Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

5 ans de combats, on voit le bout du tunnel pour la bretelle de Juillan

lundi 27 mars 2017 par Rédaction

On y est presque ! 4 mois de travaux et la déviation de Juillan va être remise en service avec des modifications à la clé. Ce matin, Emmanuel Laurentin, président de l’Association bigourdane des artisans et commerçants de la RN 21 (ABAC), et des membres de l’association avaient convié la presse au niveau du chantier de la bretelle de Juillan qui va rouvrir après 4 mois de travaux, débutés lundi dernier. La fermeture de cette bretelle s’était traduite, il y a 5 ans, par la perte de plus de 150 emplois sur le zone de l’axe RN 21(Rond Point Mc Do et celui de la Rte de Louey). Cette perte d’emplois n’avait pas été compensée par les nouvelles créations d’entreprises.(Lire).

Emmanuel Laurentin se refuse à voir apparaître de nouvelles contraintes. « On a veillé au niveau administratif et avec les élus pour que tout soit bien dans les cordes. Si nous n’étions pas dans les clous, je pense que nous aurions eu en face de nous des oppositions virulentes, a déclaré le président de l’ABAC. Je tiens à féliciter le préfet Borius qui a été le premier à nous avoir entendus et les préfets successifs ainsi que les élus au premier rang desquels Michel Pélieu, président du conseil départemental, Jeanine Dubié, députée qui nous beaucoup épaulés ainsi que nos trois élus locaux Fabrice Sayous, maire de Juillan ; Christian Laborde, maire de Louey ; Jean-Michel Lehmann, maire d’Odos ; Georges Astuguevielle, maire de Bénac. Ils ont été des éléments importants à tous les échelons de ce dossier pour lequel il a fallu convaincre des gens qui ne l’étaient pas, s’appuyer sur des personnes qui l’étaient, convaincre une administration un petit peu « autiste ». Lors de la dernière réunion, la volonté de la préfète Béatrice Lagarde et des élus a été très affirmée ». 

La nouvelle bretelle sera plus longue que la précédente (un km environ au lieu de 300m). La loi sur l’eau nécessite la réalisation d’un petit pont au-dessus de la rivière « La Jeune ». Le coût définitif sera connu plus tard. Au départ, on avait tablé sur 1,2 million d’euros. L’important c’est que les financements sont assurés.

La nouvelle bretelle pourrait être la plus longue du département.

G.M.