Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Les voeux de Denis Fégné, maire d’Ibos

jeudi 12 janvier 2017 par Rédaction


Hier soir, mercredi 11 janvier, Denis Fégné, maire d’Ibos, entouré de son conseil municipal, a présenté ses vœux aux personnalités dont Gérard Trémège, le nouveau président de l’agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées et son premier vice-président Patrick Vignes, aux corps constitués, aux représentants des associations et à la population iboscéenne.

Les Vœux de Denis Fégné, maire d’Ibos,
 aux associations et corps constitués

Mercredi 11 Janvier 2017

Mesdames et messieurs les élus,

Mesdames, Messieurs les responsables des associations,

Mesdames, Messieurs

Au nom du conseil municipal, je vous remercie de votre présence à la mairie d’Ibos pour cette traditionnelle cérémonie des vœux.

Au seuil de cette nouvelle année 2017, j’adresse d’abord mes remerciements aux représentants des différentes administrations de l’état, et à tous les fonctionnaires qui œuvrent pour le service public.

Merci à la Police Nationale, à la Gendarmerie,

aux services de l’ONF, au service de la préfecture, des Finances publiques, de l’éducation nationale.

De même, je veux aussi bien entendu remercier les services du Conseil Départemental, le service départemental d’incendie et de secours, le syndicat départemental des énergies, le SYMAT et le SMTD, ainsi que le centre de gestion de la fonction publique territoriale,

Tous sont une aide précieuse pour notre commune et pour les collectivités en général.

Je veux remercier aussi Viviane Artigalas et Françoise Pouchan pour l’association départementale des maires, nos députés Jean Glavany et Janine Dubié et nos sénateurs Josette Durrieu et François Fortassin.

J’adresse mes salutations amicales à l’ensemble des élus du nouveau conseil communautaire de la nouvelle Grande agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées et je salue la présence de notre nouveau président, Gérard Trémège.

Mes remerciements et mes vœux s’adressent aussi aux entreprises, aux commerçants, aux artisans, ainsi qu’aux agriculteurs de notre commune.

 

Par leur dynamisme, ils donnent de la vitalité à notre territoire et contribuent à notre qualité de vie.

Merci à celles et ceux qui font métiers d’éduquer, de soigner, d’assister, d’écouter, d’intégrer.

Merci à Mesdames les directrices d’écoles et à l’ensemble du personnel enseignant, aux responsables du centre de loisirs et à leurs collaborateurs.

Merci et meilleurs vœux aux anciens élus de notre commune, aux jeunes élus du nouveau conseil municipal des enfants, à nos conscrits ici présents.

Les uns et les autres étaient présents le 18 décembre au repas des aînés et je crois que les anciens ont particulièrement apprécié la présence active de la jeunesse à cette belle soirée.

Je voudrais aussi, au nom du conseil municipal, très chaleureusement remercier l’ensemble des services de la mairie.

Avec Mr Savignac, directeur général des services et Monsieur Dulout, directeur des services techniques, je sais pouvoir compter sur leur compétence et leur implication.

Je profite de ce moment pour vous dire que notre équipe a accueilli cette année un nouveau policier municipal en la personne de Nicolas GRANGE après la mutation de Mme Marlène TRAQUET pour la patrouille de nuit de la police municipale de Pau.

Merci à tous mes collègues du conseil municipal, autour de moi, qui oeuvrent au quotidien pour notre commune.

J’ai la chance d’avoir une équipe impliquée, dynamique et solidaire, au service du bien commun et de l’intérêt général.

Enfin, j’adresse mes meilleurs vœux et mes remerciements aux représentants et aux bénévoles des différentes associations de notre commune ici présents, que ce soit dans le domaine sportif, de la culture, des animations, des fêtes, des loisirs.

Vous pouvez constater, au travers du diaporama réalisé par Gisèle Vincent, l’interdépendance entre les élus, les services de la mairie, les associations, les écoles et la jeunesse.

C’est l’ensemble de ce réseau autour et avec, le tissu associatif qui est une formidable richesse partagée au service du bien commun, du lien social.

Ce sont les associations et leurs bénévoles, dans le prolongement de l’action municipale, qui contribuent à maintenir cet esprit de communauté villageoise auquel nous tenons tant, qui permettent une meilleure intégration des nouveaux arrivants et le développement harmonieux que nous voulons pour notre commune.

Je souhaite, à l’aube de cette année 2017, saluer l’arrivée du nouveau président du Comité Ibos Animation Didier Maranssin, qui a succédé à Michel Marro ; mais aussi Pierre Arroudere, président d’Amitié Partage, qui a succédé en début d’année à Pierrot Soulé-Péré.

