Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Les rendez-vous culturels du week-end des 8 et 9 avril dans les Hautes-Pyrénées

samedi 8 avril 2017 par Rédaction

Musique, chanson et peinture au programme de ce week-end bigourdan ensoleillé, si vous ne partez pas vers l’océan ou la montagne.

Neko light orchestra à la Gespe, Tarbes, samedi 8 avril à 20h30.

Un concert de rock en hommage à l’univers du grand cinéaste japonais Hayao Miyazaki, avec douze medleys instrumentaux et chantés. Tarifs : de 9 euros à 14 euros. Tél 05 62 51 32 98. www.lagespe.com

Les chanteurs pyrénéens à l’église de Séméac samedi 8 avril à 20h30.

Concert organisé par le Comité des fêtes de Séméac. Un repas à la salle Léo Lagrange est proposé après le concert, sur réservation à la boulangerie Marquis ou à la boucherie Marquerie. Tarifs : concert 8 euros, avec repas 14 euros. Tél 06 48 62 62 76.

« Canons » de Jean-Xavier Renaud à l’espace d’art contemporain du Parvis, à Ibos, samedi 8 avril jusqu’à 18h.

Inaugurée mercredi soir, cette exposition présente une série de tableaux aux couleurs vives et aux formes audacieuses, qui traduisent la réflexion iconoclaste de l’artiste sur les maux et les travers de la société contemporaine. Entrée gratuite. www.parvis.net Tél 05 62 90 60 82.

« Logeons, longeons les frontières » de Jacques Brianti, à l’abbaye de l’Escaladieu, samedi 8 avril jusqu’à 18h15 et dimanche 9 avril de 10h à 18h15.

Dans cette exposition, le plasticien évoque les transformations qui touchent le continent européen au fil des années. Tarifs : 2 euros à 5 euros. Familles (2 adultes, 2 enfants) : 12 euros. Tél 05 62 39 16 97.

« Noir sur blanc » au Celtic Pub de Tarbes, dimanche 9 avril à 20h.

Une performance « piano-pinceau » proposée par le pianiste Julien Grassen-Barbe et le calligraphe Hideyo Kaneko.

Jean-François Courtille