Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

LFB J 4 : Nice plus adroit... (ACTUALISÉ)

dimanche 16 octobre 2016 par Rédaction

Nice-Tarbes  : 66-50

Mi-temps  : 34-27 (20-18, 14-9, 16-10, 16-13)

 

Pour Nice : 24 tirs réussis sur 58 tentés (41 %), dont 7/18 à 3 points (38 %), 11/15 lancers-francs (73 %), 36 rebonds, dont 10 offensifs, 19 passes décisives, 14 ballons perdus, 7 interceptions, 3 contres, 13 fautes

Kamba 15 points, Bar 7 points, Duchet 6 points, Macaulay 16 points, Anderson 11 points, Cornelie Sigmundova 0 point, Foppossi  3 points, Strunc 3 points, Touré 5 points

Kamba 15 points (26’10’’, 1/1 à 3 points, 5 rebonds, 2 passes décisives, 1 ballon perdu, 1 interception, 1 contre) Bär 7 points (34’01’’, 1/1 à 3 points, 4 rebonds, 7 passes décisives, 4 ballons perdus, 1 interception), Anderson 11 points (26’11’’, 3/7 à 3 points, 4 rebonds, 3 passes décisives, 2 ballons perdus, interception), Duchet 6 points (20’09’’, 1/5 à 3 points, 6 rebonds, 3 passes décisives, 1 ballon perdu), Macaulay 16 points, (33’58’’, 0/1 à 3 points, 6 rebonds, 3 passes décisives, 1 ballon perdu), Cornelie Sigmundova 0 point, (5’04’’, 1 ballon perdu), Foppossi 3 points (14’45’’, 2 rebonds, 2 passes décisives, 1 interception), Strunc 3 point (19’47’’, 1/3 à 3 points, 3 rebonds, 1 passe décisive, 1 ballon perdu, 2 interceptions), Toure 5 points (19’50’’, 1/3 à 3 points, 1 rebond, 1 passe décisive, 2 ballons perdus),

 

Pour Tarbes  : 20 paniers réussis sur 56 tentés (35 %), dont 1/8 à 3 points (12%), 9/13 lancers-francs (69%), 37 rebonds dont 12 offensifs, 13 passes décisives, 17 ballons perdus, 5 interceptions, 1 contre, 13 fautes.

Boyd 4 points (20’39’’, 0/2 à 3 points, 1 passe décisive, 2 ballons perdus), Carlier 0 point (12’08’’, 0/3 à 3 points, 3 rebonds, 1 passe décisive, 0 ballon perdu), Dieme-Marisy 21 points (25’15’’, 1/1 à 3 points, 1 rebond, 1 passe décisive, 2 ballons perdus, 3 interceptions), Gruszczynski 0 point (26’17’’, 2 rebonds, 5 passes décisives, 3 ballons perdus), Konteh 8 points (35’52’’, 0/1 à 3 points, 2 rebonds, 5 passes décisives, 3 ballons perdus, 1 contre), Le Beherec 0 point (4’13’’, 0 stats), Bertal-Christmann 14 points (40’, 0/1 à 3 points, 7 rebonds, 1 passe décisive, 1 ballon perdu), Dabo 3 point (35’33’’, 16 rebonds, 2 passes décisives, 3 ballons perdus)

 

« Après un début de match prometteur, nous avons de nouveau souffert physiquement. Les fautes nous ont rapidement pénalisé, notamment Astan Dabo. Nice a profité de son absence pour jouer à l’intérieur et nous passer un 12-0 ! » constate François Gomez. La sortie de Dabo, pour 3 fautes après un quart d’heure de jeu, est le tournant de ce match que les Tarbaises avaient dominé jusque là. Les Tarbaises, qui menaient 22-27, ont encaissé 12 points sans en rendre un seul ! Du coup Nice a pu virer devant avec un avantage conséquent 34-27 et s’est détaché progressivement. Nice a fait la différence à 3 points, avec 7 réussites contre 1 seule à Tarbes, soit un différentiel de 18 points ! Si Dieme-Marizy a sorti son meilleur match de la saison (21 points) et si Bertal-Christmann a assuré son statut, Konteh, seulement 2 points en seconde mi-temps, Gruszczynski et Carlier, 0 point, ont été loin de leurs sorties habituelles. Boyd, 4 points, n’y arrive toujours pas... Astan Dabo, énorme sur le plan défensif (16 rebonds), n’arrive pas à marquer (5 échecs sous le cercle). Ses 3 points ont été inscrits sur lancers-francs avec trois échecs. François Gomez met aussi l’accent sur les carences de cette équipe. « On revient toujours à notre réalité, manque de rotations, d’où la fatigue, d’où un manque de lucidité qui se traduisent par des pertes de balles et des maladresses aux tirs, qui sont fatales. » Le point positif de cette rencontre, outre l’excellente prestation de Bintou Diémé-Marizy, c’est l’état d’esprit. « L’équipe n’a rien lâché en maîtrisant les dernières minutes de la rencontre pour éviter un gros écart qui aurait été injuste au vu de notre prestation. »

Premier quart-temps

 

Le TGB, bien en place avec Sylvie Gruszczynski à la mène et Asia Boyd à l’aile, fait la course devant grâce à son jeu rapide 0-8 (2ème). Le temps mort de Rachid Méziane porte ses fruits avec un retour 4-8 (3ème). Mais le TGB continue sa course devant 6-12 (5ème). Nice sur quatre lancers-francs et un premier tir à 3 points d’Anderson passe devant pour la première fois 13-12 (6ème). Tarbes reprend le score 13-16 (7ème) mais Nice sur un tir à 3 points de Strunc repasse devant 17-16 (8ème). Les Tarbaises s’accrochent par Dieme-Marisy 17-18 avant de céder 20-18 sur un panier de Touré bonifié d’un lancer-franc à 4’’ de la sirène..

 

Deuxième quart-temps

 

Le TGB repart de plus belle 20-23 (13ème) et creuse l’écart 22-27 (15ème). Mais Dabo écope de sa troisième faute, (la huitième d’équipe) et laisse sa place à la jeune Le Beherec. Nice en profite pour appuyer sous le cercle et infliger un 0-12 qui les replace devant à la pause 34-27.

Troisième quart-temps

 

Les Niçoises, totalement libérées poursuivent sur leur lancée 40-27 (22ème). Avec le retour de Dabo sous le cercle, les Tarbaises retrouvent des munitions pour mettre en place leur jeu rapide. Elles reviennent 40-32 (26ème) sous l’impulsion de Diemé-Marisy, qui s’éclate dans son repositionnement à l’extérieur. Le TGB garde le contact 45-37 (29ème), avant de céder, une nouvelle fois dans la dernière minute, sur un nouveau tir à trois points 50-37 (30ème).

Quatrième quart-temps

 

Tarbes s’accroche 50-39 mais Nice conserve son avance 52-42 (32ème). Les tarbaises tentent de réduire l’écart mais perdent des ballons qui se transforment en contres 59-42 (34ème). Tarbes réussit son premier tir à 3 points de la soirée par Diémé-Marizy 59-45 (35ème) mais encaisse des mains de Kamba un 7-0 (66-45, (7ème). Décidément intenable Bintou Diémé-Marizy réduit le score final 66-50.

Jean-Jacques Lasserre