Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
    
  
   
 

Mobilisation festive des défenseurs du train de nuit « La Palombe Bleue » à la gare de Tarbes

dimanche 19 février 2017 par Rédaction

Usagers, citoyens et cheminots se sont mobilisés vendredi soir à la gare SNCF de Tarbes, pour tenter de sauver le train de nuit « La Palombe Bleue », menacé de suppression début juillet 2017. Une action festive pour sensibiliser le public à un sujet sérieux : le risque d’enclavement des territoires éloignés de Paris et des grandes métropoles, comme les Hautes-Pyrénées ou le Comminges.


Ils sont venus en pyjamas blancs, serrant dans leurs bras oreillers, traversins ou « doudous » : près d’une centaine d’usagers, de citoyens et de cheminots se sont donné rendez-vous vendredi 17 février 2017, à 21h30, à la gare SNCF de Tarbes. Quelques personnes servent du vin chaud ou du café aux voyageurs, en proposant la signature d’une pétition pour sauver le train de nuit « La Palombe Bleue », qui relie Tarbes à Paris Austerlitz. Un groupe de jeunes chante, accompagné par une guitare et un djembé. Les voyageurs qui s’apprêtent à monter dans « La Palombe Bleue » ont le sourire. « Je viens d’apprendre que ce train risque de disparaître en juillet 2017 », confie Simon, qui repart après un séjour de ski dans les Hautes-Pyrénées. « Je comprends que la SNCF craigne de perdre de l’argent, mais ce train est vraiment pratique. Son existence est un « plus » pour donner envie de venir skier dans ce département ». Ludivine et Mickaël, un jeune couple avec trois enfants, avoue son inquiétude concernant l’avenir de La Palombe Bleue. « Nous empruntons ce train à chacune des vacances scolaires, car nos enfants partent en vacances chez leurs grands-parents qui vivent dans le Pas-de-Calais. Le train de nuit est adapté pour les longs voyages, car les petits peuvent dormir, et ils arrivent reposés. Si nous devions prendre le TGV dans la journée, ce serait très pénible pour eux. Ils auraient beaucoup de mal à rester calmes pendant des trajets aussi longs ! ». Nicolas, ancien militaire, raconte qu’il revenait souvent les week-ends dans sa famille grâce à La Palombe Bleue. « Sans le train de nuit, avec des permissions de deux jours, cela aurait été impossible ». Géraldine, revêtue pour la circonstance d’un pyjama blanc douillet, explique que le train de nuit « évite de sacrifier une demi-journée de travail, quand je dois partir en formation à Paris. Les périodes où le train de nuit est absent, je suis obligée de passer une journée complète en deux fois dans le TGV ». Sylvain, l’un des responsables de l’association « Recylo-Loco », assure que « La Palombe Bleue reste un train rentable, contrairement à ce qui est affirmé par la SNCF. Elle permet aux habitants de nos territoires de rejoindre Paris en début de matinée, alors que la capitale est éloignée de 750 kilomètres de Tarbes. De plus, c’est un moyen de transport compatible avec la transition énergétique ». Pierre Lacaze, secrétaire de la CGT Cheminots des Hautes-Pyrénées et du Comminges, dévoile une information transmise par la députée Jeanine Dubié lors du débat organisé ce même vendredi soir à l’ancienne cantine SNCF de Tarbes. « Elle a confirmé que des discussions étaient en cours, entre la région Occitanie et la direction de la SNCF, concernant une proposition émise par la présidente Carole Delga. Il pourrait s’agir d’une prise en charge partielle du financement des trains de nuit Tarbes-Paris et Cerbère-Paris par l’Occitanie. Mais nous n’avons pas plus de précisions à ce jour. Nous prévoyons de nouvelles actions, avec ce collectif « Trains d’Equilibre du Territoire » (TET) qui regroupe la CGT et plusieurs associations : Recyclo-Loco, ATTAC 65, Actival, FNE 65 et la Coalition Climat 65. Le prochain rendez-vous est prévu le 17 mars en gare de Lourdes. Et le 14 avril, à Pau, nous espérons bien fêter le sauvetage de La Palombe Bleue ! ».

Jean-François Courtille

Pour en savoir plus : https://ouiautraindenuit.wordpress.com – Pétition pour sauver le train de nuit proposée par les défenseurs de La Palombe Bleue à l’adresse suivante : www.change.org/p/ouiautraindenuit

Diaporama