Je salue aussi la présence des Plantagulhes et de leur président Mathieu Carassus qui vont fêter cette année les 40 ans de la Hesteyade de Bigorre.

Merci à tous les présidents et à tous les bénévoles qui nous ont fait l’amitié d’être présents ce soir.

J’ai aussi bien sûr une pensée particulière pour ceux et celles qui nous ont quittés en 2016 et j’adresse à leur famille et à leurs proches tout mon réconfort.

Mesdames, Messieurs, l’ année 2016 aura malheureusement encore été marquée par de nouveaux attentats, la poursuite d’un dispositif de sécurité renforcé, en lien avec l’état d’urgence, sur l’ensemble du territoire national.

Sur le plan économique, le niveau de chômage, même s’il semble amorcer une légère baisse ces derniers mois, reste trop élevé, les conflits sociaux ont été nombreux, tant au niveau national que local, je salue ici le combat des infirmières de la clinique de l’Ormeau et la fin du conflit après plus de 60 jours de grève.

Dans notre département des Hautes Pyrénées, la nouvelle organisation territoriale a été validée. Elle est entrée en vigueur le 1 Janvier 2017, réduisant de 29 à 9 le nombre des intercommunalités. 

Les 86 maires de notre nouvelle structure territoriale se sont d’abord réunis le 19 octobre et lui ont donné le nom de Tarbes Lourdes Pyrénées, le siège de la gouvernance sera à Juillan au téléport, dans les locaux de l’ancienne CCCO.

Cette nouvelle agglomération de 125000 habitants devra d’abord peser en terme de développement économique, d’aménagement du territoire, d’enseignement supérieur, de recherche et d’environnement, dans un ensemble régional élargi et recomposé.

 Elle devra aussi être à l’écoute des communes et de leurs habitants, se montrer solidaire entre les communes rurales, urbaines et péri urbaines et construire un projet attractif pour sa population et ses acteurs institutionnels. La nouvelle gouvernance a été élue lundi avec son nouveau président, Gérard Trémège et ses 15 vices présidents, émanation des 7 EPCI fusionnés.

Je formule donc le vœu qu’ensemble, nous mettions en œuvre un projet d’avenir, durable et solidaire, que nous apportions de vraies réponses aux habitants qui craignent de voir s’accentuer la marginalisation de leur territoire, dans un monde happé par les villes-métropoles.

En tout cas, nous sommes prêts, avec l’ensemble du conseil municipal, à nous investir dans cette nouvelle aventure territoriale.

Alors à Ibos, comme dans les autres communes, nous subissons toujours la baisse des dotations de l’Etat. Ainsi, le montant de la dotation était de 261000€ en 2012, il est en 2016 de 119000€.

Nous devrons aussi prendre en compte en 2018 une augmentation de 80% de notre contribution communale au service départemental d’incendie et de secours, service qui a revu ses critères contributifs juste avant, la réorganisation des territoires intercommunaux.

Par ailleurs, ces mêmes recompositions intercommunales vont sans doute modifier les mécanismes de répartition de la fiscalité et des attributions de compensation entre les communes et la nouvelle agglomération.

Tous ces changements successifs sont source d’incertitude au niveau communal. Alors, je ne dis pas qu’il faille renoncer à réformer, entendons nous bien !

Mais je dis que les élus que nous sommes ont besoin de perspectives, ont besoin de lisibilité pour mener à bien leurs projets.

C’est aussi une question d’efficacité, y compris d’ailleurs d’efficacité de la dépense publique, puisque c’est souvent au nom même de ces économies d’argent public, que ces réorganisations territoriales se succèdent les unes aux autres !

Malgré tout, et aussi malgré la méfiance voire souvent le discrédit de la classe politique, trois français sur quatre, c’est un sondage réalisé lors du précédent congrès des maires, trois français sur quatre déclarent un attachement très fort à leur commune.

Ce repère communal, je l’ai dit avec la création de la grande agglomération, devient de plus en plus essentiel, du fait même de l’agrandissement ou de l’élargissement des intercommunalités et des régions.

La commune, c’est la base de l’organisation territoriale, le ciment de la vie en communauté, parce que ce sont les élus municipaux qui assument à la fois la proximité physique et la proximité morale, parce que la commune constitue bien une petite république dans la grande.

C’est dans ce contexte que nous avons poursuivi en 2016 une gestion municipale à la fois prudente et volontariste, avec la volonté d’offrir la meilleure qualité de service, la volonté de protéger nos concitoyens.

