Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

23ème Equestria : Générale réussie !

mercredi 26 juillet 2017 par Rédaction

Cette Générale, uniquement sur invitation, est une véritable réussite populaire et les prochains spectacles de ’’La Nuit des Créations’’, ouverts au grand public dès ce soir, devrait se jouer à guichets fermés. Jane Manson, plusieurs fois annoncée, sera présente aujourd’hui mercredi et le 19/20 de Fr 3 Occitanie se déroulera en direct des Haras. Elie Baup qui était venu en famille du Comminges, et Gérard Trémège (AUDIO) ont été subjugués par le spectacle. Peut-être un des meilleurs depuis la création d’Equestria.

Spectacle tout public

Les deux mille places étaient pratiquement combles et les spectateurs sont sortis conquis et émerveillés par cette 23ème édition. Des numéros chaleureusement applaudis et d’autres ovationnés. Benjamin Aillaud (AUDIO) a réussi son pari. Son mariage d’arts divers (Peinture, musique, cirque...) et d’art équestre, est une réussite. Un spectacle tout public, où les amoureux du cheval ne sont pas en reste avec une succession de démonstrations de dressage, de poste, de voltige et de liberté. Mais où la peinture, avec la divine Liska Llorca, le Cirque avec ’’Passing’’, l’humour avec Laurent le balayeur, la musique avec ’’Les Accord’s Léon’’ et Cajon y Tapas’’, prennent toute leur place, où plutôt s’intègrent merveilleusement.

Atmosphère envoûtante

La scène s’ouvre sur l’entrée de ’’Cajon y Tapas’’ et ses percussions de cajon, suivi du tricyclomoteur des ’’Accord’s Léon’’ qui créent de suite une atmosphère prenante. Les jongleries de ’’Passing’’, les déambulations à cheval de Sélène et Jérémy et l’apparition de Liska Llorca qui peint en live et en musique, un triptyque en triangle de 2x3 m, captivent. La plasticienne jette sur la toile des grands traits de peinture qui peu à peu révèlent des tableaux du spectacle, qui peuvent être achetés à l’issue du spectacle. Une performance qui met l’artiste pratiquement en transes (AUDIO)

Poésie et frissons

D’entrée le ton est donné, le spectateur captivé. Les acrobates au sol et à cheval ’’D’atout voltige’’, ajoutent une touche de poésie avec des numéros d’une infinie lenteur, puis le rythme s’accélère démontrant leur virtuosité. Laure Tetard et son numéro de poste hongroise sur deux poneys au grand galop, donne le frisson malgré la grâce de la lauréate de la Piste Ouverte 2016.

Frissons et émotion

Frissons et émotion garantis aussi avec les voltigeurs de ’’Real Horse’’ qui donnent leur pleine mesure à pleine vitesse et où la belle Sophie Planet, Cédric Sutera Sardo et Benjamin Thomas, jouent de talent et de virtuosité. Virtuosité et émotion avec la divine Sélyne et Jérémy Gonzales qui conjuguent liberté et dressage.

Féerie et poésie

Place ensuite à la féerie et à la poésie avec un superbe numéro de Benjamin Aillaud en marionnette désarticulée suspendue à des fils et juchée sur un cheval fantomatique comme surgi d’un rêve. Tout aussi féerique, les chevaux lucioles géants de la ’’Compagnie Quidam’’ qui prennent soudainement formes en se gonflant comme des baudruches puis caracolent comme de vrais étalons.

Ultime perfection

L’envoûtement continue avec Jean-François Pignon et ses dix chevaux en liberté. Là, on touche à la perfection malgré des chevaux qui n’ont pas travaillé et qui n’ont pas vu leur maître depuis deux mois.* Tout en douceur, avec une parcimonie de gestes, Jean-François Pignon dirige les juments qui se croisent et se recroisent. Les rugbymen du TPR, se sont certainement reconnus dans ’’cet ordre dans le désordre’’ si cher aux techniciens du rugby. Un simple mouvement de tête ou du buste suffisent pour que ballet se déroule à la perfection. L’osmose est-elle, que Jean-François Pignon peut se permettre d’aller tailler un brin de causette avec le public, sans que ses juments ne bronchent. Une perfection où se mêle un brin d’humour avec ’’Joli Coeur’’ une ponette facétieuse si ce n’est cabotine, qui agit toujours à contre-sens. Le summum de la perfection, car c’est tout un art de dresser ce poney à faire tout le contraire des autres alors que tout le pousse à les imiter. Le final est sublime, avec les onze chevaux couchés sur le flanc, comme hypnotisés par les gestes de la main du dresseur. Une situation contre nature puisque les chevaux qui ont l’instinct de survie répugnent à se trouver à la merci d’un prédateur et se reposent pratiquement toujours sur le ventre, prêt à se redresser. Preuve de l’immense confiance qui lie JFP à ses juments...

*En tournée à Pékin, Jean-François Pignon (AUDIO) est tout juste revenu de Chine, (où il doit présenter son spectacle le 4 août) pour se produire à Equestria, par reconnaissance.

Jean-Jacques Lasserre

Diaporama
AGRANDIR