Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Les retraités descendent dans les rues de Tarbes

vendredi 31 mars 2017 par Rédaction

Près de 200 personnes ont participé jeudi à une manifestation entre la place de Verdun et la Préfecture de Tarbes, pour défendre les droits des retraités. L’initiative était organisée par huit syndicats et une association de retraités. Une motion a été déposée par les manifestants à la Préfecture.

« Nous ne sommes pas des profiteurs, ni une charge pour la société ! ». Les retraités des Hautes-Pyrénées sont en colère, ce jeudi 30 mars 2017 à Tarbes, malgré le soleil estival qui envahit la place de Verdun. Près de 200 personnes se sont rassemblées pour écouter l’intervention des syndicats et associations de retraités qui ont organisé cette initiative : CGT, FO, CGC, CFTC, FSU, Solidaires, Fédération Générale des Retraités de la Fonction Publique, Comité National des Retraités et Personnes Agées, Loisirs et Solidarité des Retraités. « 280 milliards d’euros, c’est le montant des retraites au niveau national pour les quelques 16 millions de retraités. Cette manne financière est réinvestie dans l’économie nationale, au travers de la consommation : celle-ci représente 60% de l’alimentation, 51% du secteur du logement, 50% du secteur automobile », soulignent les organisateurs de la manifestation. « Ce sont ainsi des millions d’emplois qui dépendent directement du pouvoir d’achat des retraités ». Les syndicats et associations insistent sur trois revendications. D’abord, le retour de l’augmentation des retraites sur l’évolution des salaires, et ce au 1er janvier de chaque année. Ensuite, l’annulation de toutes les mesures fiscales néfastes à leur pouvoir d’achat. Et enfin, le droit à une couverture santé, accessible et performante.

Au terme de la manifestation, sur le parvis de la Préfecture, plusieurs retraités présents confient leurs préoccupations. « Je manifeste aujourd’hui pour signifier mon soutien à la retraite par répartition », détaille Léo, retraité de l’Education Nationale. « Les actifs cotisent pour les personnes qui sont à la retraite, comme elles-mêmes le faisaient quand elles étaient en activité. C’est une question de solidarité intergénérationnelle. La retraite est un bien commun. Les richesses doivent être réparties de manière équitable. Le système actuel des retraites, mis en place par le Conseil National de la Résistance, reste le plus égalitaire et le plus respectueux des personnes ». Patrick, retraité de l’Arsenal, a défilé pour « la revalorisation des pensions, et aussi le maintien du droit des retraités à se soigner. Je constate avec inquiétude la progression du désert médical dans les Hautes-Pyrénées. Par ailleurs, de nombreux retraités n’ont plus les moyens de payer une mutuelle et renoncent à se soigner correctement ». Pilar, retraitée du secteur privé, souhaite « défendre notre pouvoir d’achat, qui a baissé de 20% pour les retraités depuis 1997. Je milite aussi pour l’accès de tous les retraités à la culture. Beaucoup d’entre eux doivent renoncer aux loisirs faute de moyens suffisants ». Et Marcel, retraité du secteur culturel public, pointe un phénomène qui s’aggrave de manière inquiétante : « les femmes sont les plus touchées par la paupérisation des retraités ».

Jean-François Courtille