Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

La MJC d’Aureilhan a fêté ses 20 ans avec panache

lundi 17 octobre 2016 par Rédaction

A l’occasion de son 20ème anniversaire, samedi à l’ECLA, la MJC d’Aureilhan a offert une belle illustration de la diversité et de la créativité des nombreuses activités qui y sont proposées tout au long de l’année. Plus de 200 personnes ont participé à cette manifestation qui a célébré les valeurs de l’éducation populaire et du « Vivre ensemble ».

Enfants, jeunes et adultes se figent en attendant le signal donné par Steeve, l’un des animateurs de la MJC. Puis, le « flash mob » se déclenche, sur un tempo rapide, et les danseurs miment avec allégresse le thème du « Vivre ensemble », choisi pour la chorégraphie. Ce samedi 15 octobre 2016, plus de 200 personnes de toutes origines et de toutes générations sont rassemblées dans le parc de l’ECLA d’Aureilhan, au pied de la somptueuse villa Oustau. La MJC de la ville fête son 20ème anniversaire. Usagers, bénévoles et salariés sont heureux de se retrouver pour exprimer leur attachement à cette association. Le maire de la ville, Yannick Boubée, l’adjointe au maire chargée de la culture, Simone Gasquet, et plusieurs autres élus d’Aureilhan ont fait le déplacement, bientôt rejoints par Geneviève Isson, maire de Séméac. Dans le parc de l’ECLA, les enfants découvrent l’atelier « marionnettes » et l’atelier « maquillage ». Ils peuvent aussi profiter des jeux en plein air, sous la houlette des animateurs de la MJC et des parents attentifs. L’air embaume du parfum des gaufres proposées par le groupe « jeunes » de la MJC. Pendant ce temps, le groupe « Ni vu ni connu » répète ses gammes sous le chapiteau, en prévision du concert vespéral. « A présent, nous vous donnons tous rendez-vous dans l’auditorium de l’ECLA ».

La foule joyeuse se presse dans la grande salle de spectacle, pour y entendre les discours de Laurie Laporte, présidente de la MJC d’Aureilhan, du maire Yannick Boubée et du directeur de la Fédération régionale des MJC, Jacques Le Montagner. « Aujourd’hui, notre MJC regroupe 900 adhérents, et une équipe de 27 salariés, appuyée par une équipe de bénévoles très investis », rappelle Laurie. « La MJC répond ainsi à ses 4 missions centrées sur l’enfance, la jeunesse, la programmation culturelle de la ville et les 30 clubs d’activité ». La présidente évoque aussi l’idéal servi par la MJC : « permettre l’accès de tous à la culture, pour construire une société plus solidaire, en insistant sur la participation citoyenne ». Elle souligne l’engagement de la commune d’Aureilhan, à travers la signature des conventions, les financements et l’aide des agents territoriaux. Yannick Boubée qualifie la MJC de « belle action collective, humaine, remplie de valeurs, qui vise à l’épanouissement des enfants. Ceci pour qu’ils deviennent plus tard, dans un monde complexe, des adultes avertis et des citoyens ». Le maire d’Aureilhan assure que la Maison des Jeunes et de la Culture est, en réalité, « Une Maison pour Tous, un espace républicain ». De son côté, Jacques Le Montagner confie sa satisfaction : « ce que j’ai observé aujourd’hui est un bon résumé de ce qu’est une MJC. J’ai vu des enfants et des adolescents s’amuser. Des professionnels et des bénévoles très investis dans l’organisation de cette manifestation. Et des adhérents dont la passion peut se révéler à travers toutes ces activités. Des espaces de débat et d’échange, dans une même volonté de faire humanité ensemble ».

Puis, un groupe du secteur « Jeunes » entre en scène, pour y dévoiler au public sa chanson, lancée officiellement ce samedi soir, « One day ». Ludivine, Clarisse, Vicky, Lilou et Etienne réalisent une prestation pleine de flamme et de conviction, avant de répondre avec simplicité et humour aux questions de deux journalistes présents. Ensuite, un groupe d’enfants qui participe à la future « comédie musicale » préparée par la MJC arrive sur scène et chante « Qui a le droit ». Deux des enfants invitent le public à rejoindre le chapiteau pour participer à la « conférence populaire ». Gaëlle, responsable de l’atelier « comédie musicale », confie que cette chanson et le « flash mob » ont été préparés par les 23 enfants en seulement trois répétitions. Sous le chapiteau, alors que le crépuscule enveloppe la Villa Oustau, José Da Costa, de la compagnie « Arc-en-Ciel Théâtre », accueille le public pour une « conférence populaire » sur le thème « Qu’est-ce qu’une MJC ? ». Sa technique d’animation originale amuse les participants, qui tentent de répondre à des questions variées par tablée de six personnes. L’occasion de préciser ce qui attache chaque personne au projet de la MJC. « Un lieu où s’épanouir collectivement » ; « je viens chercher un partage, de la mixité sociale, du respect, du lien » ; la MJC permet d’oser la rencontre avec l’autre » ; « on y découvre de nouvelles activités et on s’y fait des amis » ; « la MJC favorise la transmission des valeurs de l’éducation populaire ».

La conférence s’achève dans les rires, et tous les participants convergent en direction du chapiteau, pour le buffet et pour le concert du groupe de « Bretelle n’roll », « Ni vu ni connu ». Une formation qui a déjà assuré la première partie de Zaz et réalisé un duo avec « Les ogres de Barback » dans son nouvel album, « Sortez masqués ». La fête des 20 ans de la MJC d’Aureilhan se poursuit dans la nuit qui a désormais envahi le parc de l’ECLA. Une ambiance chaleureuse ainsi résumée par Simone Gasquet, l’adjointe au maire chargée de la culture : « la MJC est l’une des associations clés qui anime notre ville. Elle permet à ses habitants de se retrouver pour des moments de partage et de convivialité ».

Jean-François Courtille