Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Le TGB sans âme s’effondre à Arras

jeudi 18 mars 2010 par Rédaction

ARRAS-TGB : 74-63 (16-20, 27-16, 19-13, 12-14) Mi-temps 43-36

Pour Arras : 30/65 paniers à 2 points, 6/15 à 3 points, 8/16 lancers-francs, 10 fautes d’équipe. Akonga 30 points, Mitchell 15, Gomis 9, Michel 8, Amant 7, ouldwin 3, N’Diaye 2.

Pour Tarbes : 26/58 paniers à 2 points, 4/11 à 3 points, 7/10 lancers-francs, 16 fautes d’équipe. Breitreiner 16 points, Yacoubou-Dehoui 14, Lepron 10, Sacko 9, Eldebrink 6, Randall 6, Maïga-Ba 2.

Les Tarbaises n’auront tenu leur rang de leader que pendant le 1er quart temps remporté 16-20 après avoir mené de bout en bout et possédé jusqu’à 8 points d’avance. Ensuite le TGB s’est effondré, multipliant les pertes de balles et les maladresses, absent en défense, maladroit en attaque et dominé au rebond. Sans jeu intérieur avec 28 points inscrits sous le panier contre 38 à Arras, sans jeu extérieur avec seulement 12 points marqués contre 18 points sur les tirs à 3 points, Tarbes a erré comme une équipe sans âme. La faute d’abord à une équipe d’Arras qui, il faut s’en souvenir ne s’était inclinée en Bigorre que d’un point dans les dernières secondes (85-84). La faute à une Pauline Akonga-Nsimbo sur un nuage qui a marqué 30 points dont 4 paniers sur 4 à 3 points et qui a crucifié le TGB. La faute à un calendrier absurde qui a laissé les Tarbaises sans compétition depuis le 21 février alors que leurs adversaires ont joué la semaine dernière. D’où un manque de rythme évident au milieu du second quart temps où les Tarbaises ont complètement déjoué et encaissé un 10-0 rédhibitoire en 2’, le score passant de 32-32 à 42-32.

La faute aussi, peut-être, à l’annonce faite par François Gomez de son départ à la fin de la saison suite à une décision présidentielle. Une annonce pareille ne peut pas être sans conséquence sur la vie d’un groupe qui peut s’en trouver perturbée. Isabelle Yacoubou-Dehoui impériale lors des derniers matchs n’a marqué que 14 points et n’a pris que 3 rebonds, une vraie misère. Ses partenaires ont été elles aussi en dessous de leur niveau habituel, hormis Breitreiner étincelante à 3 points. En perdant à Arras, le TGB a grillé son joker et ne peut plus se permettre de perdre s’il veut conserver sa première place synonyme de qualification directe en Euroligue et de jouer les demi-finales à domicile. Un TGB perturbé qui pourrait tout perdre alors que tout lui semblait promis avec 1 seule défaite en 20 matchs et une nette victoire sur Bourges le champion aux 9 titres. Car si au pire, avec 4 victoires d’avance la seconde place lui semble promise à 5 rencontres de la fin, le TGB pourrait retrouver sur sa route son bourreau de la soirée et se faire éliminer de la finale tant espérée. Le titre qui semblait à portée il y a 3 semaines s’est peut-être éloigné...

Jean-Jacques Lasserre