Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

TGB - BOURGES

vendredi 10 février 2017 par Rédaction

Le retour de la Capitaine

Sylvie Gruszczynski (AUDIO) est bien de retour et le TGB devrait pour la première fois de la saison jouer au complet pour le compte de la 17ème journée ! Au cours de l’entraînement de ce vendredi matin, la capitaine tarbaise, après s’être bien échauffée, a participé aux systèmes de jeu en opposition sans la moindre appréhension, multipliant les courses, les appuis et les changements d’appuis à l’envi. Elle a aussi prouvé qu’elle n’avait pas perdu la main sur les tirs et notamment à 3 points. Son retour tombe bien face à Bourges dans un match que la capitaine tarbaise entend gagner (AUDIO) pour s’offrir une chance d’éviter les Play-Downs.*

« Etre à la hauteur de l’évènement »

François Gomez** a dû remonter les bretelles de ses joueuses un peu trop décontractées à son goût à un jour et demi d’affronter Bourges. Le coach tarbais entend prouver, face à Bourges, que le classement de son équipe ne reflète pas sa valeur. C’est aussi pour lui un challenge personnel face à l’entraîneur de l’équipe de France Valérie Garnier, même s’il se refuse à le dire. Une équipe au palmarès exceptionnel, qui connaît une mauvaise passe (6 défaites pour 1 victoire) et qui est amoindrie par les blessures de Leedham et de Tchatchouang. Mais pour François Gomez (AUDIO) Bourges reste Bourges et les Tarbaises se doivent d’être à la hauteur de l’évènement. Même discours chez Bintou Diémé-Marizy (AUDIO) qui veut jouer pour gagner face ’’à une équipe qui ne fait plus peur’’.

Bourges en appel

Mais attention, Bourges qui reste, en Championnat, sur un échec au Prado contre le Hainaut, n’entend pas subir un nouvel affront devant un autre relégable. La preuve c’est qu’ils ont préservé ce mercredi en Euroligue, leur meilleure joueuse Clarissa Dos Santos (13,6 points et 8,9 rebonds en Euroligue). Bourges a choisi de ne pas envoyer l’internationale Brésilienne à Orenburg pour qu’elle joue à Tarbes comme l’a déclaré le Président Fosset au Berry Républicain : « Comme elle avait vraiment mal samedi à la fin du match, on n’a pas voulu attendre plus longtemps. On n’a pas davantage voulu prendre de risques sachant que ses genoux ont pas mal gonflé. » Dos Santos (13,3 points, 7,6 rebonds en LFB) avait joué avec une double infiltration aux genoux samedi dernier en Coupe de France où elle a marqué 16 points et pris 6 rebonds. 

*Tarbes classé 10ème avec 20 points (4 victoires) est à trois points de la huitième place détenue par Nice avec 23 points (7 victoires). A six journées de la fin les Tarbaises se doivent de réussir un sans faute pour réussir leur pari. Battre Bourges leur permettrait de prendre un point à Nice qui va à Charleville-Mézières, à Nantes qui va à Montpellier, à Angers qui reçoit Villeneuve d’Ascq et à au Hainaut ou à Lyon, qui se rencontrent.

 

** François Gomez est le premier coach et Tarbes la première équipe en 2010, a avoir mis fin à l’hégémonie de Bourges qui restait sur six titres consécutifs. Depuis Bourges a remporté quatre nouveaux titres et Montpellier, Champion en titre, deux.

Jean-Jacques Lasserre

Diaporama