Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
   
 
  
 

LFB : Play-Down J 1

samedi 1er avril 2017 par Rédaction

Play-Down J 1

Au cours de ces Play-Down, baptisés dès le début de la saison de ’’Poule de la mort’’, le dernier sera relégué en LF2. Les quatre équipes conservent les points acquis entre elles pendant la Phase Régulière qui s’est achevée ce mardi. Nice et Tarbes (4 v/2 d) démarrent avec 10 points, devant Lyon 9 points (3 v/3 d) et Angers 7 points (1 v/5 d).

Nice (1) se déplace à Angers (4) et Tarbes (2) à Lyon (3) ce dimanche 2 avril à 16 h.

Défaite interdite à domicile

Ce premier match va donner la tonalité des joutes futures. Le vainqueur, prendra d’entrée une option sur le maintien. La pression est sur les équipes qui reçoivent puisqu’elles sont les plus mal classées de cette poule de la mort. Angers se doit absolument de l’emporter à domicile pour préserver ses infimes chances de maintien. L’UFAB 49 se doit de réussir un parcours sans faute pour se maintenir car en cas d’égalité il possède un goal-average négatif par rapport à ses trois adversaires.

Lyon-Tarbes

Tarbes qui s’est incliné à l’Open de Paris (67-73) possède un goal-average supérieur puisque les Tarbaises ont pris leur revanche (52-73). Même si les Tarbaises paraissent favorites les Lyonnaises, qui viennent d’être rassurées par le rachat du club par Tony Parker, seront assurément revanchardes et voudront prouver leurs valeurs sur le parquet. Soit pour rester à Lyon, soit pour trouver un autre club. L’ex-internationale Marie-Sophie Obama est la nouvelle Directrice Générale et la future Présidente Déléguée du Club de ’’TP.’’. L’ex-tarbaise Paoline Salagnac (Bourges), Ingrid Tanqueray (Bourges), Valéry Demory et son assistant Guy Prat (Montpellier), Mariane Badiane (Mondeville) sont déjà annoncées. On peut aussi se demander si tout se qui se passe autour du club lyonnais ne va perturber les joueuses et l’encadrement qui sont sur le départ et qui ont leur futur professionnel à préparer.

Pression sur les Lyonnaises

Lyon est averti, aucun passe droit ne lui sera accordé en cas de relégation sportive. Aucune "wild-card" ne sera décernée. Si le président de la Fédération Française de Basket-Ball Jean-Pierre Siutat ne peut-être que satisfait de l’investissement de Tony Parker dans le basket féminin, il a précisé dans L’Equipe : « Tony a toujours été passionné par le basket féminin. Il avait toujours dit qu’après l’ASVEL il s’intéresserait au basket féminin. Si Lyon ne fait pas de bêtises sur les matchs qui restent, le club a l’assurance sportive de se maintenir. Maintenant, les matchs, il faut les gagner. Ce n’est pas parce que c’est Tony Parker qu’on va lui signer un chèque en blanc et maintenir Lyon en LFB. Il faut que ça gagne sportivement. »

 

Sept défaites de rang pour Lyon

Lyon a terminé onzième au classement avec 25 points (4 victoires et 18 défaites) avec un point de pénalité* pour dépassement de la masse salariale. Les Lyonnaises ont gagné deux fois chez elles contre Angers (71-56), contre le Hainaut (90-61) et deux fois en déplacement à Tarbes (67-73) et à Angers (68-79). Depuis le match Retour perdu contre Tarbes, Lyon n’a gagné que le match à Angers et reste sur sept défaites consécutives, dont trois à domicile contre Mondeville (59-76), Bourges (63-80) et Nice (49-65). Le remplacement d’Etienne Faye par son assistant Gurvan Morvan, n’a pas porté ses fruits jusqu’à présent. Depuis son arrivée Lyon a perdu ses quatre dernières rencontres, dont celle contre Nice à domicile. Dans le même temps Tarbes, après sa victoire à Lyon, a battu Nice (75-70) et Angers (83-60) et reste sur deux défaites. Depuis la phase Retour Lyon n’a gagné qu’une seule rencontre pour dix défaites dont cinq à domicile. Tarbes a gagné trois fois, dont une fois à Lyon et a perdu huit fois, dont quatre fois au Quai de l’Adour.

*4 points de pénalité ramenés à 1 point et 2 points avec sursis après Appel. Mais ce point de pénalité ne compte pas dans le classement des Play-Down.

