Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
     
   
     

Tarbes fait trembler Grenoble

dimanche 7 mars 2010 par Rédaction

Une nouvelle fois, les Tarbais ramènent un bonus défensif de leur déplacement, le 7ème après ceux de Narbonne, Dax, Mont de Marsan, Bordeaux et Pau... Une nouvelle fois, comme à Pau, après avoir mené pratiquement toute la partie, le TPR s’incline en fin de rencontre (22-20).

Les Bigourdans qui présentaient une équipe remaniée face à un prétendant au Top 14, n’ont pas à rougir de leur défaite. Sans faire injure aux titulaires du jour, l’équipe présentée par Philippe Bérot et Razvan Mavrodin, était très amoindrie à la fois par les rotations et les blessures, notamment avec une seconde ligne composée de Stewart et de Sirbé qui rendent beaucoup de kilos à Coetzer et à Domolaïlaï, les titulaires habituels. Si Grenoble a ouvert le score sur pénalité dès la 2ème minute, Tarbes après avoir égalisé 4’ plus tard, a marqué un essai opportuniste, par Caujolle avant le premier 1/4 d’heure de jeu. Un essai tout en coin dont la transformation sera manquée de peu par Richard Apanui, qui a fait un 5/5 sur les tirs de pénalité. Tarbes, avec l’appui du vent, s’est détaché pour mener 3-11, avant d’encaisser une pénalité et un essai transformé juste avant la pause (13-14). Tarbes résistait aux assauts grenoblois 13-17, 16-17, 16-20, 19-20..., mais à la 68ème minute De Beer permettait aux siens de passer enfin devant. Les locaux allaient tout faire pour inscrire un essai supplémentaire mais les visiteurs avaient dressé les barbelés et ramenaient un bonus défensif mérité.


Sébastien Caujolle revient sur son essai : "C’est vrai que je marque sur un coup de chance mais c’est une combinaison que nous avions travaillé à l’entraînement cette semaine. Nous avions vu à la vidéo que les ailiers montaient en pointe et Richard m’a adressé un coup de pied à suivre décroisé qui a rebondi sur le drapeau de touche..." L’ailier tarbais est partagé entre satisfaction et déception. "On fait un gros match face une grosse équipe grenobloise. En première mi-temps on a envoyé du jeu et on mène au score logiquement. Après, contre le vent les Grenoblois nous privent de ballons et reviennent au score. C’est râlant, de perdre encore une fois en fin de match mais on s’est accroché pour ne pas prendre d’essai et ramener le bonus défensif. Le groupe une fois de plus s’est montré solidaire." Le TPR aurait pu espérer mieux sans une transformation sujette à polémique. "Elle ne passe pas" affirme catégorique Sébastien Caujolle. "Un seul juge lève son drapeau mais l’arbitre l’accorde."
Philippe Bérot, confirme que tous les joueurs placés derrière les poteaux ont vu la transformation passer à côté. L’entraîneur tarbais souligne la bonne prestation de ses joueurs. "On a fait une bonne première mi-temps avec beaucoup d’intentions de jeu". Un match qui bascule sur des interprétations arbitrales. "Bernad prend un carton jaune injustifié et derrière on prend un essai. A la fin, l’arbitre donne la pénalité de la gagne sur une faute imaginaire. Il siffle un en-avant volontaire de Lacrampe alors que celui-ci n’a pas touché le ballon."
Jean-Jacques Lasserre