Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Tempête Xynthia sur Hautacam : le président Patrick Dutemple fait le point de la situation à ce jour (vendredi 5 mars 2010)

vendredi 5 mars 2010 par Rédaction
Tempête Xynthia sur Hautacam

Ce samedi 27 février, dès 9 heures et comme ces dernières semaines, c’est l’affluence sur le domaine skiable du Hautacam. Vers 11 h, il n’y a plus de skis à notre location. Belle journée en perspective. Déjà le vent est présent.

Aux alentours de midi, Jean-Christophe Lafforgue ,Chef d’Exploitation et Jérôme Halary, Chef des Pistes, en concertation décident de fermer les téléskis du secteur Naouit (trop de vent, les perches sont à l’horizontale et des filets, jalons, etc…s’envolent). Il est procédé à l’évacuation et au rapatriement de la clientèle en quad et motoneiges sur le secteur Cardouet.

Vers 15h30, c’est au tour du secteur Cardouet de fermer et l’évacuation totale de la station s’organise.

A 16h30 les derniers clients quittent la station. Il a fallu de la patience et de la détermination à l’ensemble du personnel pour faire comprendre à certains d’entre eux l’urgence et la nécessité de l’évacuation.

La suite leur donne raison. A 17h15, les premières violentes bourrasques déferlent sur le site. 16 membres du personnel et 3 personnes du Snack encore sur site trouvent refuge : 6 à la billetterie, 12 au bureau du chef d’exploitation sous le snack « Le Refuge ». Jamais, il ne portera aussi bien son nom. Une personne est isolée dans le nouveau garage.

A ce moment il n’y a plus d’électricité ni téléphone. Seul subsiste le réseau radio interne à la station avec une liaison à Argelès.

Pendant les deux heures où il fait encore jour, les personnes présentes assistent impuissantes au désastre :

-  Les cabanes de téléski s’envolent
-  Des morceaux de tôles, ardoises, piquets, verre… passent à l’horizontale et frappent les bâtiments, les véhicules et toutes les structures du Hautacam.

-  La partie sommitale de la Mountain Luge s’envole

-  Sur le parking, les véhicules du personnel commencent une danse infernale. Ils sont frappés par tout ce qui vole à une vitesse inouïe.

-  Le gros container marin du parking se déplace tout seul jusqu’à tomber dans le ravin.

La situation s’aggrave, il est décidé par radio de regrouper et confiner l’ensemble du personnel dans le bureau d’exploitation. C’est encordé et à quatre pattes, têtes protégées par des blousons et divers vêtements que tout le monde finit par être rassemblé au bureau du chef d’exploitation vers 20h30.

La décision des responsables est alors unanime, « Nous sommes confinés, en sécurité, nous attendons demain pour descendre » Une expédition au Refuge, à l’étage, ramène quelques vivres, boissons, etc….

La tension, le stress, l’anxiété, chez certains font que profitant d’une accalmie, la décision d’évacuer est prise. La réactivité et le courage lors de cette évacuation ont permis d’éviter la catastrophe quand trois personnes sont projetées dans le ravin par le vent.

C’est encordé, que tout le monde a pu atteindre les véhicules non endommagés et rejoindre la vallée vers minuit et demi, où ils sont accueillis pour discussions et réconfort.

Dimanche matin 7h30.
Malgré la consigne donnée la veille selon laquelle personne ne doit monter à la station, le personnel arrive. C’est la consternation, la désolation et la tristesse, mais tout le monde se met à l’œuvre : récupération du matériel, prise de photos pour dossier dommages, mise en sécurité provisoire des bâtiments, premières listes d’estimation des pertes et dommages, accueil de la clientèle qui demande le remboursement des forfaits et la récupération du matériel loué.

Dans la journée de nombreux journalistes arrivent sur site, il est difficile de gérer leur accueil. L’émotion et l’abattement du personnel font que certaines informations tournent au catastrophisme.

A saluer, l’intervention rapide des sapeurs pompiers qui ont bâché et protégé les bâtiments, la gendarmerie a prodigué ses conseils notamment pour la mise en place du gardiennage de nuit, des tentatives de vols et pillages ayant déjà été constatés. (Ce qui se confirme la nuit par les vigiles en place)

Lundi 1er mars 8h30, tout le personnel est invité à une réunion à Préchac, en présence de Madame Lacoste, Maire de Beaucens.
Il est décidé que le personnel qui le souhaite reste la semaine pour nettoyage, rangement et stockage.

Le constat matériel :
- Tous les bâtiments sont plus ou moins touchés, couverture du Tramassel, couverture toiture et portes du bâtiment d’accueil, "Le refuge" est considérablement endommagé, les cabanes de téléski dans leur ensemble sont à refaire voire à reconstruire totalement, les remontées mécaniques sont à remonter (les poulies retour et lignes de sécurité mont endommagées mais les structures ne semblent pas avoir trop souffert)

Il faut dégager les pistes du Secteur Naouit, de nombreux sapins arrachés et déracinés sont en travers des pistes.

