Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Le collectif Hautes-Pyrénées de soutien à Vincent Peillon : « le plus capable pour rassembler toute la gauche »

vendredi 20 janvier 2017 par Rédaction

Le collectif Hautes-Pyrénées de soutien à la candidature de Vincent Peillon constitué de Michèle Pham, Geneviève Isson et Christophe Cavaillès a tenu une conférence où ils ont expliqué les raisons de leur choix.

 

Selon eux, Vincent Peillon est le candidat le plus capable de rassembler toute la gauche. « C’est quelqu’un de ferme sur ses valeurs de gauche. Il assume le quinquennat de François Hollande avec ses avancées et aussi sur ce qui n’a pas marché. Vincent Peillon propose un vrai projet. Sa campagne est courte mais c’est une campagne active et constructive et il monte de plus en plus en popularité. Il est aussi dans la réalité et ne promettra pas ce qu’il ne pourra pas tenir ».

Christophe Cavaillès : «  L’axe fort de Vincent Peillon , c’est le choix d’un programme internationaliste et européen de gauche. Il veut un rapprochement de la France et de l’Allemagne pour créer une dynamique européenne avec la mise en place du new deal européen pour soutenir l’activité et l’emploi, un levier fort qui permettrait d’investir 1.000 milliards d’euros. En matière de sécurité, il veut recruter des fonctionnaires de police et de gendarmerie à hauteur de 5 000 hommes et femmes. »

Michèle Pham-Baranne : « Vincent Peillon veut rendre la République à tous les citoyens en instaurant le mandat unique pour les parlementaires, limité à 3 mandats renouvelables 2 fois, créer un statut de l’élu pour faciliter le renouvellement politique et créer la constitution d’un comité citoyen chargé de veiller à l’application des lois. »

Geneviève Isson, maire de Séméac : « Il veut favoriser la mixité sociale à l’école, poursuivre la refondation de l’école, recruter 8000 enseignants dans le supérieur et augmenter le budget de la recherche à hauteur de 100 millions par an, lutter contre le décrochage scolaire. Il veut également orienter les investissements européens vers la transmission énergétique, proposer une taxe carbone, réduire à 50% la part du nucléaire dans la production d’électricité en France, refuser l’exploitation du gaz de schiste et propose de sortir progressivement du diesel et l’interdire d’ici 2025. »

Nicole Lafourcade

Lire (.pdf)


titre documents joints

20 janvier 2017
info document : PDF
1.6 Mo