Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 

Poule d’Accession de Fédérale 1 : Tarbes-Chambéry, samedi à 15 h30 à Trélut

vendredi 24 février 2017 par Rédaction

Tarbes-Chambéry, samedi à 15 h30 à Trélut

Réserves à 13h30

De chaudes retrouvailles

Ce sera le troisième match entre les deux équipes après celui qui a été rejoué juste avant les Fêtes de fin d’année, suite à une réclamation des Savoyards.* Inutile de dire que cette réclamation, infondée pour beaucoup, a généré pas mal de ressentiments. Des provocations ont même eu lieu à la fin de la partie. Sur le pré, les deux rencontres ont été plutôt rudes dans l’affrontement et le combat. Deux matchs qui se sont terminés sur un score nul mais avec un scénario totalement opposé. Lors de la première confrontation, les Bigourdans ont arraché le match nul (25-25) grâce à un essai inscrit au bout des arrêts de jeu. Lors de la seconde, les Savoyards ont décroché la parité (22-22), sur une pénalité juste avant la sirène. Autant le premier match avait été enlevé, avec trois essais pour le TPR et un pour Chambéry, autant le second, a été âpre avec un duel de buteurs et un essai de chaque côté.

*Réclamation parce que Brison n’avait pas purgé la totalité des dix minutes d’exclusion, le RF1 (Représentant Fédérale 1) l’ayant fait entrer avant.

Les Tarbais en appel

Après leur échec à Massy, où ils avaient largement la place de l’emporter, les Tarbais, auront à coeur de sortir un gros match à Trélut. D’autant que si ils ont fait l’essentiel du jeu, ils ont manqué de réalisme et de réussite au pied. Il en faudra ce samedi face à un adversaire coriace qui est un prétendant à la cinquième place détenue par le TPR. Une question d’honneur, entre montagnards, exacerbé par les deux rencontres précédentes. De suprématie aussi puisque cette cinquième place est symbolique pour les deux clubs qui veulent se qualifier sportivement.

Chambéry ambitieux...

Auréolé d’un titre de Champion de France de Fédérale 1 contre Valence d’Agen, après avoir éliminé Rodez en demi, Rouen (le vainqueur de Bagnères au tour précédent) en quart et Bobigny en huitième, Chambéry a pour ambition d’accéder à la Pro D2. Un titre senior, doublé d’un titre Juniors Bélascain et d’une Labellisation du Centre d’Entraînement, l’ont conforté dans cette ambition. Le parcours réalisé jusqu’au match en retard démontrait la valeur de cette équipe invaincue sur son terrain. Une équipe qui s’était invitée dans la course à la qualification avec Massy, Bourg-en-Bresse, Nevers, Aix, Tarbes et Auch. Les savoyards, en cas d’interdiction de montée à Tarbes, seraient qualifiés sur le papier, malgré leur classement, pour disputer les demi-finales d’accession, compte tenu des empêchements fédéraux de Limoges et d’Auch.

… et sans pression

A priori, ils viennent sans pression en Bigorre mais avec l’envie d’y réaliser un bon coup en guise de cadeau d’anniversaire à leur manager lourdais Michel Ringeval, qui vient de fêter ses 74 ans ! Toutefois, le SOC se trouve pris entre deux gros matchs puisque derrière, c’est Aix qui se profile le prochain week-end. Chambéry ne peut pas se permettre de subir un nouveau revers sur sa pelouse et se doit de suivre l’exemple auscitain. Après 14 journées, le SOC occupe la huitième place avec 29 points, (6 victoires, 2 nuls, 6 défaites et 1 bonus) à trois points du TPR 32 points (6 victoires, 1 nul, 6 défaites, 6 bonus) qui compte un match de moins. Les Savoyards, qui étaient invaincus à domicile avec trois victoire contre Nevers (25-16), Limoges (21-14), Auch (19-12) et deux nuls contre Bourg-en-Bresse (23-23) et Tarbes 22-22, sont lourdement tombés contre Massy (9-27) en match en retard de la douzième journée. Ils se sont repris par un quatrième succès à domicile contre Romans (28-3) le week-end dernier. Ils ont gagné deux fois à l’extérieur à Aubenas (17-33) et à Romans (16-20) où le TPR s’est incliné. Le SOC a perdu ses cinq autres rencontres à Aix (35-16), à Massy (34-7), à Nevers (19-10), à Bourg-en-Bresse (28-19) et à Auch 30-9 .

