Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 

Poule d’accession Fédérale:J 17 : Massy-Tarbes, dimanche à 15 h

samedi 18 février 2017 par Rédaction

Le pack tarbais en exergue à Trélut

Au match Aller, le TPR qui restait sur trois défaites consécutives (Limoges, Nevers à Trélut et Auch), s’était relancé de belle manière devant Massy. Une victoire incontestée 16-6 qui aurait pu même être plus lourde. Dans ce match sous haute pression, les Tarbais, menés 3-6 et contenus 6-6 à la pause n’ont jamais douté malgré quelques déchets dans leurs enchaînements. C’est le pack bigourdan qui a fait la différence et qui a obtenu un essai de pénalité après plusieurs mêlées à cinq mètres. Malgré tous ses efforts Massy, qui n’a jamais fermé le jeu, n’a pas pu décrocher le bonus défensif.

Massy impressionnant

Massy reste sur deux succès bonifiées à Romans 6-29 (4 essais à 0) où Tarbes a perdu et surtout à Chambéry 9-27 (4 essais à 0) qui était invaincu jusque là sur sa pelouse. Bourg-en-Bresse et Tarbes (deux fois) y ont fait match nul alors que Nevers, Auch, Limoges s’y sont inclinés. Les Tarbais sont donc les premiers placés pour apprécier à juste titre la performance des Massicois. Massy, à la veille de cette 17ème journée occupe la première place avec 46 points (10 victoires, 3 défaites, 6 bonus en 13 rencontres), avec 5 points d’avance sur Bourg-en-Bresse (14 matchs) et 8 sur Aix (12 matchs) et Nevers (13 matchs). Depuis leur défaite à Trélut les Franciliens ont aligné 7 victoires pour un seul revers et ont pris 4 bonus contre 3 victoires, 1 nul et 3 bonus aux Tarbais. Sur ses dix victoires Massy en a remporté trois en déplacement à Auch (14-21), à Chambéry (9-27), à Romans (6-29) et sept à domicile contre Chambéry (34-7), Romans (24-3), Aix (16-8), Aubenas (24-0), Nevers (19-15), Auch (14-11) et Bourg-en-Bresse (12-3). Invaincu au Stade Ladoumègue, Massy s’est incliné à Bourg-en-Bresse (25-15), à Tarbes (16-6) et à Limoges (18-13). La bande de Didier Faugeron reste sur cinq succès consécutifs, dont deux à l’extérieur.

Tarbais sans pression

Ce serait donc un véritable exploit pour les Tarbais de s’imposer à Massy qui reste sur une belle dynamique et qui est en pleine confiance. Et c’est peut-être là, la chance des Bigourdans qui restent sur deux échecs chez les deux derniers Romans et Aubenas... Car Massy pourrait prendre le TPR de haut. Les Bigourdans ont les moyens de faire mal par leur paquet d’avants capable de priver Massy de ballons et de récupérer des pénalités et des essais de pénalités... Dans quel état seront les avants massicois qui vont enchaîner un quatrième match consécutif alors que les Tarbais ont eu quinze jours de récupération et n’ont joué que deux rencontres durant la même période. Des Tarbais, peut-être en manque de rythme, mais affamés de rugby et qui ont des choses à prouver et à se prouver ! Des Tarbais, qui de plus, vont jouer sans pression face au leader de la poule, puisqu’ils n’ont rien à perdre et tout à prouver. Mais attention aux contres franciliens. A Trélut les Tarbais ont pris un contre de 95 m arrêté heureusement par l’arbitre pour un avantage. Le week-end dernier Chambéry a pris quatre essais en contre ! Les deux clubs se connaissent bien pour s’être affrontés plusieurs fois en Pro D2 même si Massy n’a jamais réussi à se maintenir. Côté tarbais, Koberidze, Casals, Domolaïlaï, Antonescu, Collet, Vergallo, Laharrague, Rubio et Domec, étaient présents lors de la saison 2014-2015 tout comme Denoyelle, Chauveau, Guedourri, Dessassis, Prier, Coudol, Ratinaud, Rodrigues, Mendes et Girard du côté massicois. Dadunasvhili a la particularité d’avoir joué avec le TPR en 2012 et avec Massy en 2015. Etcheverria, l’entraîneur des trois-quarts du TPR jouait à l’arrière en 2012. Lors de la saison 2012-2013, les Tarbais, menés 26-14 à un quart d’heure de la fin, se sont imposés de justesse avec un essai en toute fin de match 26-28. Par contre en 2015-2016, ils s’étaient inclinés 23-18 sous la botte de Latorre (5 pénalités) et un drop de Coudol.

Un groupe très jeune

Malgré une vingtaine de départs, Massy a su s’appuyer sur son noyau d’anciens et sur ses jeunes, pour réussir un excellent début de saison et monter peu à peu en puissance. Une équipe vaillante, dynamique et très mobile qui s’appuie sur une grosse défense pour jouer très vite des ballons de récupération. Qui de la vitesse et du rythme de Massy ou de la puissance et de la fraîcheur tarbaise l’emportera ?

