), du demi-de-mêlée Chiffre (Espoirs Albi), de l’ouvreur-arrière Baldy-Martin (Valence d’Agen, formé à Clermont et ex-Espoirs Carcassonne), de l’ailier Bourgade (St-Jean-d’Angély, ex-Espoirs Albi), et le retour des piliers Bezhiashvili (Vannes) et Saïd (Aix). Un match d’’autant plus compliqué que le SRA s’est rodé contre Aubenas avec une courte défaite 31-40.

Un premier test probant

Un premier test probant compte tenu des qualités hormonales et rugbystiques des Ruthénois. « C’est costaud, c’est très agressif avec un très gros jeu au pied derrière. Il y a deux ans, Limoges a été éliminé par eux en 8èmes de finales, alors qu’on était le premier des ’’non accessibles’’, avec le 7ème rang national et on a perdu contre eux ! » se souvient Nicolas Escouteloup. « On perd sur un coup de dés mais c’était deux matchs très durs dans l’engagement physique. Ils ont mis dernièrement 30 points à Aubenas... » Les Tarbais seront avant tout jugés sur leur comportement même si un résultat positif serait important pour la confiance. Gagner à Rodez, avec si peu de préparation sur le plan du jeu, conquête, enchaînements, sera un bel exploit, car les Tarbais n’ont pratiquement pas travaillé le replacement défensif et la mêlée. Le Stado enchainera ensuite deux autres matchs de préparation contre Bagnères à Maubourguet le 19 août à 18 h et contre Oloron à Trélut, le 2 septembre à 18 h.

Le staff choisira les 28 joueurs parmi ce groupe :

Basile, Dudanashvili, Gonzalo-Moyano, Duny, Kazalikashvili, Mudariki, Loncan, Ducasse, Bude, Lapassouse, Lacroix, Domolaïlaï, Taulava, Percival, Armary, Greyling Bonnecarrère, Bernad, Gal, Paris, Vuillecard, Bats, Claverie, Cooper, Vergallo, Lhuzero, Bréthous, Domec, Latisnère-Palacin, Bouhedjeur, Peel, Paulet, Rubio, Esteves...
Vinusa, qui vient tout juste de reprendre l’entraînement avec opposition, pourrait être préservé. Havea, Millon, Piveteau, Kobaridze, Ducau, Lafon, Tuilagi, sont blessés.

Jean-Jacques Lasserre