Un gros pack et deux bons buteurs

Chambéry, c’est un gros pack et deux bons buteurs, le Sud-Africain Grant (86 points) et le jeune Villanove (54 points), qui a disputé les deux premiers matchs contre Tarbes. L’attaque savoyarde, n’est pas flamboyante avec douze essais marqués mais Chambéry a franchi la ligne à chaque match, dont deux fois contre Limoges et trois fois à Aubenas. La défense, n’est pas hermétique avec 23 essais encaissés dont beaucoup à l’extérieur. Seule exception, à domicile, les quatre essais de Massy qui a profité de contres pour franchir la ligne.

La force du collectif

Contrairement au TPR qui a dû tout reconstruire, le SOC s’appuie sur la force d’un collectif façonné depuis de nombreuses années par Michel Ringeval. Chambéry a conservé en grande majorité le groupe de l’an passé avec douze départs, dont deux à Bourgoin et un à Brive. Des départs compensés par les arrivées du demi-de-mêlée sud-africain d’Aurillac Adrianssen (28 ans, 1,67 m, 79 kg), du centre international tongien de l’UBB Ahotaeiloa (30 ans, 1,87 m, 108 kg), des troisième ligne fidjien du LOU Matadigo (34 ans, 1,88 m, 109 kg), néo-zélandais Waka (28 ans, 1,98 m, 110 kg), Espoir de La Rochelle Meron (22 ans, 1,90 m, 104 kg) et de Suresnes Dumoulin (25 ans, 1,95 m, 115 kg), de l’ouvreur Espoir Villanove (Béziers), du pilier Espoir de Grenoble Azar (22 ans, 1,88 m, 119 kg) des seconde ligne néo-zélandais Morgan (24 ans, 1,98 m, 113 kg) et australien Puliuvea (26 ans, 1,98 m, 133 kg), du centre argentin Mangione (28 ans, 1,75 m, 88 kg), de l’arrière fidjien Neiceru (25 ans, 1,75 m, 98 kg), de l’ouvreur Sud-Africain Grant (27 ans, 1,82 m, 88 kg). Des recrues d’expérience et de qualité qui ont su se fondre dans le moule. Le staff chambérien a conservé ses Champions de France avec les piliers Lafuye (25 ans, 1,82 m, 110 kg), Nostadt (23 ans, 1,85 m, 118 kg), Marcotte (25 ans, 1,73 m, 118 kg), l’international géorgien Gigashvili (26 ans, 1,79 m, 115 kg), les talonneurs Garcia (25 ans, 1,78 m, 98 kg), Kutil (29 ans, 1,75 m, 100 kg), le deuxième ligne Souvent (26 ans, 1,95 m, 114 kg), les troisième ligne Blanc-Mappaz (26 ans, 1,90 m, 98 kg), Vicente (31 ans, 1,85 m, 105 kg), l’international géorgien Bitsadze (25 ans, 1,93 m, 105 kg), le demi-de-mêlée Colliat (31 ans, 1,73 m, 84 kg), le centre Brethous (25 ans, 1,75 m, 88 kg), les ailiers, Klouchi (27 ans, 1,83 m, 88 kg), Lohore (27 ans, 1,81 m, 100 kg) et l’arrière Carquillat (26 ans, 1,87 m, 92 kg).

Un groupe bien rodé

Michel Ringeval s’appuie sur les ’’anciens’’, Gigasvhili (15 titularisations), Blanc-Mappaz (14 titularisations), Lahore, Klouchi (13 titularisations), Carquillat (11 titularisations), Souvent (8 titularisations), Colliat, Garcia, (7 titularisations), Lafuye, Bitsadze, Nostadt (6 titularisations), Kutil, (4 titularisations), Vicente (3 titularisations) mais aussi sur les ’’nouveaux’’ Ahotaeiloa (14 titularisations), Grant (13 titularisations), Matadigo (11 titularisations), Mangione (10 titularisations), Morgan (9 titularisations), Dumoulin, Adriaanse, Neiceru (8 titularisations), Puliuva (7 titularisations), Villanove (5 titularisations), Waka, Brethous (4 titularisation).

Arbitrage

Les Tarbais vont retrouver David Beun (Provence) le jeune arbitre de 24 ans qui les a arbitré à Aubenas (13ème journée). Ce sera donc son second match comme arbitre central en poule d’Accession. Il officie régulièrement comme 4ème ou 5ème arbitre en Top 14 et en Pro D2. Il fait partie des Arbitres Espoirs Nationaux, comme Rémy Chartrusse, Rémi de L’Isle, Régis Guatelli, Hervé Lasausa-Lespy-Labaylette, Maxime Rouquié, Pierre-Baptiste Nuchy, Jérémy Rouzier, Loïc Frayssinet, qui ont arbitré les Tarbais cette saison.

Jean-Jacques Lasserre

Poule d’accession Fédérale

18ème journée

Dimanche à 15 h00

Aix-Massy

Romans-Bourg-en-Bresse

Aubenas-Nevers

Exempt Auch et Limoges