Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

La France Insoumise a choisi ses candidats pour les élections législatives dans les Hautes-Pyrénées

vendredi 27 janvier 2017 par Rédaction

Les quatre candidats de la France Insoumise pour les élections législatives dans notre département ont été présentés mardi soir à Tarbes. Ils ont été élus par des « assemblées citoyennes de circonscriptions ». Ils ont signé la charte politique de « l’avenir en commun », le programme national soutenu par Jean-Luc Mélenchon pour les élections présidentielles.

Sylvie Ferrer et Charles Rocheteau, titulaires. Manuel Moutoussamy-Dardel et Marie-José Sanchez, suppléants. Ce sont les quatre candidats investis par la « France insoumise » pour défendre le programme de « l’avenir en commun », lors des prochaines élections législatives dans les Hautes-Pyrénées. La composition de cette équipe respecte aussi la parité entre les hommes et les femmes. « Nos candidats ont été désignés démocratiquement lors de la dernière assemblée générale de circonscription, et validés par un comité électoral national », expliquent les militants de la France insoumise. « Leur programme fait largement référence à celui de Jean-Luc Mélenchon pour l’élection présidentielle ». Les quatre candidats ont d’ailleurs signé la charte politique intitulée « L’avenir en commun ». « Nous nous adressons à toute personne qui perçoit l’urgence de la situation. A qui n’en peut plus de la montée des misères dans notre pays et de l’enrichissement des plus riches. A qui ne supporte plus d’entendre, du matin au soir, que tout va mal, sans que soient jamais remis en cause le gavage des actionnaires, l’assistanat ruineux offert sans contrepartie au MEDEF, le pouvoir de l’oligarchie et de sa caste droguée aux ivresses de la mondialisation financière ».

Les candidats de la France insoumise évoquent l’urgence de « changer notre façon de produire et de consommer, en refusant de céder aux lobbys productivistes, car le changement climatique a commencé. Assez de voir l’air, l’eau, les paysages accaparés par les multinationales et le pouvoir de la finance. La meilleure réponse est la planification écologique ». Ils rêvent aussi de faire naître une « nouvelle France, qui retrouve le goût du futur. Une France première nation écologique du monde ». Les quatre candidats détaillent quelques-unes des mesures emblématiques du programme « L’avenir en commun ». Le référendum pour engager le processus vers la VIème République, avec la convocation d’une assemblée constituante composée de citoyens n’ayant jamais été élus au Parlement. La mise en place d’un plan de transition écologique, prévoyant notamment la sortie du nucléaire. L’abrogation de la loi El Khomri. L’application réelle et immédiate des 35 heures. La refondation de l’Europe et la sortie de l’OTAN. Le refus des traités de libre-échange : TAFTA, CETA, CISA. Ou encore, la séparation des banques d’affaire et de détail, assortie de la création d’un pôle public bancaire. Les quatre candidats évoquent enfin la préservation de la ruralité et l’égalité entre les territoires. « Avec les militants de la France insoumise, nous avons déjà été à plusieurs reprises rencontrer les citoyens sur les marchés. Nous avons diffusé de nombreux exemplaires du programme de Jean-Luc Mélenchon, « L’avenir en commun ». Et nous constatons que beaucoup de personnes écoutent nos propositions avec intérêt ». La campagne pour les élections présidentielles et législatives des candidats de la France insoumise sera accompagnée par l’élaboration d’une quarantaine de livrets thématiques, accessibles sur le site : avenirencommun.fr

Jean-François Courtille