Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Les actions de la CCI des H-P à l’international

dimanche 22 février 2009
Visite des Salaisons de l’Adour : les actions de la CCI des HP à l’international

C’est aux Salaisons de l’Adour que le président de la CCI Jean Claude Roch, accompagné d’André Perrin, chef du département Industries et Relations Internationales à la chambre, ont choisi de présenter à la presse les actions à l’international de la CCI 65.

Classé au quatrième rang de la région Midi-Pyrénées pour les exportations, le département compte une centaine de grandes entreprises exportant régulièrement et quelques PMI particulièrement performantes à l’export. Le service des relations internationales de la CCI 65 apporte conseils, informations et formations aux entreprises et organise des venues d’acheteurs étrangers. Les CCI de la région ont mutualisé leurs moyens pour organiser des salons et des missions de prospection à l’étranger mais chaque CCI est spécialisée dans des pays cibles, c’est le cas pour la CCI 65 avec le Japon (depuis 10 ans) la Corée (depuis 3 ans), le Canada, l’Espagne, les Etats-Unis, le Portugal et la Slovaquie.

Ce sont Jean-Gaël et Jean-Ronan Phalip, actuellement à la tête de l’entreprise familiale des Salaisons de l’Adour, qui ont fait visiter les installations implantées à la zone Pyrénées Aéropole. De la découpe à la salaison, le jambon de Bayonne et, en plus faible quantité, le jambon de porc noir de Bigorre, passent entre les mains de différents opérateurs avant le départ, quelques deux années plus tard, vers des clients français ou étrangers. Exclusivement issus de porc nés et élevés dans une zone délimitée du Sud-Ouest, ces jambons ont une traçabilité rigoureuse. Les opérateurs de l’atelier de découpe, particulièrement contrôlé pour raison de sécurité alimentaire, mettent le jambon en forme, le salent et le frottent à la main avec du sel de Salies de Béarn ; passés au saloir et en chambre froide, puis séchés et graissés, les jambons partent à l’affinage (10 mois minimum pour le Bayonne et 18 minimum pour le porc noir). Les jambons sont ensuite prêts à être livrés et actuellement quelques 100 000 sont à l’affinage.

Grâce au service des relations internationales de la CCI, une partie de cette production des Salaisons de l’Adour est exportée vers le Japon. Le jambon de porc noir de Bigorre en a été la clef du marché tant les Japonais sont sensibles à l’histoire d’un produit et à son authenticité. La semaine prochaine, ce sont 250 jambons de Bayonne et 150 jambons de porc noir qui quitteront la France pour le Japon et les restaurants étoilés de Tokyo. Comme le précise André Perrin, « le relationnel est très long à mettre en place mais nous avons maintenant avec les Japonais, et bientôt les Coréens, des clients fidèles et connaisseurs. » - [rouge](Josiane Perez)[/rouge]

Cliquez ci-dessous et agrandir pour consulter l’argumentaire
Publiez sur Calaméo ou explorez la bibliothèque.

Ci-dessous photos Josiane Perez


Portfolio