C’est cela finalement la feuille de route d’un élu local : maintenir l’investissement public local et un service de qualité à ses concitoyens, compenser les baisses de dotation de l’état et ne pas alourdir la fiscalité.

Alors en 2016 nous avons réalisé un bon niveau d’investissement : le début de la reconstruction de la maison Rouède, la fin des travaux est prévue en 2018, ensuite la signature du compromis de vente en vue de l’achat du restaurant des platanes, mais aussi divers travaux de voirie (fin de la rue du bois du Commandeur, réhabilitation de la rue de la Galette, la consolidation du passage du Mardaing entre les deux écoles), des travaux de rénovation du patrimoine ( notamment pour la Collégiale la rénovation de la chaire, le traitement des boiseries), des travaux sur les bâtiments communaux avec la création des WC extérieurs à l’école des filles, l’amélioration du local ado, des rénovations importantes dans les appartements que nous louons.

Nous accentuons nos contrôles sur les dépenses de fluides, nous portons notre attention sur des économies d’énergie au niveau de l’éclairage public (je pense notamment au LED qui va être fortement développé en partenariat avec le SDE) et bien sûr des recherches d’économies au niveau des bâtiments communaux.

Ces efforts, conjugués au lissage de nos investissements, ont permis de réduire notre endettement.

En résumé, la situation financière de notre commune est solide car nous sommes en capacité d’investir dans de nouveaux projets.

Alors en 2017, nous poursuivrons nos investissements autour de la rénovation du centre bourg, la voirie et la réhabilitation du patrimoine et des bâtiments publics, la réhabilitation des chemins blancs, l’aménagement et l’exploitation de la forêt.

Un mot sur la forêt, qui n’est pas qu’un élément de patrimoine mais aussi un enjeu économique non négligeable pour notre commune. Nous avons voté et signé la nouvelle convention avec l’ONF. C’est un programme sur 15 ans, qui détaille la gestion de la forêt, des coupes et des plantations en fonction des essences d’arbres.

Nous avons aussi élaboré le schéma d’accessibilité, qui va impacter l’ensemble des bâtiments communaux, 100 000€ sur trois ans, déjà 30000€ en 2016 essentiellement consacrés à la signalétique et à l’accès aux bâtiments publics.

Nous nous attacherons à maintenir la qualité de nos services, à communiquer nos actions, mais aussi à renforcer la solidarité envers les plus vulnérables d’entre nous.

Nous poursuivrons nos actions pour favoriser la participation des habitants avec les réunions de quartiers, le conseil municipal des enfants, le soutien aux associations et aux animations.

Pour le développement durable, c’est la mise à disposition d’une benne pour les déchets verts en partenariat avec le SYMAT.

L’objectif zéro phytos est maintenant lancé avec les services techniques, objectif qui va sans doute modifier nos habitudes ( ne plus épandre de produits par exemple), mais modifier aussi certains éléments de l’aspect de notre village.

 Nous maintiendrons et renforcerons aussi nos actions en faveur de l’éducation à l’environnement. Nous avons une école en démarche de développement durable avec le label E3D, la journée village propre avec le conseil des enfants, le bus pédestre avec l’association « Camin’ Ibos », et j’en oublie…

=================

Mesdames messieurs, chers amis, l’année 2017 est une année d’élections. J’ai déjà évoqué celle du 9 janvier pour la nouvelle agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées.

Sur le plan national, c’est une année très importante puisque vous êtes invités à vous prononcer au printemps prochain sur l’avenir de la France. Notre pays connaitra un profond renouvellement des institutions, puisque les élections présidentielles, législatives et sénatoriales vont successivement se dérouler : les élections présidentielles auront lieu les 23 avril et 7 mai, les législatives les 11 et 18 juin, enfin les sénatoriales le 24 septembre.

Alors, dans un contexte électoral où la communication prédomine souvent au détriment du projet et des vrais choix de société, dans un contexte où le sentiment de relégation et les situations de précarité s’accentuent, bon nombre de nos concitoyens n’hésitent plus à adhérer à des solutions extrêmes, souvent simplistes et hostiles aux systèmes démocratiques.

Alors, mes chers collègues et mes chers amis, restons vigilant, transmettons notre confiance dans un monde de liberté, de justice et de solidarité.

J’espère enfin, quoi qu’il en soit, que 2017 apportera à chacun et chacune d’entre vous, santé et réussite dans vos projets.

Au nom du conseil municipal, je vous invite maintenant à partager le verre de l’amitié.

Je vous souhaite tous mes vœux de belle et heureuse année 2017 !

Merci

Diaporama