Le matériel des pistes a totalement disparu, envolé on ne sait où !
- Le bâtiment neuf en cours de construction n’a manifestement pas subi de dommages apparents, seules les portes sectionnelles des garages se sont volatilisées.

Dans la journée, de nombreux messages de soutien affluent. Les personnalités se déplacent sur site :
- Madame la Préfète et Madame la Sous Préfète sont accompagnées des chefs de services de l’Etat (Pompiers, météo, protection civile…)
- Monsieur Malvy, Président du Conseil Régional, Madame Durrieu, Présidente du Conseil Général, ainsi que de nombreux élus des collectivités et communes voisines.

L’ensemble du personnel apprécie notamment la présence sur site de :
-  Georges Azavant Conseiller Général
-  Jean-Pierre Artiganave Maire de Lourdes et membre SMH
-  André Pujo, Président de la C.C.V.A.G. et membre SMH
-  Mesdames et Messieurs les Maires et élus des communes de la Vallée
-  Monsieur Eloi Guiraud.
-  L’assureur du SMH
-  Des membres du Conseil Syndical du Hautacam qui sont venus transmettre leur soutien et leur réconfort.

Mardi 2 mars : Sur les conseils des assurances, premiers contacts avec des entreprises, pour l’établissement des devis de réparations, toiture, mise en sécurité, évacuation, fournitures diverses de matériel…

L’entreprise Carratelli (Mountain Luge) est présente pour constater les dégâts, deviser et programmer les réparations.

Sur proposition de Madame la Sous-préfète, une cellule psychologique est mise en place par le SDIS sur site pour rencontrer l’ensemble du personnel. Cela s’est avéré très utile.
En suivant, le personnel est briffé sur les décisions qui seront prises pour le proche avenir.

Maintien de la réunion programmée il y a une semaine à 20h30 à Préchac. L’ordre du jour : reprise des travaux du nouveau bâtiment.
Il a été acté que le maître d’oeuvre doit faire effectuer une expertise avant reprise avec constat des dégâts. Il doit par tous les moyens accélérer la reprise des travaux afin de permettre une réception de ce bâtiment avant le 1er juillet 2010.

Mercredi 3 mars :
Le SMH en collaboration avec la Confédération Pyrénéenne du Tourisme et les stations de ski de la Vallée des Gaves, décident et accordent à nos clients détenteurs de forfaits semaine, qu’ils soient accueillis gratuitement dans leurs structures.
Visite sur site des assureurs et experts.
Constatations et premières estimations sont en court.
Accord des assurances pour engager au plus vite les réparations luge, bâtiment d’accueil, snack bar du Tramassel et pour protéger le reste des installations (remontées mécaniques, appareillage électriques des RM, cabanes disparues…)

La gestion administrative du sinistre se met en place. Les chefs de service commencent à fournir les listes et chiffrages des pertes et détériorations constatées.

L’optimisme semble revenir. L’affluence des témoignages de compassion, les propositions spontanées d’aide des collectivités, des élus, les discours tenus par les assureurs aident à reprendre confiance.

L’ébauche d’un premier planning préparé par notre expert assurés, permet d’espérer une exploitation pour le tout début de l’été.

Jeudi 4 mars :
La solidarité est omniprésente sur le site, les équipes du SYMIHL viennent nous aider à débarrasser le matériel de restauration et à l’entreposer dans la salle des fêtes de Préchac, pour stockage et vérification.
Le matériel récupéré sur l’ensemble du site est répertorié et stocké.
Après avis de la sous préfecture, nous pouvons dès maintenant demander aux entreprises d’intervenir pour reconstruire nos structures, sans consultation ni maîtrise d’œuvre pour effectuer les réparations, au vu de l’urgence. Les travaux sont confiés aux entreprises réalisatrices des ouvrages.
Une entreprise valléenne spécialisée intervient dès ce vendredi pour un bilan et état des lieux précis des remontées mécaniques.

OOOOOOOOOOOOO

Voilà résumée succinctement la situation aujourd’hui vendredi 5 mars.

Il convient de saluer le professionnalisme, le courage et l’abnégation de l’ensemble du personnel qui grâce aux bonnes et judicieuses décisions prises samedi dernier ont réussi à éviter une catastrophe humaine, comme malheureusement il en est arrivé dans d’autres endroits lors de cette tempête. Il n’y a sur le Hautacam que des dégâts matériels et la solution c’est la reconstruction.

Cette épreuve secoue le Syndicat mixte du Hautacam, mais la solidarité, le courage et l’engagement lui permettront de se relever.

Patrick DUTEMPLE
Président du Syndicat Mixte du Hautacam