Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 

Exposition sur la genèse du Manga à l’ECLA d’Aureilhan avec l’association Pyrénées Manga

lundi 31 octobre 2016 par Rédaction

Une exposition sur les étapes de création d’un Manga est présentée jusqu’au 20 novembre 2016 à l’ECLA d’Aureilhan, à l’initiative de l’association « Pyrénées Manga ». Cette exposition est basée sur les dessins prêtés par Michaël Almodovar, l’auteur des « Torches d’Arkilon ». A partir du 3 novembre, l’association lance aussi un concours sur le thème du Manga, ouvert aux élèves des écoles, collèges ou lycées, et aux étudiants.

A l’entrée de la Villa Oustau, deux singuliers personnages aux tenues bariolées se toisent du regard. Surgis des « Torches d’Arkilon », le Manga de Michaël Almodovar, ils accueillent les visiteurs de l’exposition proposée jusqu’au 20 novembre 2016 à l’ECLA d’Aureilhan : « La genèse d’un manga, du brouillon à la page finie ». Une initiative proposée au public par l’association « Pyrénées Manga », fondée en avril 2016. Cette association a pour objectif le développement de la culture du Manga dans les Hautes-Pyrénées, et la création d’un festival consacré à la culture asiatique, « Pic Asian Show ». La première édition de ce festival aura lieu le week-end des 29 et 30 avril 2017 à l’espace Jean Jaurès d’Aureilhan. « Nous nous réjouissons de voir émerger cette nouvelle association, qui va certainement rejoindre un large public et proposer un regard différent sur la civilisation asiatique », confie Simone Gasquet, adjointe au Maire chargée de la culture. « Pyrénées Manga lance sa première année de programmation culturelle en cet automne 2016 », souligne Gwenaëlle Cortes, fondatrice de l’association. « L’exposition sur la genèse du Manga sera suivie par deux autres expositions au cours de l’année scolaire 2016-2017 : « l’écriture du scénario », du 30 novembre au 25 février, et « l’art du Manga », du 1er au 30 avril 2017 ». Trois stages seront aussi proposés au cours de l’année, pour faire découvrir le Manga au public, et apporter une base technique aux personnes qui souhaiteraient approfondir cette variante du « Neuvième Art ».


Autre initiative : dès le 3 novembre, un concours sur le thème du Manga sera ouvert aux écoles, collèges, lycées et aux étudiants. Il prendra fin en avril 2017. Les œuvres seront exposées pendant le festival « Pic Asian Show » et la remise des prix aura lieu à cette occasion. « Le festival comportera un pôle ludique, avec le Manga, le jeu vidéo et le film d’animation », précise Gwenaëlle Cortes. Nous évoquerons aussi les arts martiaux et les arts traditionnels asiatiques. Une musique sera composée par une équipe de la MJC d’Aureilhan, pour la projection d’un film du grand réalisateur japonais Ozu, « Histoire d’herbe flottante », à l’ECLA ». Au premier étage de la Villa Oustau à Aureilhan, les visiteurs découvrent avec plaisir les esquisses et les planches présentées par le jeune dessinateur de Manga originaire de Bagnères, Michaël Almodovar. « Je suis un enfant de la génération « Club Dorothée » et « Dragon Ball », confie Benjamin, qui pratique un art martial japonais, le kendo. « Avec le Manga, j’ai découvert quelque chose de différent de la culture occidentale, en matière d’histoire et de dessin ». De son côté, Elmira apprécie « l’aspect à la fois créatif et farfelu des planches du Manga ». Elle trouve que l’art du Manga « suscite un réel bien-être chez le lecteur ». Michaël Almodovar, qui prépare le deuxième album de sa série intitulée « Les torches d’Arkilon », explique son attachement pour cet art graphique venu d’Asie. « Avec le Manga, il est possible de raconter différemment une histoire, en l’étalant sur plusieurs volumes, et en étoffant l’univers dans lequel évoluent les personnages ». En dédicaçant les planches de sa bande dessinée aux visiteurs de l’exposition, Michaël a pris le temps de leur expliquer sa technique de création. Et de communiquer ainsi sa passion pour le Manga, promis sans doute à un bel avenir dans les Hautes-Pyrénées.

Jean-François Courtille

L’exposition « La genèse d’un Manga, du brouillon à la page finie », est accessible gratuitement à l’ECLA d’Aureilhan, au premier étage de la Villa Oustau, jusqu’au 20 novembre 2016. Contact : pyreneesmanga@gmail.com – www.picasianshow.jimdo.com

Photos J-F Courtille