Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Yannick Boubée confiant et serein pour la présidence de la grande agglo.

vendredi 6 janvier 2017 par Rédaction


Vendredi matin, Yannick Boubée, ancien vice-président de la communauté d’agglomération du Grand Tarbes, est revenu sur le bilan du Grand Tarbes des deux dernières années avant d’aborder le dossier de la grande agglomération.

«  Je me suis pleinement investi en faveur du Grand Tarbes aux cotés du président Habas. Durant ce mandat, j’ai assisté à chacune des 32 réunions du conseil communautaire.

L’équipe mise en place était basée sur le respect des territoires veillant à la représentation de toutes les communes de l’agglomération, il y en avait 15. Nous ne nous sommes pas basés sur une représentation politique.
98% des 558 délibérations ont été adoptées à l’unanimité.

Toutes les communes de l’agglomération ont participé à l’effort de redressement des comptes publics et pour autant nous avons mis en place dans un contexte financier contraint de nombreux projets comme les nouvelles tarifications solidaires en direction de nos services publics : bus, écoles de musique, conservatoire afin que ces services ne soient pas un obstacle pour les familles les plus démunies. Nous avons créé deux nouvelles boucles du trait vert.
Très important, nous avons obtenu 2 labels nationaux : le label TEPCV (territoire à énergie positive pour la croissance verte) et le fleuron des résultats acquis par le conseil départemental la French Tech initiée par le Grand Tarbes qui fait de ce territoire un territoire d’excellence numérique. Dans la région Occitanie, il n’y en a que 3 : Toulouse, Montpellier et nous.

Nous avons vendu du foncier ce qui nous a permis d’accueillir 14 nouvelles entreprises, sans oublier les économies réalisées à travers la mise en place d’actions de mutualisations sans augmenter les impôts des ménages et des entreprises, » s’est réjoui l’élu.

La grande agglomération Tarbes, Lourdes, Pyrénées

«  C’est une chance pour le territoire. Je n’ai jamais dévié depuis le début, je suis pour cette agglomération. Je suis d’accord avec les autres concurrents qui se présentent à cette présidence, ce projet a soulevé beaucoup d’interrogations.
Afin de relever ce formidable défi, j’ai proposé la mise en place d’une méthodologie basée sur un comité de pilotage, un conseil des maires et 14 groupes de travail thématiques et transversaux appuyés dans leurs travaux par un comité technique. Le travail initié dans ces instances a été reconnu, et a permis grâce à la mobilisation collective des élus de ce périmètre d’aborder avec sérénité la première échéance au 1er janvier 2017.

Je veux saluer la qualité du travail qui a été fait et l’entente qui a prédominé. Je me réjouis de l’excellence du groupe de travail.
Je suis allé à la rencontre des maires de ce périmètre avec un unique objectif : apprendre à connaitre les acteurs de cette agglomération, leurs projets, leurs propositions, leurs attentes et leurs ambitions. J’ai écouté avec beaucoup d’attention cela m’a permis de monter un projet.

J’ai adressé le 3 janvier un courrier à l’ensemble des 86 maires afin de leur expliquer le sens de mon engagement et la dynamique que je souhaite impulser. L’enjeu est simple : faire de cette communauté d’agglomération un outil démocratique au sein duquel on pourra continuer à faire entendre dans des instances attentives toutes les expressions pour que les projets et les actions soient menés en toute transparence.

Sachant que le Département n’a plus aucune compétence économique depuis le 1er janvier, ce sont les régions qui sont les chefs de file du développement économique, c’est ce que la loi NOTRe précise. Les têtes de pont sur les territoires ce sont les intercommunalités.

Je suis convaincu que notre territoire possède des atouts tout à fait remarquables et la dimension Tarbes, Lourdes, Pyrénées va permettre d’avoir une visibilité au sein de cette région. »

Le maire d’Aureilhan s’engage en faveur du territoire
 :
Maire d’Aureilhan depuis 2007, il s’est investi dans le fonctionnement de la communauté d’agglomération du grand Tarbes depuis avril 2004. Il mesure les exigences quotidiennes de la fonction en termes d’écoute, de travail et de capacité à rassembler. Il ne briguera donc pas d’autres mandats électifs. Cela lui permettra de poursuivre son engagement dans l’intercommunalité et de se consacrer à l’animation de la nouvelle grande communauté d’agglomération.

Selon lui, il a été sollicité pour participer aux élections régionales et départementales, il a refusé.

L’élu socialiste d’Aureilhan a mis en avant l’amitié réciproque qu’il entretient avec le président Pélieu et les bons rapports avec les services du département, ainsi que la relation personnelle avec Carole Delga , présidente de Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée.

Trois questions

Avez-vous le soutien de la maire de Lourdes ?
- Je crois que oui. Nous sommes sur le même socle de valeurs. C’est une humaniste et moi aussi.

Des élus se sont ils prononcés en votre faveur ?
- Oui beaucoup sont derrière moi.

Peut-on savoir lesquels ?
- La majorité actuelle du Grand Tarbes, des amis dans le pays de Lourdes et de la ruralité.

Nicole Lafourcade