Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Tarbes tout près de l’exploit (Article actualisé)

samedi 7 janvier 2017 par Rédaction

Tarbes-Basket-Landes : 78-84

Mi-temps 47-41 (23-24, 24-17, 9-20, 22-23)

Pour Tarbes : 29 tirs réussis sur 53 tentés (55 %), dont 5/6 à 3 points (83 %), 15/21 lancers-francs (71 %), 24 rebonds, dont 4 offensifs, 23 passes décisives, 9 ballons perdus, 1 interception, 2 contres, 18 fautes, (Bjorklund éliminée 5 fautes)

Bishop : 26 points (34’48’’, 3/3 à 3 points, 7 rebonds, 3 passes décisives, 3 ballons perdus), Carlier : 3 points, (10’07’’, 1 rebond, 1 passe décisive, 0 ballon perdu, 1 interception), Dieme-Marizi : 2 points, (36’46’’, 2 rebonds, 11 passes décisives, 3 ballons perdus) Konteh : 19 points, (36’28’’, 2 rebonds, 1 passe décisive, 2 ballons perdus), Bjorklund 16 points, (37’23’’, 2/2 à 3 points, 3 rebonds, 4 passes décisives, 0 ballon perdu, 1 contre), Bertal-Christmann 10 points, (34’’17’’, 0/1 à 3 points, 6 rebonds, 2 passes décisives, 1 ballon perdu, 1 contre), Dabo : 3 points (10’11’’, 2 rebonds, 1 passe décisive, 1 ballon perdu)

Pour Basket-Landes : 29 paniers réussis sur 64 tentés (45 %), dont 6/14 à 3 points (43 %), 20/23 lancers-francs (87 %), 32 rebonds dont 12

Plagnard : 14 points (35’27’’, 2/3 à 3 points, 1 rebond, 2 passes décisives, 2 ballons perdus), Milapie : 4 points (25’12’’, 10 rebonds, 1 passe décisive, 2 ballons perdus, 2 interceptions), Jovanovic : 12 points, (37’05’’, 2/6 à 3 points, 3 rebonds, 5 passes décisives, 0 ballon perdu), Dumerc : 21 points (36’45’’, 1/2 à 3 points, 10 passes décisives, 0 ballon perdu, 2 interceptions), Barennes : 3 points (18’36’’, 1/1 à 3 points, 2 rebonds, 1 passe décisive, 0 ballon perdu), Bravard :13 points (25’53’’, 0/2 à 3 points, 5 rebonds, 1 passe décisive, 1 ballon perdu), Ayim : 17 points (21’01’’, 2 rebonds, 2 passes décisives, 1 ballon perdu, 1 contre)

 

Alors que jeudi soir Abby Bishop, était annoncée forfait, elle a décidé de tenir sa place au dernier entraînement de samedi matin. Une bonne nouvelle car Abby avec 26 points (3/3 à 3 points) a été la meilleure marqueuse de la soirée mais une mauvaise parce qu’elle a fini à l’hôpital* après un coup de coude à la tempe de Bravard, à un peu plus de deux minutes de la fin. Une sortie dans le monney-time qui a peut-être pesé dans la courte défaite tarbaise avec la sortie pour cinq fautes de Bjorklund. Tout comme l’arbitrage, qui aurait dû siffler une disqualifiante contre Bravard pour son agression sur Bishop et qui s’est montré plus clément dans l’ensemble pour les Landaises.

*Après une série d’examen Abby Bishop a pu rentrer chez elle tard dans la nuit, accompagnée de ses copines du TGB.