Massy a fait le ménage à l’inter-saison

Massy a raté de peu la remontée immédiate en s’inclinant en demi-finale contre Vannes, (après avoir battu Nevers en Barrage) et en a profité pour faire le ménage en écartant, après douze saisons, l’entraîneur des avants Victor Didebulidze (remplacé par Benoït Larousse de Bobigny 93) et en se séparant de vingt joueurs. Pour pallier à tous ces départs le club n’a effectué que neuf recrutements dont cinq devant. Le pilier montalbanais Sofiane Chellat (26 ans, 1,80 m 115 kg), le pilier anglais James Currie (26 ans, 1,83 m, 113 kg), le pilier du Stade Français Adrien Oléon (27 ans, 1,73 m, 108 kg), le pilier Espoir de Béziers Luigi Stragiotti (23 ans, 1,78 m, 136 kg), le seconde ligne de Valence d’Agen Mohamed Kbaier (23 ans, 2,12 m, 120 kg) et les 3ème ligne de Valence d’Agen, Andreï Gorcioaia (28 ans, 1,92 m, 110 kg) et d’Aubenas Jordi Pleindoux (27 ans, 1,89 m, 110 kg), le demi-de-mêlée Espoir du Stade Français Quentin Dauvergne (20 ans, 1,67 m, 69 kg) et l’ouvreur Espoir d’Albi Vincent Mallet (23 ans, 1,81 m, 90 kg). Pour le reste Didier Faugeron s’appuie un noyau de bons joueurs qui ont connu la Pro D2, (cf plus haut), et des recrues conservées comme le Sud-Africain Robson, l’ex-Tarbais Cazac, l’ex-Aurillacois Maréchal, l’ex-Bayonnais Ancely, l’ex-Briviste Delage, l’ex-Biarrot Sella, l’ex-Parisien Dumas, l’ex-Montois Leota et l’ex-Harlequin international U 18 anglais Grimoldby. Pour compléter son groupe où figure Etien, formé au club, Didier Faugeron fait confiance à onze jeunes de son Centre de Formation. Dont six Soave, Abraham, Delhommel, El Ansari, Gueddouri et David, sont régulièrement inscrits sur les feuilles de matchs. Massy possède un des meilleurs Centres de Formation qui a sorti des dizaines d’internationaux comme Matthieu Bastareaud, Jimmy Marlu, Grégory Lamboley, Arnaud Marchois, Romain Millo-Chlusky, Yacouba Camara et de grands joueurs comme Alexandre Bias, Arthur Cestaro, Emmanuel Felsina, Arthur Joly et dernièrement Sekou Macalou (Stade Français).

Confiance aux jeunes

Didier Faugeron s’appuie sur un groupe de trente joueurs emmenés par le capitaine Christophe Dessassis, qui a disputé les seize rencontres, tout comme l’ouvreur Gimoldby. Un groupe très jeune avec dix-huit joueurs de moins de 25 ans, deux de 26 ans, trois de 27 ans, deux de 28 ans, deux de 29 ans et deux de 30 ans. Le plus âgé, le demi-de-mêlée, Coudol a 33 ans ! Les joueurs les plus utilisés sont l’arrière Girard (25 ans, 1,87 m, 86 kg), l’arrière-ailier, Dumas (23 ans, 1,77 m, 80 kg), les ailiers Etien (21 ans, 1,81 m, 96 kg), Mendes (23 ans, 1,74 m, 74 kg), les centres Delage (25 ans, 1,80 m, 90 kg), Sella (23 ans 1,81 m, 91 kg), Ratinaud (28 ans, 1,85 m, 94 kg), Leota (29 ans, 1,80 m, 94 kg), l’ouvreur Grimoldby (22 ans, 1,80 m, 84 kg), les demi-de-mêlée Prier (25 ans, 1,69 m, 78 kg), Coudol (33 ans, 1,73 m, 74 kg), les troisième ligne Ancely (23 ans, 1,93 m, 102 kg), Gorcioala (28 ans, 1,92 m, 110kg), Desassis (27 ans, 1,83 m, 93 kg), Pleindoux (27 ans, 1,89 m, 110kg) Gueddouri (21 ans, 1,91 m, 115 kg), une seconde ligne de taille dont Kbaier (24 ans, 2,12 m, 120 kg) et l’ex-tarbais Cazac (25 ans, 1,96 m, 118 kg), forment la paire reine, avec Chauveau (24 ans, 1,95 m, 118 kg) et Maréchal (30 ans, 1,93 m, 111 kg) en doublure. Une première ligne de qualité avec Currie (26 ans, 1,83 m, 113 kg), Chellat (26 ans, 1,80 m, 115 kg), Oleon (27 ans, 1,73 m, 108 kg), Straggiotti (23 ans, 1,78 m, 136 kg) et les jeunes piliers, El Ansari (19 ans, 1,88 m, 120 kg), Abraham (21 ans, 1,85 m, 109 kg) et Soave (20 ans, 1,80 m, 100 kg) en doublure. De bons talonneurs avec Denoyelle (30 ans, 1,76 m, 104 kg), Dobson (29 ans, 1,83 m, 109 kg) et le jeune Delhommel (20 ans, 1,81 m, 100 kg).

Arbitrage

Les Tarbais retrouveront Rémy Guatelli (Lyonnais), 30 ans, qui les a dirigés à Romans. Des retrouvailles aussi pour Massy qu’il a arbitré contre Auch. Il fait partie des « Arbitres Espoirs Nationaux » qui officient comme 4ème ou 5ème arbitre en Top 14 et comme arbitre de touche en Pro D2. Ce sera son septième match en Poule d’Accession et c’est lui qui était au sifflet lors du choc Aix-Nevers de la 16ème journée. Il a aussi dirigé Massy-Auch (12ème journée), Romans-Tarbes (9ème journée), Aubenas-Limoges (6ème journée), Nevers-Romans (3ème journée) Chambéry-Auch (2ème journée).

Jean-Jacques Lasserre