Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Ouverture demain du 41e salon de l’agriculture de Tarbes

mercredi 8 mars 2017 par Rédaction

Le 41e salon de l’agriculture de Tarbes s’ouvre demain jeudi 9 mars, à 10h00. Il se poursuivra jusqu’à dimanche soir 12 mars. Hier soir, Jean-Louis Cazaubon, président de la chambre d’agriculture des Hautes-Pyrénées, et Cédric Abadia, directeur du salon, ont tenu une conférence de presse pour présenter cet événement qui connaît chaque année un vif succès. L’an dernier, près de 63 000 visiteurs ont franchi les portes du parc des expositions. En 10 ans, la fréquentation est passée de 45 000 à 63 000.

Le salon de l’agriculture de Tarbes et des Hautes-Pyrénées tient une place importante dans la région. Au plan national, c’est le quatrième par ordre d’importance après Paris, Rennes et le salon de l’élevage à Tournon. « C’est avec fierté, déclare Jean-Louis Cazaubon, que notre agriculture met sur le devant de la scène ses hommes, ses produits et ses territoires qui tous ensemble forgent notre pays : la Bigorre ». Pourquoi cette manifestation ?, s’interroge le président de la chambre d’agriculture. « C’est important en termes de communication pour l’agriculture, pour resituer la réalité. Communication envers le consommateur, envers la société en général. On est satisfait de voir autant de monde et notamment des jeunes qui viennent pour aussi faire la fête. Ce trait d’union qu’il y a entre les générations, on le reçoit positivement. On en tire une certaine fierté. Nous, agriculteurs, on a besoin de ce type de relations. Sur le plan économique, ce salon est important, les hôtels de Tarbes sont remplis ».

Le salon sera inauguré cette année par Carole Delga, présidente de la région Occitanie. Le budget est de 530 000 € sur lequel les aides ne constituent que 8 % environ. Les partenaires sont la région, le conseil départemental, la chambre d’agriculture, la ville de Tarbes, le Crédit agricole, Groupama et la MSA. « Cette manifestation est aussi l’occasion de rappeler ce que pèse l’agriculture en France et dans la région. En termes d’emploi, dans la région c’est 165 000 emplois, c’est 14 milliards de chiffre d’affaires, pas tout à fait le double de l’aéronautiqueNotre alimentation, rappelle Jean-Louis Cazaubon, est très souvent caricaturée. C’est important dans la région, dans le département et sur le plan national. Je pense qu’il y a un avenir pour l’agriculture. Aujourd’hui, il y a 7 milliards d’habitants sur la planète, 1 milliard qui souffrent de la faim. Dans les 10-12 ans qui viennent on va passer à 9 milliards. Quand un pays est émergeant, on constate que son niveau de vie augmente, il consomme différemment. Il y a de gros enjeux derrière ».

« Le salon agricole de Tarbes s’adresse à tout public, il y a un côté professionnel, un côté ludique. C’est l’occasion de mesurer les progrès qui ont été réalisés par l’élevage des Hautes-Pyrénées. Plusieurs éleveurs ayant participé au concours général de Paris seront présents. Les concours qui se déroulent à Tarbes tiennent la route. Sur le plan génétique, des animaux d’exception seront présents. Ça s’inscrit dans une dynamique qui va dans le bon sens. Cela explique que l’on a besoin de faire perdurer ce salon ».

330 exposants

Cédric Abadia, le directeur du salon, annonce la présence de 330 exposants. 92 % du budget concerne la vente des stands aux exposants, les invitations remises à leurs clients par les exposants, les billetteries en journée.

S’agissant des temps forts, on aura cette année le concours interrégional de la race bovine Prim’Holstein avec une centaine d’animaux, les trois races laitières présentes sur le département, les cinq races à viande (blonde d’Aquitaine, charolaise, limousine, gasconne et bazadaise). Les concours se dérouleront les vendredis et samedis. Le concours interrégional de race Prim’Holstein aura lieu le samedi matin.

150 brebis seront présentes à la bergerie. Cette année, la race Aure et Campan sera à l’honneur. 350 bovins et 150 ovins seront rassemblés.

Sur la partie gastronomique, 53 producteurs fermiers seront présents avec une délégation espagnole importante (une douzaine de producteurs principalement de l’Aragon et un de Lérida). Il y aura également les fameux ateliers gourmands animés par les chefs du département avec à peu près trois recettes par jour mettant en valeur les produits avec des recettes bien particulières.

Un temps fort est prévu au moment de l’inauguration. Il y aura la vente aux enchères de 6 vaches blondes d’Aquitaine. Autre temps fort pendant l’inauguration avec la signature d’un protocole d’accord entre la région Occitanie et la DRAF portant sur l’enseignement agricole. Cette signature aura lieu à 12h00 devant les lycées Adriana et Jean Monnet. À 9h00, une conférence de presse est programmée avant l’inauguration par Initiative Bigorre où la présidente Chantal Robin-Rodrigo et Jean-Louis Cazaubon indiqueront le dispositif mis en place uniquement sur le département pour venir en aide aux producteurs de palmipèdes ayant connu des difficultés ces dernières semaines.

Le vendredi, à 15h00, se tiendra l’assemblée générale constitutive des éleveurs fromagers des Hautes-Pyrénées. En même temps, sera lancée la démarche Ha-Py Saveurs auprès de la GMS dans le cadre du projet de territoire qui fait suite au lancement de l’an dernier avec les bouchers.

Les jeunes agriculteurs proposeront au niveau de la restauration la fameuse côte à l’os et les productions du département.

Le programme

Les exposants