Devant une salle presque remplie à ras bord, le TGB a fait trembler Basket-Landes jusqu’à la dernière minute 78-79 (39ème). Et encore le panier de Bertal-Christmann aurait pu être accordé à 3 points à un centimètre de chaussure près. Derrière Plagnard réussissait son tir à 3 points et les Landaises ajoutaient deux lancers-francs à quelques secondes de la fin. Un match que les Tarbaises après avoir été menées 6-15 (5ème) ont pris à leur compte jusqu’à la 25ème minute (56-45) avant de craquer et d’encaisser un 0-21 (31ème). Un trou de six minutes qui a certainement coûté la victoire au TGB. Un TGB qui a pu mettre son jeu en place pour la première fois de la saison et ce face à une grosse équipe, avec 19 passes décisives pour 9 ballons perdus. Il est vrai que c’est la première fois que François Gomez pouvait aligner son triple B (Bertal, Bishop, Bjorklund). Il a aussi manqué une rotation supplémentaire, celle de Sylvie Gruszczynski qui, dans ce genre de match au couteau, aurait apporté son expérience, son calme et sa précision chirurgicale aux moments décisifs. Une rotation qui a fait défaut, car les joueuses ont connu un passage à vide de six minutes. Le TGB a joué à cinq et demi alors que Basket-Landes a joué à sept ! Bintou Diémé-Marizy, qui a bien dirigé le jeu tarbais (11 passes décisives pour 3 ballons perdus) a été prise en tenaille par Céline Dumerc et Alexia Plagnard toute la soirée. C’est dans ce secteur aussi que l’absence de la capitaine tarbaise s’est faite sentir. De plus, les Tarbaises sont tombés sur une Dumerc des grands soirs (21 points, 10 passes décisives, 0 ballon perdu, 2 interceptions) MVP du match avec 32 d’évaluation !

Premier quart-temps

Les deux équipes démarrent en trombe 4-4 (2ème) puis Basket-Landes fait un mini break 4-9 (3ème) et le maintient 6-15 (5ème), 8-17 (6ème). Tarbes réagit par ses trois B et recolle 14-17 (7ème) avant d’égaliser 19-19 (8ème) et de prendre l’avantage 23-21 (9ème) dans un Quai en délire avant de céder au buzzer 23-24 sur un tir à 3 points de Barennes.

Deuxième quart-temps

Tarbes reprend le score par Bjorklund à 3 points (26-24) et les deux équipes restent au coude à coude 33-33 (13ème). Puis le TGB fait un mini break 37-33 (15ème) malgré un double échec aux lancers-francs de Bishop. Les Tarbaises creusent encore l’écart 41-35 (17ème), et le maintiennent jusqu’à la mi-temps 47-41.

Troisième quart-temps

Tarbes enfonce le clou dès la reprise par un tir à 3 points de Bishop et un panier de Konteh 52-41 (22ème). Tarbes maintient l’écart 56-45 (26ème) puis encaisse un 0-16 d’un Basket-Landes en pleine réussite porté par les chants de ses nombreux supporters 56-61 (30ème)

Quatrième quart-temps

On craint le pire avec cinq nouveaux points encaissés dans la première minute pour un sévère 0-21 (56-66, 31ème). D’autant que les Tarbaises ont pris 3 fautes dans le même temps. Bishop, sur lancers-francs stoppe l’hémorragie et peu à peu Tarbes grignote son retard 60-66 (32ème), 62-67 (33ème). Dumerc assomme le Quai à 3 points 62-70 mais Bjorklund lui réplique aussitôt et Bishop marque un panier bonifié par un lancer 68-70 (35ème). L’espoir a changé de camp et Tarbes ne lâche rien 71-72 (36ème). Plagnard à 3 points fait rugir les supporters landais 71-75 (37ème) mais Tarbes revient à 73-75 à 2’40’’ de la fin quand Bravard agresse Bishop. L’Australienne groggy quitte le parquet et finira à l’Hôpital emmenée par les pompiers. L’Américaine marque ses deux lancers-francs 73-77 mais écope d’une anti-sportive. Carlier laisse un lancer-franc en route et Konteh marque sur la possession 76-77 à 1’40’’ de la sirène. Bravard, qui est restée sur le parquet, ajoute deux lancers-francs sur la cinquième faute de Bjorlund 76-79. Bertal-Chrismann ne marque qu’à deux points pour une question de millimètres 78-79 à 1’20’’ mais Plagnard à 3 points douche les espoirs tarbais à 13’’ de la fin 78-82. Deux derniers lancers-francs creusent l’écart 78-84.

Jean-Jacques Lasserre

Diaporama 01

Diaporama 02

===================

Nouvelles rassurantes d’Abby Bishop

Emmenée à l’hôpital par les pompiers Abby Bishop en est ressortie quelques heures plus tard après avoir été examinée par le médecin urgentiste. L’Australienne qui a été fortement commotionnée et qui souffre de maux de tête devrait passer des examens complémentaires ce lundi.

