Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

En campagne à la campagne. Brigitte Barèges rencontre le monde agricole

samedi 20 février 2010 par Rédaction

Vendredi 19 février à 14h00, Brigitte Barèges, députée-maire de Montauban, chef de file de l’U.M.P. aux élections régionales, était en campagne à la campagne. C’est en effet à Ossun, qu’elle a visité avec Gérard Trémège, Conseiller Régional, maire de Tarbes et Président du Grand Tarbes et ses co-listiers, la stabulation de Monsieur Benoit Abadie, agriculteur local, installé en 1989 à la succession de son père.

Haro sur Tarmac !

Cet agriculteur possède un élevage de 120 vaches (90 adultes et 30

jeunes), et exploite 110 hectares. Elevage de vaches grasses pour un label, pour les magasins Leclerc, par l’intermédiaire de l’ADEPI. Le prix d’achat actuel est de 29 francs le kilo carcasse. (vache morte pendue). La commune d’Ossun est celle où il y a le plus de vaches du département a précisé Christian Fourcade, président départemental de la F.D.S.E.A. et les terres qui se trouvent à proximité de l’aéroport de Tarbes-Lourdes-Pyrénées sont parmi les plus fertiles. (110 à 120 hectogrammes de maïs sans irrigation). Avec Tarmac et l’agrandissement de la zone Pyrénia, soit 180 hectares, on va supprimer le potentiel d’alimentation pour ces animaux. Le démontage d’avions est un fiasco, mais le stockage d’avions est rentable. Il y a aujourd’hui une volonté d’agrandir ce stockage d’avions pour rentabiliser l’affaire.

Gérard Trémège a déclaré que lorsqu’il était président de la chambre de commerce et d’industrie, il avait été trouvé des solutions qui étaient favorables aux agriculteurs, mais que depuis que l’aéroport a été transféré à la région qui en a donné elle-même la gestion à la société Lavallin via Pyrénia, on assiste aujourd’hui à une stratégie totalement différente, puisque l’espace qui était prévu pour la dé-construction d’Airbus, devient parking d’avions pour rentabiliser le site.

Les agriculteurs ont fait part de leurs difficultés à rentrer dans la zone aéroportuaire pour travailler les terres, et les risques d’expropriation qui les menacent. Ils ont informé Madame Barèges du conflit qui existe entre Pyrénia et la Communauté de Communes du Canton d’Ossun, portant sur la partage en pourcentage des charges que chaque collectivité doit assumer. Pyrénia veut créer une zone industrielle pour concurrencer Pyrène Aéropole et la zone appartenant à la C.C.C.O. Dans ce conflit, ce sont les agriculteurs et les terres agricoles qui vont en pâtir. Divers problèmes d’ordre agricole, et la présence des ours ont été évoqués par tous les acteurs de cette rencontre. Le comportement de l’U.M.P. qui semble oublier les agriculteurs a également fait l’objet de quelques commentaires. On regrettait à Ossun le Président Jacques Chirac, qui lui n’avait pas peur de toucher le « cul des vaches ».Madame Brigitte Barèges a pris bonne note de toutes les observations formulées par le monde agricole Haut-Pyrénéen.

Henri Soulet