Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

TGB : La poisse continue....

jeudi 23 février 2017 par Rédaction

Après Dabo, Bjorklund...

Un mauvais sort semble s’acharner sur le TGB cette saison qui n’a pu disputer qu’un seul match au complet (contre Bourges) en dix-huit journées. Dur pour une équipe qui ne compte qu’un effectif de huit joueuses et qui a connu l’absence de joueuses cadres comme Elodie Bertal-Christmann (6 matchs) et de Sylvie Gruszczynski (7 matchs), sans compter Abby Bishop (5 matchs) et Angie Bjorklund (8 matchs) qui ont rejoint l’équipe en cours de saison et qui ont été blessées. Après Astan Dabo (4 matchs) dont la saison est terminée, c’est au tour de Angie Bjorklund, d’être arrêtée. Un nouveau coup dur car ces blessures arrivent en fin de saison de mutations autorisées en LFB, joker médical compris. La date limite est fixée ce vendredi 24 février à minuit avant la huitième journée retour. Ce qui laisse peu de temps à François Gomez pour se retourner. D’autant que l’indisponibilité de Bjorklund n’a été connue que mardi soir après les résultats du scanner et de l’IRM. Cette indisponibilité est suffisamment longue pour que le TGB cherche une remplaçante. Un recrutement qui devra être bouclé impérativement avant vendredi. A priori François Gomez, qui a sorti du chapeau « Mme Matic » pour remplacer Astan Dabo, devrait nous réserver une bonne surprise dans les délais impartis. Mais c’est un coup dur quand même pour le TGB qui devait recruter une joueuse supplémentaire pour disputer à neuf les Play-Down qui se profilent. Là, l’Américaine sera remplacée poste pour poste et François Gomez devra faire avec huit joueuses, sans rotation supplémentaire.

Matic un plus quand même

L’arrivée d’Ivanka Matic devrait apporter un plus dans le secteur intérieur. Malgré ses 38 ans, l’intérieure serbe va apporter un potentiel points supplémentaire dans la raquette où son expérience de joueuse de très haut niveau sera précieux. Contrairement à l’an passé où elle avait dû faire une préparation spécifique avec Fabien Dionèse avant de jouer son premier match, Ivanka n’est pas à cours de forme. Elle a disputé la Coupe Adriatique avec le Partizan Belgrad et sera présente samedi sur le parquet de Charleville-Mézières. L’an passé l’ex-internationale serbe était montée peu à peu en puissance et avait été souveraine en finale face à Bernadette Ngoyisa (1,95 m, de 4 ans sa cadette) qui est une référence au niveau français (Namur, Villeneuve d’Ascq, Bourges, Schio, Nantes). Ivanka, arrivée lundi, a suivi depuis l’entraînement au Quai de l’Adour. « Je l’ai trouvée plutôt bien vu son âge. » explique François Gomez : « Elle est beaucoup plus affûtée que lorsqu’on l’a récupérée l’an passé. On avait mis du temps avant de la mettre sur le terrain alors que là, elle devrait débuter samedi. » Ce retour est aussi un avantage au niveau de l’intégration avec une joueuse qui connaît bien le club et la ville pour y avoir fait trois séjours en six ans ! « Les gens l’aiment bien, on s’est beaucoup apprécié l’an dernier et elle est très contente de revenir » confirme le coach tarbais.

François Gomez sélectionneur de la Suède

Heureusement François Gomez, au milieu de tous ses soucis, a reçu une bonne nouvelle en début de semaine, puisqu’il a été retenu comme sélectionneur de l’équipe nationale de Suède. Un poste qu’il cumulera avec celui du TGB, puisque le calendrier international est aménagé en fonctions des périodes de repos de championnats nationaux. L’entraîneur de Tarbes rejoint sur la scène internationale d’autres coachs de LFB comme Valérie Garnier (France et Bourges) et Marina Maljkovic (Serbie, Galatasaray et ex-Lyon), qui a décidé d’arrêter et qui vient d’être remplacée par Stevan Karadzic. Comme souvent, pour ne pas dire toujours, ce genre d’aventure commence par des rencontres. Là, en l’occurrence, avec les jumelles Frida et Elin Eldenbrink, qui sont passées par Tarbes sous la houlette du coach tarbais. Un bon souvenir puisque Frida a été une des joueuses majeures dans la conquête du titre de Champion de France du TGB. Une simple discussion amicale et informelle entre un coach et une joueuse qu’il avait fait venir à Tarbes. « Elle m’ont demandé si entraîner la Suède pouvait m’intéresser et j’avais répondu pourquoi pas ? » Contacté officiellement par la Fédération suédoise en juin dernier François Gomez n’avait pas donné suite. Relancé il y a un mois, l’ancien sélectionneur des équipes de France jeunes n’a pas hésité à franchir le pas avec l’accord présidentiel. Il est parti en Stockholm participer à ’’un entretien d’embauche’’ en Anglais auprès d’un cabinet de recrutement spécialisé. Ensuite la Fédération a sollicité le point de vue des joueuses et a pris la décision d’engager François Gomez. L’affaire s’est conclue trois semaines après l’audition du coach tarbais qui a été impressionné par le sérieux des Suédois. Cette année la Suède a été éliminée de l’Euro 2017 par l’Espagne en tour préliminaire et la mission de l’entraîneur français, sera de qualifier l’équipe suédoise pour l’Euro 2019.

Jean-Jacques Lasserre