Les réactions d’après match

Olivier Laffargue, ne s’était jamais énervé de la sorte contre ses joueuses au point de jeter violemment par terre la plaquette de consignes et de couvrir de la voix le brouhaha du Quai de l’Adour en délire. On l’a même vu mettre plusieurs fois la pression sur les arbitres en leur parlant à l’oreille en les enlaçant par l’épaule, ou leur hurler dessus à force de grands gestes, sans subir la moindre réprimande. On a vu d’autres coachs, pour beaucoup moins que ça, prendre une technique... En conférence de presse le coach landais suite à la victoire avait retrouvé tout son calme admettant toutefois avoir piqué une des plus grandes gueulantes de sa vie aux temps morts et dans les vestiaires. Tout en reconnaissant la qualité du jeu tarbais, il a reproché à ses joueuses « d’avoir passé 20’ a regarder jouer Tarbes » (AUDIO). Puis en répondant à la question suivante Olivier Lafargue a mis l’accent sur la qualité de Tarbes qui jouait pour la première fois avec Bertal et ses deux étrangères. « On va reparler de cette équipe de Tarbes lorsqu’elle sera au complet... » (AUDIO).

François Gomez , très agacé, a dénoncé l’attitude de l’Américaine et des arbitres suite à la sortie de Bishop. « Elle n’a pas été blessée, elle a été agressée... Quand on siffle, à ce moment là, une anti sportive, ça veut dire que la faute a été faite volontairement et dans le but de faire mal. Moi dans ce cas là j’aurai disqualifié Mlle Bravard au lieu de la mettre aux lancers-francs. » Puis le coach tarbais a rendu hommage à ses joueuses (AUDIO) et à Basket-Landes pour le spectacle offert « S’il y avait plus souvent des matchs comme ça et des scores comme ça, il y aurait plus de monde dans les salles de basket féminin » tout en expliquant le trou de six minutes par un manque de rotations, à la mène notamment notamment.

Julie Barennes (AUDIO) reconnait que « ce match ne s’est pas joué à grand chose » et que « cette équipe tarbaise nous a fait très mal. » (AUDIO).

Bintou Diémé-Marizy, tenue et plus, à la culotte par Céline Dumerc et Alexia Plagnard, regrettait elle aussi cette défaite qui s’est jouée à pas grand chose mais aussi à un passage à vide de six minutes qui a coûté 21 points. « On avait vraiment le match en main puis on a eu un trou d’air. Elles ont durci en défense, elle ont mis une grosse pression défensive et nous, on a lâché par fatigue. » A l’oeil nu, on a pu percevoir cette lassitude quand la meneuse tarbaise, encerclée par Plagnard et Dumerc au centre du parquet, appelait en vain du soutien où quand les intérieures tarbaises étaient clouées au sol incapables de prendre des rebonds en défense et de marquer en attaque. Heureusement, cette équipe tarbaise a une âme et a su réagir au lieu de baisser les bras. 

Céline Dumerc, qui est pour beaucoup dans le succès de son équipe (21 points, 10 passes décisives) est toujours aussi populaire à Tarbes où elle a passé près de trois quart d’heure à signer des autographes et à prendre des selfies. L’ex-tarbaise a apprécié son premier derby du Sud-Ouest (AUDIO) et a confirmé qu’elle jouait plus libérée que lorsqu’elle était à Bourges où la pression du résultat était très forte.

Elodie Bertal (AUDIO), n’a pas trop souffert physiquement, après un arrêt de deux mois et malgré plus de 34 minutes sur le parquet face à Bravard, Ayim et Milapie. Elle regrettait cependant « de n’avoir pas apporté plus au groupe ». L’intérieure tarbaise (10 points, 7 rebonds) faisait référence sans doute à un lay-up facile manqué au terme d’une rapide contre-attaque et à un 5/11 aux tirs. Des tirs manqués, sous une énorme pression défensive, qui au moins, en deux ou trois occasions, auraient mérités d’être sanctionnés d’une faute. « C’est une énorme déception de perdre ce match qu’on menait bien » avouait-elle mais disait aussi sa satisfaction aussi d’avoir retrouver un esprit de groupe qui lui donne confiance en l’avenir en LFB.