Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Dans une assemblée qui penche à gauche, Gérard Trémège a su fédérer

mardi 10 janvier 2017 par Rédaction

L’élection du maire de Tarbes n’était pas acquise d’avance. Les observateurs penchaient généralement pour un suspense total. Les résultats du 1er tour l’ont démontré : Gérard Trémège avec 47 voix devançait Yannick Boubée 41 voix, Jean-Claude Beaucoueste 31 voix et Jacques Lahoille 14 voix. Le désistement de Jacques Lahoille (Front de gauche) pour Yannick Boubée (PS), conforté dès le 1er tour par la maire de Lourdes et son équipe lui assurait une avance de 8 voix. Pour Gérard Trémège, il lui fallait gagner 20 voix pour l’emporter. Où les trouver ? Ce sont les 2/3 des électeurs de Jean-Claude Beaucoueste qui lui ont apportées permettant de reléguer Yannick Boubée à 6 longueurs, tandis que 6 électeurs ou électrices s’abstenaient. La campagne de Gérard Trémège dans le milieu rural, et notamment dans le pays de Lourdes (surtout sur le périmètre de la CCPL), lui a permis d’arriver en pole-position.

La première vice-présidence relevait du choix du président. Il choisissait Patrick Vignes, maire de Laloubère. Lequel était confortablement élu (81 voix pour, 52 nuls ). Ecouter l’AUDIO

Dès lors on pouvait s’attendre à ce que la 2ème vice-présidence qui revenait à la ville de Lourdes soit serrée entre la candidate et première magistrate lourdaise Josette Bourdeu et son prédécesseur Jean-Pierre Artiganave. La candidature de JPA a donné lieu à des échanges assez vifs. Marie-Pierre Vieu, Jean Buron, Jacques Lahoille (Front de Gauche) sont montés au créneau pour venir en aide à Josette Bourdeu, désormais bien marquée à gauche avec sa majorité municipale. (AUDIO) – (AUDIO)

Le résultat était surprenant et sans appel : Josette Bourdeu 87 voix, Jean-Pierre Artiganave 39 voix, 7 bulletins blancs ou nuls. D’où provient cet effondrement de l’ancien maire de Lourdes ? Il s’explique sans doute par l’impact de la discussion provoquée par les élus du Front de Gauche relayés par des socialistes. Des délégués communautaires ont préféré de toute évidence jouer l’apaisement pour préserver l’avenir de cette agglo XXL. Et puis, d’autres commentaires plus politiques mettaient l’accent sur une possible désaffection des voix de la majorité municipale tarbaise, voire centriste, suite au conflit qui avait opposé à Lourdes Jean-Pierre Artiganave et Michel Azot (UDI).

Le revers surprise de Jean-Louis Cazaubon

Autre moment qui a retenu l’attention c’est le duel qui a opposé pour la 8ème vice-présidence Gérard Clavé, maire de Bartrès, candidat désigné par les élus de la CCPL à Jean-Louis Cazaubon, maire de Poueyferré, vice-président de la région Occitanie, soutenu par Josette Bourdeu qui avait auparavant fait savoir à Jean-Claude Beaucoueste qu’il ne lui serait pas opposé de candidat pour la 5ème vice-présidence. Jean-Louis Cazaubon avait refusé de passer par le vote au sein de la CCPL, donnant rendez-vous à ses collègues maires à Tarbes. Dans son argumentation, il a fait notamment valoir son poste de vice-président du conseil régional Occitanie à majorité socialiste, son combat depuis toujours pour la défense de la ruralité. Gérard Clavé la jouait quant à lui plus modeste, mettant l’accent sur sa présence quasi-quotidienne à la CCPL en tant que vice-président, sa disponibilité (il est retraité) et ses 30 ans de maire. Le résultat du vote a fait l’objet de nombreux commentaires puisque Gérard Clavé dominait Jean-Louis Cazaubon (70 voix à 49). La raison la plus souvent avancée pour expliquer ce revers étant le cumul des mandats qui frappe celui qui est aussi président de la Chambre d’agriculture.

Reste pour Josette Bourdeu et son équipe deux succès dans la vallée de Batsurguère avec André Laborde et Valérie Lanne qui a su vendre sa féminité.

G.M.