Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Régis Dumange, le Président de Nevers précise ses propos...

vendredi 27 janvier 2017 par Rédaction

… et défend le TPR !!!

«  Il y a deux poids, deux mesures  »

Le Président de Nevers nous a précisé ses propos, rapporté par la presse et qui ont été plutôt mal pris en Bigorre : « J’ai été interrogé sur les trois clubs qui avaient été révoqués pour la Pro D2. J’ai répondu qu’il y avait un cahier des charges et des règlements qu’il fallait respecter et que si on ne les respectait pas, on savait à quoi s’attendre. Quand j’ai parlé de tricheries, à aucun moment je n’ai pensé à Tarbes. Tarbes c’est un grand club sportif qui, pour moi, représente quelque chose dans le rugby et en aucun cas je n’ai dit qu’il fallait sanctionner Tarbes. » Le Président de Nevers estime même que les Tarbais pourraient être requalifiés. « Je ne comprends pas pourquoi le club a attendu la date butoir pour reconstituer ses fonds propres. C’est donner le bâton pour se faire battre. Après, si c’est un problème de fonds propres, une équipe comme Tarbes devrait le régler très vite. On fait respecter un cahier des charges pour le sportif et pour le financier, mais pas pour les infrastructures. On fait un passe droit pour les infrastructures mais on ne fait pas un passe droit pour un petit trou financier. C’est deux poids deux mesures ! Si on est intransigeant qu’on le soit sur tout ! »

Passe droits

Le plus connu des passes droits, c’est celui accordé à Saint-Nazaire, qui n’avait ni le budget ni le nombre de contrats professionnels requis et qui a fini par déposer le bilan. Le second passe droit, auquel fait certainement allusion le Président Dumange ce sont les infrastructures savoyardes. En effet, tous les entraîneurs de la poule d’accession, dénoncent la non conformité du Stade de Chambéry et de ses infrastructures. Le terrain n’est pas aux normes et serait même dangereux à cause de la proximité des limites du terrain avec des éléments en dur. Quand aux autres infrastructures, elles seraient elles aussi obsolètes avec notamment des vestiaires indignes de recevoir les visiteurs. Le cas de Bourg-en-Bresse, pourtant reconnu éligible à la montée, serait d’ordre financier ou plutôt d’un montage financier qui serait astucieux mais illégal. Une tricherie en somme, comme celles que dénonçaient le Président de Nevers dans le Journal du Centre : « C’est mieux car on ne se retrouvera pas, comme l’an dernier, avec des tricheries d’équipes qu’on laisse jouer ». Car Nevers a été écarté de la montée, ces deux dernières années, par Lille et Soyaux-Angoulême. Le premier a depuis déposé le Bilan et l’autre a accédé en Pro D2, malgré une ’’argutie’’ administrative, jugée par certains comme une ’’tricherie’’ , avec l’affaire d’une quinzaine de joueurs déclarés comme ’’auto-entrepreneurs’’.

Jean-Jacques Lasserre