Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Des choses curieuses avec les grands prédateurs, ours et loups, dans les Hautes Pyrénées

mardi 4 juillet 2017 par Rédaction

Depuis les mois d’avril / mai, des prédations sont constatées en vallée du Louron, La Barousse, le Larboust et le Luchonnais aussi bien par l’ours Rodri qui a passé l’hiver dans la vallée du Rioumajou que par l’ours Goiat, importé de Slovénie et relâché en Catalogne (Espagne) pour « renforcer le développement touristique ». Mais surtout silence sur les versants haut-pyrénéens où l’omerta semble avoir été organisée y compris par quelques gestionnaires d’estives qui ne sont pas forcément des éleveurs.

Ce dimanche, il a été constaté que l’ours Rodri s’est délecté ou amusé avec quelques brebis du troupeau de Fabrice Dubouilh en vallée du Rioumajou. Le constat a été réalisé par un responsable du Parc National des Pyrénées et l’éleveur a diffusé des photos. Il est aujourd’hui difficile de nier cette réalité.

De manière régulière, l’ours Néré vient faire des intrusions sur Estaing / Ilhéou / Val d’Azun. Mais, surtout, du côté de l’ONCFS / Parc National, il convient de conserver le silence allant jusqu’à refuser le bénéfice du doute au profit d’une glissade de la brebis sur une prairie. Ce fut le cas la semaine dernière, à quelques mètres sous le col d’Ilhéou sur le bord du GR10. Comment expliquer que la brebis ait été en partie consommée de l’épaule au cou ? Quel type de prédateur aurait donc fait ce travail d’autant que la glissade sur pente herbeuse ne semble pas avérée selon plusieurs témoins.

La bête de Saint-Lary

Il y a environ un mois, un animal a été retrouvé mort en bordure de la route du Pla d’Adet. Il ne s’agit pas d’un ours. Selon certaines informations, ce ne serait pas un chien mais ce serait un canidé. Curieuse analyse… Mais alors quel type de canidé ? Un loup ? Nous ne le saurons jamais. Le cadavre a été très vite enlevé… Officiellement on ne sait pas par qui. Personne ne l’a vu. Etonnant ! Des éleveurs ayant les moyens pour faire procéder à des analyses par un laboratoire autre que celui de l’ONCFS n’ont pas eu le temps de faire les prélèvements. Est-ce une provocation écologiste comme nous en trouvons dans d’autres départements ? Nous restons sur des interrogations.

Tous ces éléments ont conduit la Préfète à réunir ce mardi en fin d’après-midi, les principaux acteurs du pastoralisme et, entre autres, le PNP selon un communiqué de la FDSEA 65. Nous verrons ce qu’il en sortira. Sans doute pas grand-chose comme c’est le cas depuis plus de 20 ans.

Louis Dollo

Communiqué de la FDSEA des Hautes-Pyrénées du 4 juillet 2017

Attaques d’ours en vallée d’Aure.

Depuis une dizaine de jours, un ours de 2 ans venant du Couserans cherche à s’implanter en Vallée d’Aure et Vallée de la Barousse. Plusieurs attaques sont à déplorer. Les éleveurs sont préoccupés alors qu’ils mettent en place toutes les mesures en leur possession pour protéger leurs troupeaux des prédateurs (la présence du loup dans ces secteurs est avérée). C’est pourquoi, mardi 4 juillet la FDSEA et les jeunes agriculteurs représentés par Christian FOURCADE, Sylvain BROUEILH et Bertrand GERBET rencontreront Madame la préfète pour relayer les inquiétudes des éleveurs.

Diaporama