Lyon avec une joueuse supplémentaire

Par rapport au match Aller, Lyon aura une joueuse supplémentaire avec l’internationale australienne Alice Kunek arrivée comme joker médical de l’ex-tarbaise Erwin. L’Américaine, qui a fait sa rentrée lors de la dernière journée, est de nouveau opérationnelle. Tarbes par contre, comme au match Retour, jouera sans Bertal-Christmann, mais aussi sans Dabo, remplacée par Matic et sans Bjorklund, remplacée par Lewis. Par contre François Gomez récupère Gruszczynski, blessée lors de cette rencontre. Une rotation supplémentaire par rapport au match Aller où Diémé-Marizy, impériale (19 points), avait joué 40’ et Konteh, Bjorklund et Bishop 38’ chacune. Dabo (22’) et Trasi (19’) avaient assuré deux rotations. Carlier n’était rentrée que 3’, alors qu’elle a pris beaucoup de temps de jeu depuis la blessure de Bjorlund. Jusqu’à présent Konek, au niveau du tableau d’affichage, n’a pas fait oublié Erwin. L’Australienne tourne à 5,75 points (record 8 points) alors que l’Américaine tourne à 12 points de moyenne avec un record à 22 points et 14 double en 19 rencontres. Mais du coup le coach lyonnais, qui pourra aligner Kunek et Erwin, dispose d’une rotation de plus par rapport au match Aller.

Lyon recomposé

L’équipe lyonnaise a été en grande partie recomposée en début de saison avec le départ de son coach Marina Maljkovic à Galatasaray et de cinq joueuses, dont trois du cinq majeur. Dabovic a suivi son coach en Turquie, Williams est partie à Novossibirsk et Touré à Nice. Des départs compensés par les arrivées de Guzman (Basket-Landes), de Diawara (Nice) et de Fouasseau (Arras). Etienne Faye, le remplaçant de Maljkovic, a été contraint à la démission par son beau-frère de Président quelques journées avant la fin.

Une équipe bien équilibrée

Pourtant sur le papier l’équipe a fière allure, avec Guzman, une meneuse expérimentée qui a fait les beaux jours de Basket-Landes, trois bonnes joueuses extérieures, Plust, Fouasseau, Kunek et trois redoutables intérieures Diallo, Diawara et Erwin. Une équipe a priori bien équilibrée, forte à l’intérieur et dangereuse aux tirs à trois points avec Guzman, (6/9), Plust (5/6), Niamke-Moisan (4/6), Fouasseau (deux fois 3/4), Erwin (2/3), Eminjard (1/1) et Kunek même si elle n’a pas encore trouvé la cible.

Carmen Guzman, (11,2 points de moyenne avec deux fois 25 points contre Angers et le Hainaut. C

Mélanie Plust (7,70 points, record 21 points)

Jenny Fouassau (8,6 points, record 15 points et dix double),

Alice Kunek (5,6 points, record 8 points)

Christelle Diallo (7,95 points, record 19 points 3 fois 8 rebonds)

Djené Diawara (12,3 points, deux fois 20 points, 17 double, 9,91 rebonds, record 25 rebonds et 6 double-double

Lauren Erwin (11,55 points, record 22 points, 14 double, 9,1 rebond, record 16 et 15 rebonds, 4 double-double.

Plus des rotations avec les jeunes Esther Niamke-Moisan à la mène (5,7 points, record 13 points) et Evita Herminjard à l’aile (0,94 points)

Effectif de Lyon

Christelle Diallo : Poste 5, 23 ans, 1,93 m, internationale cadette et junior

Djene Diawara : Poste 5, 28 ans, 1,92 m, internationale malienne

Lauren Ervin : USA, poste 4, 31 ans, 1,91

Jenny Fouasseau : Poste 3, 24 ans, 1,79 m, internationale U 16

Carmen Guzman : USA, poste 1-2, 31 ans, 1,72 m

Melanie Plust : Poste 2, 27 ans, 1,73 m, internationale cadette et espoirs

Esther Niamke-Moisan : Poste 1, 23 ans, 1,64 m, internationale cadette et junior

Evita Herminjard  : Poste 2, 19 ans, 1,75 m

Clarisse Legrand : Poste 3, 20 ans, 1,82 m

Mélanie Riondet : Poste 4, 20 ans, 1,84 m

Alice Kunek : Poste 3, 26 ans, 1,85 m, internationale australienne

Jean-Jacques Lasserre