Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Les écologistes font la politique du Ministère de l’Ecologie

mercredi 3 mars 2010 par Rédaction

Nous l’avions déjà soulevé à l’occasion des nominations au Conseil d’Administration du Parc National des Pyrénées où rien n’était fait sans l’avis de France Nature Environnement (FNE).

Aujourd’hui il est assez probable que FERUS dispose d’un pouvoir de décision important dans les importations d’ours. En effet, Michel Echaubard, Maître de conférences à l’Institut National Agronomique, est également membre et administrateur de l’association écologiste pro-ours Férus. Ce n’est pas un inconnu pour les Pyrénéens puisqu’il a été administrateur du Parc national des Pyrénées comme personnalité qualifiée jusqu’en 2008 sur proposition du CNPN (arrêté de 2005). On n’est jamais mieux servi que par soi-même puisqu’il est Président de la commission Faune de la CNPN (Conseil National de Protection de la Nature) mais aussi Secrétaire général de la SNPN (Société Nationale de Protection de la Nature). Tout ceci l’a conduit naturellement à être membre du Groupe National Ours en qualité de personnalité qualifiée, ce qui donnait à FERUS une représentation que nous pouvons qualifier de « diversifiée ».

Si à ceci, nous rajoutons que le vice-président de Férus, Gilbert Simon, est inspecteur général de l’environnement et ancien directeur de la nature et des paysages au Ministère de l’écologie…. Avec aussi la fonction de vice-président du WWF et Président de la commission scientifique du WWF, la boucle est presque bouclée avec… le bracelet WWF de Chantal Jouanno, Secrétaire d’Etat à l’Ecologie.

Mais l’affaire ne s’arrête pas là !

Une note officielle du Ministère de l’Ecologie fait mention d’une décision du comité permanent du Conseil national de la protection de la nature (CNPN) en date du 19 juin 2009, donnant délégation de compétence à M. Michel Echaubard pour formuler un avis au ministre chargé de la protection de la nature sur les affaires courantes concernant :

• les demandes de dérogations prévues au 4o de l’article L. 411-2 du code de l’environnement concernant les espèces animales protégées en application de l’article L. 411-1 du même code, transmises au comité permanent par le président du conseil ;
• les demandes d’autorisation en application de l’article R. 411-36 du même code, transmises au comité permanent par le président du conseil."

Sachant que l’article R.411-36, c’est, notamment, l’autorisation de réintroduire des ours, de là à conclure que Férus détient les pleins pouvoirs de décision d’introduction, il n’y a qu’un pas facile à franchir.

Dans cette affaire, quel rôle joue Chantal Jouanno ? Celui d’une militante ou celui d’une oie blanche ?

Louis Dollo

Qui est Michel Echaubard ?

• Maître de conférences à l’Institut National Agronomique e.r.
• Membre et administrateur de férus http://ferus.org/spip.php?article123
• Ancien admnistrateur du parc national des Pyrénées sur proposition du CNPN (arrêté de 2005)
• Secrétaire général de la SNPN http://www.snpn.com/spip.php?article173
• Président de la commission Faune de la CNPN http://www.environnement.gouv.fr/ecologie/IMG/pdf/cnpn.pdf Voir également pour PACA http://www.paca.environnement.gouv.fr/IMG/pdf/CR_GT_ESPECES_2008-02-06.pdf
• Membre du Groupe National Ours (personnalité qualifiée)

Voir le pdf ci-dessous qui dit :

"Par décision du comité permanent du Conseil national de la protection de la nature en date du 19 juin 2009, délégation de compétence est donnée à M. Michel Echaubard pour formuler un avis au ministre chargé de la protection de la nature sur les affaires courantes concernant :
• les demandes de dérogations prévues au 4o de l’article L. 411-2 du code de l’environnement concernant les espèces animales protégées en application de l’article L. 411-1 du même code, transmises au comité permanent par le président du conseil ;
• les demandes d’autorisation en application de l’article R. 411-36 du même code, transmises au comité permanent par le président du conseil."

En clair, le R.411-36, c’est l’autorisation de réintroduire.