Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Législatives (2e circonscription) - Chantal Robin-Rodrigo et Claude Gaits, anciens députés : « C’est la Bigorre avec Jeanine qui doit gagner ! »

jeudi 15 juin 2017 par Rédaction

Chantal Robin-Rodrigo et Claude Gaits, anciens députés des Hautes-Pyrénées, anciens élus de cette deuxième circonscription, ont tenu cet après-midi une conférence de presse pour apporter leur soutien à Jeanine Dubié, la députée PRG sortante et fustiger surtout l’attitude de la candidate d’En Marche qui refuse le débat. « Nous connaissons parfaitement le travail de parlementaires, relève Chantal Robin-Rodrigo, et il nous a semblé qu’il était de notre devoir d’informer les électeurs de cette circonscription dont nous avons été parlementaires pendant de très nombreuses années de ce qui nous paraît surprenant, pour ne pas dire plus, de ce qui nous choque c’est-à-dire l’absence de débat à l’initiative de la candidate d’En Marche. Il y a toujours eu débat. Une des qualités premières d’un parlementaire c’est d’être courageux, d’affronter et de pouvoir débattre. Il semblerait que la candidate d’En Marche conteste le fait qu’elle ne débatte plus, elle le reproche soit à la presse qui serait totalement phagocytée par le Parti radical de gauche soit parce qu’on ne lui a pas fourni les questions, et que sans avoir ces questions, elle ne veut pas répondre à la presse ». Chantal Robin-Rodrigo a fait alors une rapide chronologie des faits (AUDIO). Et pourquoi la candidate d’En Marche ne veut pas débattre ? « Eh bien je vais vous le dire » (AUDIO)

Claude Gaits écarte toute polémique dans leurs propos. « Nous voulons, dit-il, rétablir certaines vérités, faire référence à certaines pratiques qui sont propres à ce département, à savoir qu’une élection par essence et à plus forte raison une élection législative est un vaste débat démocratique et où toutes les opinions ont la possibilité de s’exprimer. C’est donc un moment où doit avoir lieu le débat démocratique. Ensuite un candidat à une élection législative est un candidat appelé à représenter une circonscription au Parlement. L’assemblée nationale est le creuset même de la vie démocratique du pays. C’est là, à l’assemblée nationale, qu’est sous-tendue la démocratie de notre pays. À partir du moment où on veut être élu à l’assemblée nationale on doit avoir le débat chevillé au corps. (AUDIO)