Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Bouziane Bouteldja et ses danseurs mettent en scène les « faux-semblants » contemporains

jeudi 10 novembre 2016 par Rédaction

Le nouveau spectacle du chorégraphe et directeur de la compagnie tarbaise Dans6T, Bouziane Bouteldja, sera présenté au public de la Scène nationale du Parvis ce jeudi 10 novembre à 20h30. Une création réalisée lors d’une résidence dans les ateliers du Parvis, avec une équipe de jeunes danseurs et un musicien venu de Tunisie. « Les faux-semblants », le thème du spectacle, fait écho aux soubresauts récents de l’actualité.

Une femme et trois hommes évoluent sur la scène de l’atelier du Parvis. Une musique orientale accompagne leur chorégraphie. La jeune femme traduit, par les mouvements de son corps et par l’expression de son visage, la sensualité, la révolte, la colère, la séduction, le désir de vivre. Eloignés d’elle au début, les trois hommes se rapprochent, puis l’entourent, tandis que les paroles de plusieurs prêches religieux scandent les mots de la soumission féminine. La jeune femme revêt alors avec lenteur un voile, et les hommes s’éloignent d’elle. Puis, elle revient sur le devant de la scène et son voile se mue en tee-shirt. Les quatre danseurs composent alors, par leurs mouvements désynchronisés, le ballet macabre d’une tragédie évoquant le carnage du Bataclan. Et ils achèvent la scène allongés sur le sol. Cette séquence de répétition du nouveau spectacle de Bouziane Bouteldja, « Les faux-semblants », avec des costumes et des lumières provisoires, dévoile un univers créatif où le rêve côtoie le cauchemar, et la vérité tutoie le mensonge.

La troupe qui présente ce spectacle, jeudi 10 novembre à 20h30, sur la Scène Nationale du Parvis à Ibos, est composée de cinq artistes. Bouziane, chorégraphe et directeur de la compagnie tarbaise Dans6T, a perfectionné son art au contact de Coraline Lamaison, puis en circulant sur les grandes scènes internationales. Hélène Teytaut, danseuse toulousaine, a rencontré Bouziane Bouteldja par l’intermédiaire de Coraline. Elle participe avec lui à deux projets de créations, dont « Les faux-semblants ». Haidar Naïs a pratiqué le Hip-Hop à l’Ile de la Réunion, avant de côtoyer Bouziane à Dans6T. Il a travaillé avec les chorégraphes Cécilia Bengolea et François Chaigneaud. Mustapha Dahbi a fréquenté l’espace Darja, un centre d’art de Casablanca au Maroc, sous la direction de la chorégraphe Meyrem Jazouli. Bouziane Bouteldja l’a découvert lors d’une résidence de création. Enfin, Khalil Hentati, musicien et compositeur tunisien, travaille en France depuis 4 ans, dans le cadre d’un échange culturel entre les deux pays. Bouziane l’a sollicité pour composer une musique « en interaction avec la danse », lors du spectacle. « Le choix de travailler avec des jeunes danseurs constitue un défi. Je leur ai appris plusieurs bases de notre métier. Ces danseurs portent vraiment le propos du spectacle, car ils sont très ouverts », confie Bouziane Bouteldja. « Après le succès médiatique de ‘Réversible’, consacré aux violences qui frappent les êtres humains, au nom de la morale et de la religion, je suis parti sur la thématique des « faux-semblants ». Les événements récents ont nourri mon inspiration. J’ai voulu évoquer la difficulté d’être soi, en toute sincérité, dans notre monde contemporain. Bien entendu, le spectacle aborde des questions autour de la religion ou de l’émancipation. Et aussi des choses plus complexes, comme la part de féminité qui existe dans chaque homme ».


Bouziane a voulu aussi explorer d’autres thèmes, comme la liberté d’expression, l’engagement des artistes ou « Nuit Debout ». De son côté, Khalil Hentati évoque ses discussions avec Bouziane sur la place de la musique au cœur du spectacle. « Le but n’était pas de ‘faire de la musique’, mais d’accompagner les danseurs et de créer une bulle autour d’eux. Il fallait trouver une couleur musicale, qui fasse écho à la pensée complexe et à la cacophonie dans laquelle vit notre époque. Nous ne pouvons pas dissocier aujourd’hui des questions comme l’avenir de la planète, les problèmes sociaux ou les guerres ». Après avoir été présenté au public du Parvis, « Les faux-semblants » partira en tournée au Maroc. Il sera aussi monté sur la scène du théâtre Jean Vilar à Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne.

Jean-François Courtille

« Les faux-semblants », spectacle de Bouziane Bouteldja et de la Compagnie Dans6T, mardi 10 novembre à 20h30, tarif 24 euros, adhérent individuel 21 euros, adhérent collectivité 20 euros. Le Parvis, scène nationale Tarbes Pyrénées – Centre commercial Le Méridien Route de Pau à Ibos – www.parvis.net