Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

LFB - Mercredi 12 octobre à 20 h au Quai de l’Adour : TGB-Villeneuve d’Ascq

lundi 10 octobre 2016 par Rédaction

Débuts compliqués au Quai

Les supporters tarbais doivent comprendre que le TGB a hérité d’un début de calendrier très compliqué avec Lyon, Basket-Landes et Villeneuve-d’Ascq. Contre Lyon, qui était a priori le match le plus ’’facile’’ des trois, les Tarbaises ont répondu présent face à une équipe qui a résisté à Montpellier huit jours plus tard. Le second match contre Basket-Landes s’avérait plus difficile face à une équipe plus complète que la lyonnaise et emmenée par Céline Dumerc. Un match qui a révélé que ce TGB là, n’avait pas l’étoffe pour jouer les trouble-fêtes face à des clubs mieux outillés. D’autant que l’équipe n’a que deux intérieures, en attendant l’arrivée de Bishop’’, ce qui est un véritable handicap face à des équipes qui possèdent trois ou quatre ’’intérieures’’. Un manque flagrant de rotations sous le cercle mais aussi à la mène, où derrière Dieme-Bintou, il n’y a aucune véritable spécialiste. Gruszczynski et Konteh s’y attellent en cours de match, au détriment du poste extérieur où l’Américaine Boyd, jusqu’ici, n’apporte rien. Pour ne rien arranger, François Gomez devrait se passer de sa meilleure joueuse extérieure Adja Konteh.

Villeneuve d’Ascq, un grand d’Europe

Ces dernières saisons, Villeneuve d’Ascq est devenue une des meilleures équipes européennes, vainqueur de l’Eurocoupe 2015 et Finaliste 2016 ! C’est, après Montpellier et Bourges, ce qui se fait de mieux en France. Après une défaite surprise et surprenante contre Mondeville 67-63 à l’Open, les Nordistes ont remis les pendules à l’heure en atomisant le Hainaut 93-46. Les Tarbaises sont averties, le match de l’Open n’était qu’un accident et Villeneuve d’Ascq a retrouvé sa superbe. Rien d’étonnant car le ESBVALM (Entente Sportive Basket Villeneuve d’Ascq Lille Métropole) aligne dix internationales sur ses feuilles de match.

Un match à hauts risques

Une équipe imprenable pour un TGB, privé de deux joueuses majeures, remplacées numériquement par deux jeunes, qui n’ont pas le niveau pour affronter des joueuses du calibre des Villeneuvoises. C’est même un match à hauts risques, au niveau physique, pour les Tarbaises qui accumulent les temps de jeu par manque de rotations et qui n’ont eu que trois jours de récupération. D’autant que les Nordistes, auront en prime un jour de récupération supplémentaire, puisque leur match était avancé au vendredi. Devant leur public, les Tarbaises ne peuvent pas lever le pied et c’est un risque supplémentaire. Un dilemme cornélien : Se battre au risque de se blesser ou de sortir exsangues, pour perdre de moins de vingt points ou en prendre le double en se ménageant. Dans les conditions actuelles, sans Konteh et Bishop, vaincre ou accrocher les Nordistes, n’est même pas de l’ordre du miracle.

Faire le dos rond

Le TGB et son public, vont devoir faire le dos rond contre Villeneuve d’Ascq et accepter une troisième défaite consécutive, même lourde. Le public, qui attend tout de son équipe et de François Gomez, doit être patient et comprendre que le TGB, compte tenu de son budget et de son effectif, ne peut pas prétendre jouer dans la cour des grands. L’objectif de finir dans les huit premiers n’est même plus d’actualité après les deux premières journées. L’objectif est d’ores et déjà le maintien face au Hainaut lors des Play-Down de fin de saison. Le prochain match à domicile contre Nantes, avec un effectif au complet, permettra au TGB de se jauger face à des équipes plus à sa portée. Certes François Gomez, avec un effectif au complet, est capable de viser la huitième place mais il faudra passer devant des équipes comme Nantes et surtout Mondeville et Angers, qui ont réalisé un exploit à l’Open contre Nice et Villeneuve d’Ascq !

