Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

La Région mobilise 1,1 M€ en faveur d’acteurs de l’économie sociale et solidaire

mardi 9 février 2010 par Rédaction

Lors de sa commission permanente, réunie le jeudi 4 février, la Région a voté sur la proposition de son président, Martin Malvy, une série de subventions en faveur de structures de l’économie sociale et solidaire Midi-Pyrénéenne.

470 000 € sont attribués en soutien à 18 couveuses d’entreprises et coopératives d’activités et d’emplois réparties sur l’ensemble de Midi-Pyrénées.
Ces structures ont pour objectif d’accompagner des porteurs de projets engagés dans la création d’activités économique. Grâce à cette subvention, 470 nouveaux entrepreneurs seront accompagnés en Midi-Pyrénées.

464 000 € sont accordés à l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique).
L’aide régionale dotera 237 projets de création d’activité économique d’un complément de 1 500 €, en sus des prêts accordés par l’ADIE à des demandeurs d’emploi et des bénéficiaires des minima sociaux, n’ayant pas accès au crédit bancaire classique et s’engageant dans une démarche de création d’entreprise.

184 000 € seront versés aux Boutiques de Gestion CREER et ARTE.
Les Boutiques de Gestion sont spécialisées dans l’accompagnement et le conseil à des créateurs d’entreprises. Les personnes sans revenu, bénéficiaires du RSA et chômeurs de longue du durée sont prioritairement concernées par cet accompagnement.

50 000 € seront enfin mobilisés en faveur d’Initiatives pour une Economie Solidaire, première Société Coopérative d’Intérêt Collectif de France.

IES souhaite, avec ce soutien, accroître la collecte de l’épargne solidaire, effectuer une analyse des emplois créés consolidés dans les entreprises qu’elle soutient et organiser des réunions dans les départements sur le thème de la spécificité de l’accompagnement des entreprises solidaires et son articulation avec les dispositifs généralistes.