Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

H​OMMAGE de Michèle Pham-Baranne à Jean-Claude PALMADE​

mercredi 26 juillet 2017 par Rédaction


C’est avec une immense tristesse, que j’ai appris la disparition, de Jean-Claude PALMADE. Nous savions qu’il se battait courageusement contre la maladie. Mais de savoir qu’il nous quitte à jamais, j’en suis bouleversée et j’ai une pensée émue et affectueuse pour Jacotte, son épouse, et toute sa famille.

Jean-Claude était un homme d’engagement, épris de justice, de progrès social, de laïcité, ces valeurs qui l’ont conduit à s’engager dans la politique au sein du PS en 1971. Il a assumé de nombreuses responsabilités associatives, municipales, communautaires et départementales.

Aujourd’hui, à l’ouverture du Festival Equestria, il tire sa révérence ! Ce festival qui lui tenait à cœur et que nous lui devons, en tant que Président fondateur de l’Office du tourisme de Tarbes, tout comme le Festival de Tango et combien d’autres initiatives encore !

Jean-Claude était un homme de terrain. Aller à la rencontre de nos concitoyens, avec lui, était un réel plaisir. Il connaissait si bien de très nombreuses familles tarbaises et particulièrement sur « son canton 5 ». Il était au service des autres et très proches de ses concitoyens.

Je tiens à lui rendre hommage, par-delà sa détermination et son engagement politique, ses innombrables mérites, je lui suis reconnaissante de sa confiance. Il a toujours su me prodiguer des conseils avisés pour mon parcours politique. Je lui sais gré de m’avoir transmis son expérience. De le savoir à mes côtés était un grand réconfort pour les combats politiques que nous menions.

Récemment il s’est vu attribué, à juste titre, la Légion d’Honneur, haute récompense nationale prestigieuse qui distingue les citoyens méritants et qui reflète bien l’humanisme qu’il portait en lui et dans mon parcours !

Sa disparition me touche et je pense beaucoup à Jacotte, elle, qu’il qualifiait de « l’Amour de sa vie ». Je sais combien ce vide sera difficile à combler pour elle, leurs filles, petites-filles et tous les membres de leur famille car je sais combien cette place laissée par Jean-Claude sera un grand vide pour eux mais pour nous aussi, ses camarades du Parti Socialiste.

Michèle Pham-Baranne