Villeneuve d’Ascq a renouvelé son effectif

La défaite de Villeneuve à l’Open peut s’expliquer par le renouvellement de 60% de son effectif avec les départs de Kaltsidou, Sacko, Robert, Kamba, Mahoney et Podrug. Frédéric Dussart a reconstruit son équipe autour de Gaye, Amant, Bremont et Gomis, en recrutant, Sy-Diop, Ayayi, Epoupa, Stepanova, Iagupova et Naumenko. Un recrutement haut de gamme qui fait de Villeneuve d’Ascq un des favoris du podium derrière Bourges et Montpellier ! Inutile de présenter Epoupa et Ayayi, qui malgré leurs 22 printemps, étaient aux J.O. De Rio, tout comme Amand. Inutile non plus de présenter l’internationale sénégalaise Sy-Diop, qui était elle aussi à Rio, et l’internationale Tchèque Stepanova, qui a fait les beaux jours de Basket-Landes. Les deux internationales ukrainiennes, qui jouaient au Kazakhstan, pourraient être les révélations de la LFB. Alina Iagupova, (24 ans, 1,83 m) s’est distinguée au dernier Euro avec 29,3 points et 6 rebonds de moyenne ! Liudmiya Naumenko (23 ans, 1,83 m), a disputé l’Euroligue avec Braine (14,2 points, 10,4 rebonds) avant de quitter la Belgique en cours de saison pour rejoindre le Kazakhstan. Un vrai pari sur l’intégration de deux joueuses qui ont connu des difficultés d’adaptation hors de leur région d’origine. Naumenko n’a pas joué à l’Open et Iagupova a marqué 7 points en 24 minutes. Iagupova a doublé la mise contre le Hainaut avec 15 points en 23 minutes et Naumenko a marqué 2 points en 14 minutes.

Dix joueuses ’’majeures’’

Avec dix internationales dans son effectif, Frédéric Dusard dispose de dix joueuses ’’majeures’’, soit de deux cinq majeurs sur le parquet ! Un véritable effectif d’Euroligue puisque les Nordistes vont jouer sur les deux tableaux. Un effectif composé de deux meneuses avec Epoupa, Brémond, de trois joueuses extérieures avec Gomis, Ayayi, Iagupova, de quatre intérieures avec Gaye, Stépanova, Amand dont Sy-Diop et Naumenko qui peuvent aussi jouer au poste 3. Le meilleur entraîneur de la saison 2014-2015 a de quoi faire tourner largement son effectif au contraire de son homologue François Gomez qui n’a à disposition que sept joueuses ; une meneuse, quatre extérieures et deux intérieures... Sur ce match Tarbes aura une extérieure en moins (Konteh) et jouera à six, voire à cinq et demi, si Boyd ne hausse pas son niveau. Impossible donc de rivaliser face à dix joueuses, dont les qualités intrinsèques et la fraîcheur physique sont individuellement supérieures.

Les équipes :

Villeneuve d’Ascq

N° 0 : Olivia Epoupa : Poste 1, 22 ans, 1, 65 m, internationale
N° 5 : Virginie Brémont : Poste 1, 29 ans, internationale U 20
N° 7 : Kamila Stepanova : Poste 5, 28 ans, 1,93 m, internationale tchèque
N° 9 : Johanne Gomis : Poste 2, 31 ans, 1,79 m, internationale
N° 11 Valériane Ayayi : Poste 3, 22 ans, 1,84 m, internationale
N° 12 Mamé Sy-Diop : Poste 4, 31 ans, 1,84 m, internationale sénégalaise
N° 14 Aby Gaye : Poste 5, 21 ans, 1,95 m, internationale U16 à U20, pré-sélectionnée olympique
N° 15 Liudmyla Naumenko : Poste 4-5, 23 ans, 1,88 m, internationale ukrainienne
N° 23 Alina Iagupova : Poste 3, 24 ans, 1,86 m, internationale ukrainienne
N° 25 Marielle Amant : Poste 5, 27 ans, 1,90 m, internationale

Tarbes

N° 5 Shauna Beaubrun : Poste 3, 18 ans, 1,78 m
N° 6 Lucie Carlier : Poste 3, 26 ans, 1,87 m
N° 7 Bintou Dieme-Marizy : Poste 1, 32 ans, 1,64 m, Internationale camerounaise
N° 8 Awa Trasi : Poste 3-4, 17 ans, 1,82 m
N° 9 Moina Le Beherec : Poste 4, 18 ans, 1,85 m
N° 10 Sylvie Gruszczynski : Poste 1-2, 30 ans, 1,73 m, Internationale Espoirs
N° 11 Adja Konteh : Poste 1-2, 24 ans, 1,78 m, Internationale Juniors
N° 12 Asia Boyd : Poste 3, 23 ans, 1,85 m, USA
N° 14 Elodie Bertal-Christmann : Poste 4, 32 ans, 1,90 m, Internationale
N° 19 Astan Dabo : Poste 5, 24 ans, 2,03 m, Internationale malienne

J-J Lasserre